Spatial Segregation and Metropolitan Dynamics - Archive ouverte HAL Access content directly
Theses Year : 2008

Spatial Segregation and Metropolitan Dynamics

Ségrégation spatiale et dynamiques métropolitaines

(1)
1

Abstract

Contradictory forces of urban concentration and sprawl and of spatial segregation dominate metropolitan dynamics. Segregation as a mechanism of separation/aggregation leading to unequal and homogenous spaces produces new socioeconomic inequalities through neighbourhood effects. The fight against spatial segregation is a prior goal of urban policies and a prominent element of sustainability. Thus, increasing socio-spatial inequalities lead me to enquire about the underlying reasons of segregation, and more particularly, about those related to the urban growth form. The aim of this thesis is to produce some answers to this question by analysing the impact of the urban form on segregation in the 100 largest French urban areas. Firstly, I propose to measure segregation and to analyse its evolutions during the last 20 years by using indexes and income data at different spatial scales (1984 to 2004 data from Internal Revenue and 2001 data from National Statistical Institute of Economic Studies- Internal Revenue). Secondly, I analyse residential migrations of socio-professional categories in Lyon, Marseille and Lille at the municipality level (1982, 1990 and 1999 General Population Census data). Finally, I test the effect of density and polycentrism through inter-unit disparity and intra-unit homogeneity in urban areas. Results do not show a consistent effect and confirm the ambiguity of the relation between density and segregation. They equally reject the hypothesis of polycentrism as a factor to hinder segregation. This analysis contributes to a better understanding of segregation mechanisms and leads to broad the research agenda in this field.
Les dynamiques métropolitaines sont marquées par des mouvements contradictoires de concentration et d'étalement urbain mais aussi de ségrégation spatiale. À travers des mécanismes de séparation/agrégation de population conduisant à des espaces homogènes et inégalitaires, la ségrégation produit, par le biais des effets de quartier, de nouvelles inégalités socio-économiques. La lutte contre la ségrégation spatiale est un objectif des politiques urbaines, affirmé par le cadre du développement durable. Cependant, la croissance des inégalités socio-spatiales nous interroge sur les causes du phénomène et particulièrement celles liées à la forme de la croissance urbaine. L'objectif de cette thèse est d'apporter une première réponse, en analysant l'impact de la forme urbaine sur la ségrégation dans les 100 plus grandes aires urbaines françaises. D'abord, nous proposons de mesurer la ségrégation et d'analyser ses évolutions depuis une vingtaine d'années à partir d'indicateurs et des données de revenu, à plusieurs échelles spatiales (Direction Générale des Impôts 1984-2004, INSEE-DGI 2001). Nous analysons ensuite les mobilités résidentielles des catégories socioprofessionnelles à Lyon, Lille et Marseille, à l'échelle communale (RGP 1982, 1990 et 1999). Nous testons enfin l'effet de la densité et du polycentrisme sur la disparité inter-zones et l'homogénéité intra-zones des aires urbaines étudiées. Les résultats confirment l'ambiguïté du lien entre densité et ségrégation en montrant l'absence d'effet et rejettent l'hypothèse d'un polycentrisme moins ségrégatif. Notre analyse contribue ainsi à une meilleure compréhension des mécanismes ségrégatifs et nous permet de proposer des pistes de recherche.
Fichier principal
Vignette du fichier
These_L_Bouzouina.pdf (5.05 Mo) Télécharger le fichier

Dates and versions

tel-00354936 , version 1 (21-01-2009)

Identifiers

  • HAL Id : tel-00354936 , version 1

Cite

Louafi Bouzouina. Ségrégation spatiale et dynamiques métropolitaines. Economies et finances. Université Lumière - Lyon II, 2008. Français. ⟨NNT : ⟩. ⟨tel-00354936⟩
1773 View
20967 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More