Formal Methods For Concrete Security Proofs - Archive ouverte HAL Access content directly
Theses Year : 2012

Formal Methods For Concrete Security Proofs

Formalisation de preuves de sécurité concrète

(1)
1
Marion Daubignard
  • Function : Author

Abstract

In this thesis, we address the lack of formalisms to carry out concrete security proofs. Our contributions are threefold. First, we present a logic, named Computational Indistinguishability Logic (CIL), for reasoning about cryptographic systems. It consists in a small set of rules capturing reasoning principles common to many proofs. Their formalization relies on classic tools such as bisimulation relations and contexts. Second, and in order to increase proof automation, it presents a Hoare logic dedicated to asymmetric encryption schemes in the Random Oracle Model that yields an automated and sound verification method. It has been successfully applied to existing encryption schemes. Third, it presents a general reduction theorem for proving indifferentiability of iterative hash constructions from a random oracle. The theorem is proven in CIL demonstrating the usefulness of the logic and has been applied to constructions such as the SHA-3 candidate Keccak and the Chop-MD construction.
Cette thèse se propose de remédier à l'absence de formalisme dédié aux preuves de sécurité concrète à travers 3 contributions. Nous présentons d'abord la logique CIL (Computational Indistinguishability Logic), qui permet de raisonner sur les systèmes cryptographiques. Elle contient un petit nombre de règles qui correspondent aux raisonnements souvent utilisés dans les preuves. Leur formalisation est basée sur des outils classiques comme les contextes ou les bisimulations. Deuxièmement, pour plus d'automatisation des preuves, nous avons conçu une logique de Hoare dédiée aux chiffrement asymétrique dans le modèle de l'oracle aléatoire. Elle est appliquée avec succès sur des exemples de schémas existants. Enfin, nous proposons un théorème générique de réduction pour la preuve d'indifférentiabilité d'un oracle aléatoire de fonctions de hachage cryptographiques. La preuve du théorème, formalisée en CIL, en démontre l'applicabilité. Les exemples de Keccak et Chop-Merkle-Damgard illustrent ce résultat.
Fichier principal
Vignette du fichier
22648_DAUBIGNARD_2012_archivage1.pdf (2.01 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Version validated by the jury (STAR)
Loading...

Dates and versions

tel-00721776 , version 1 (30-07-2012)

Identifiers

  • HAL Id : tel-00721776 , version 1

Cite

Marion Daubignard. Formalisation de preuves de sécurité concrète. Autre [cs.OH]. Université de Grenoble, 2012. Français. ⟨NNT : 2012GRENM011⟩. ⟨tel-00721776⟩
538 View
503 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More