Semantic and Pragmatic structures for modelling coherence in task-oriented dialogues - Archive ouverte HAL Accéder directement au contenu
Thèse Année : 2004

Semantic and Pragmatic structures for modelling coherence in task-oriented dialogues

Structures sémantiques et pragmatiques pour la modélisation de la cohérence dans des dialogues finalisés

(1)
1
Laurent Prevot

Résumé

This study takes dialogue as a kind of discourse and focuses on its coherence. We consider coherence to be associated with relationship between utterances and the extra-linguistic context. This study deals with genuine data, as we collected a route explanation dialogue corpus during our Ph.D. We present here choices and issues such a project raises. Then we generalize our observations in order to propose a global interpretation model. We offer a linguistic descriptive analysis about significant phenomena of our corpus : route explanation utterances, questions and acknowledgements. The development of a basic tagger is associated with our quantitative study. In order to stay away from deep analysis of speakers? mental states, our main clue for the analysis is the linguistic form. This choice leads us to prefer conventional approaches to intentional ones. We model dialogue coherence in a dynamic framework, associated with pragmatic principles (primitive intentions and conventions). A theory of semantic/pragmatic interface (Segmented Discourse Representation Theory) gives us a structured framework. We propose new hypotheses and extensions within SDRT which are generalizable to any theory of discourse structure. About questions, we start with a detailed semantic/pragmatic study of the field. We propose a new study of the relationship between questions, answers and dialogic context. We investigate question-answers sequences in an exhaustive manner. Then we enrich our model of discourse interpretation by giving more importance to the discourse topic. Finally, our pathbreaking semantic study of acknowledgment contributes to sharpen the knowledge of feedback. Discourse topic is also used here for representation purposes. Acknowledgements are divided into more accurate categories. These results allow theories of discourse structure to approach more natural dialogues than those usually considered.
Le dialogue, en tant que forme particulière de discours, est un sujet abordé par un large éventail de disciplines. Notre travail commence par présenter la manière dont chacune de ces disciplines aborde quelques une des facettes de ce domaine. L'étude présente se focalise sur la cohérence du dialogue, c'est à dire sur les relations que les énoncés entretiennent avec leur prédecesseurs et avec le contexte d'´enonciation extra-linguistique. Nous réalisons cette étude en nous confrontant à la réalité des données mais également en nous abstrayant de ces dernières afin de proposer un modèle d'interprétation général. Le corpus de dialogues d'explication d'itinéraire qui compose les données a été entièrement constitué au cours de cette thèse. Les choix et les problèmes que pose un tel travail sont d´etaillés dans le document. L'analyse linguistique descriptive que nous livrons aborde prioritairement les phénomènes bien représentés dans le corpus : la description d'itinéraire mais aussi les deux éléments purement dialogique que sont les questions et les acquiescements. L'analyse réalisée tient pour souveraine la forme linguistique de surface et se méfie de l'interprétation profonde des intentions des participants. En ce sens elle préfère l'étude des conventions réglant l'enchaînement des énoncés à celle des intentions qui sont restreintes à leur plus simple expression et directement associées à la forme de surface. A cette analyse, en partie quantitative, est associé le développement d'outils et en particulier d'un étiqueteur automatique rudimentaire. En ce qui concerne la modélisation des observations, nous utilisons la sémantique compositionnelle dynamique associée à des principes pragmatiques (conventions et intentions primitives) pour capturer la cohérence des dialogues. Le cadre formel riche et structuré qu'une telle modélisation requiert est fourni par la SDRT (Segmented Discourse Representation Theory), une théorie modulaire de l'interface sémantique/pragmatique. Nous proposons de nouvelles hypothèses pour simplifier certains aspects de cette théorie mais qui restent applicables à l'ensemble des théories de la structure discursive. Puis nous profitons de la mise à l'épreuve de cette théorie sur nos données pour l'enrichir et pour en préciser certains aspects. Pour aborder le problème spécifique des questions, nous commençons par proposer un panorama des travaux sémantiques et pragmatiques sur lequel nous basons un nouvel examen du lien entre ces énoncés et le contexte dialogique. Ensuite sur la base d'une étude exhaustive des enchaînements questions/réponses nous enrichissons notre modèle d'interprétation discursive, en donnant un rôle plus important à la notion de topique discursif. Finalement, avec notre modélisation des acquiescements, nous contribuons à combler le vide des études sémantiques concernant les retours dans le dialogue et nous poursuivons la mise en place des topiques discursifs dans notre représentation. Les acquiescements sont raffinés en des notions plus précises fondées sur les observations du corpus et qui permettent d'ouvrir les théories de la structure discursive aux problèmes de communication des dialogues non id´ealisés.
Fichier principal
Vignette du fichier
these-2004.pdf (1.76 Mo) Télécharger le fichier
Loading...

Dates et versions

tel-00333102 , version 1 (22-10-2008)

Identifiants

  • HAL Id : tel-00333102 , version 1

Citer

Laurent Prevot. Structures sémantiques et pragmatiques pour la modélisation de la cohérence dans des dialogues finalisés. Interface homme-machine [cs.HC]. Université Paul Sabatier - Toulouse III, 2004. Français. ⟨NNT : ⟩. ⟨tel-00333102⟩
578 Consultations
2553 Téléchargements

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More