Motor imagery effectiveness in enhancing motor performance and recovery : muscular strength and motor imagery - Archive ouverte HAL Accéder directement au contenu
Thèse Année : 2009

Motor imagery effectiveness in enhancing motor performance and recovery : muscular strength and motor imagery

Efficience du travail mental sur le développement et le recouvrement des capacités motrices : force musculaire et imagerie motrice

(1)
1

Résumé

Analyzing the electromyographic (EMG) activity accompanying motor imagery (MI) as well as the imagery‐related effects on strength enhancement contributes to a better understanding of the neural mechanisms of MI. Accordingly, the subliminal EMG activity recorded during MI supports the hypothesis of an incomplete inhibition of the motor command during mental rehearsal. Interestingly, the pattern of EMG response was modulated by the mental effort and the imagined contraction type, in the same way as during physical movement. Furthermore, the data provided evidence that MI contributed both to increase muscle strength, though strength gains were not observed in all muscles. Finally, MI was found to facilitate motor recovery following anterior cruciate ligament tear as well as in burned patients. These results confirm that MI should be considered a reliable and costeffective technique to improve motor recovery and motor performance.
L’analyse de l’activité électromyographique (EMG) corrélative de l’imagerie motrice (IM) et l’effet de l’entraînement mental sur l’amélioration et le recouvrement de la force musculaire permettent de mieux comprendre les mécanismes nerveux de l’IM et l’importance du contenu de l’image mentale. Une activité EMG subliminale a en effet été enregistrée lors de l’IM, validant l’hypothèse d’une inhibition incomplète de la commande motrice. Elle était modulée selon l’intensité de l’effort mental et le régime de contraction, comme lors d’une contraction physique. Ces données renforcent l’équivalence physiologique entre IM et exécution réelle. Les programmes d’entraînement et de réhabilitation intégrant l’IM s’appuient sur ces données théoriques. L’amélioration de la force musculaire était significativement plus importante suite à un entraînement combinant répétitions physiques et mentales, comparativement à une pratique physique seule, même si l’effet ne concernait que certains groupes musculaires. Ce travail démontre également l’efficacité d’un entraînement par IM, lorsqu’il est associé à des soins de kinésithérapie, après rupture du ligament croisé antérieur ou brûlure de la main. L’IM jouerait un rôle prépondérant dans l’activation des programmes moteurs et faciliterait la récupération fonctionnelle. L’IM peut donc être considérée comme un complément bénéfique aux programmes d’entraînement et de réhabilitation dans le développement et le recouvrement des fonctions motrices
Fichier principal
Vignette du fichier
TH2009_Lebon_Florent.pdf (4.8 Mo) Télécharger le fichier
Origine : Version validée par le jury (STAR)

Dates et versions

tel-00570124 , version 1 (27-02-2011)
tel-00570124 , version 2 (18-10-2011)

Identifiants

  • HAL Id : tel-00570124 , version 2

Citer

Florent Lebon. Efficience du travail mental sur le développement et le recouvrement des capacités motrices : force musculaire et imagerie motrice. Education. Université Claude Bernard - Lyon I, 2009. Français. ⟨NNT : 2009LYO10236⟩. ⟨tel-00570124v2⟩
1447 Consultations
7138 Téléchargements

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More