=. /. and +. Fc, EB756C4BC&F(C3EF, p.9889

#. C. and C. F. 7e5632bcb, B qui permettra à l'organisme vivant de devenir un corps. Et ce, par l'opération d'incorporation du corps du symbolique, dont il en résulte un certain nombre d'effets : un nouveau sujet, non plus seulement pris au champ de l'Autre comme signifié, mais s'y articulant par cet

J. Pour and . Lacan, A cette liste d'objets, s'ajoute aussi un morceau de corps très particulier, le phallus en tant que manquant Ce manque, constitué par l'objet a, cause le désir, c'est-à-dire la quête dans le corps de l'autre d'un objet a imaginaire ou du phallus imaginaire, censé venir faire bouchon à ce manque fondamental. Dans la clinique de l'autisme, on a vu que cette quête, qui implique l'érogénéisation des zones orificielles pulsionnelles du « sac » corporel (bouche, anus, oeil et oreille, mamelon, pénis?), fait défaut. Cette érogénéisation ne se fait que par les diverses expériences du corps de l'enfant, en lien avec l'autre dont l'enfant doit se saisir. Aussi, ce sujet autiste semble toute sa vie à la recherche de toutes formes d'enveloppes pouvant donner forme et limite au corps du sujet. Mais dans la psychose, comment cela se passe-t-il ? J.Lacan montre, pertinence du schéma optique, construit sur le rapport entre les fleurs comme contenu et le vase contenant. En effet, il explique que la boîte qui cache le vase, c'est le corps propre. Les fleurs au dessus, ce sont les objets de désir, et le miroir concave : le cortex. Comme S.Freud assimile la couche sensible de la perception-conscience au cortex

M. Bousseyroux, non sans passer par le second) ? Le problème de la perception-conscience et sa résolution, explique que cette fleur réelle sur laquelle s'accommode la formation de l'image spéculaire, est constituante du narcissisme Elle est en fait l'objet non narcissique, l'objet a : narcissique car non spécularisable. Les objets narcissiques sont, par contre, spécularisables comme l'image de notre corps. Car ils ont une droite et une gauche qui s'inversent dans le miroir

A. Ménard, Cette propriété des objets a dans l'imaginaire n'apparaît qu'après l'introduction du miroir plan Et c'est ce miroir plan qui fait particulièrement défaut dans la psychose. A.Ménard explique que l'image réelle produite par le miroir concave illustre, dans son transitivisme avec le corps propre, le moi du narcissisme primaire, tel qu'il est perçu par sa projection dans le miroir plan. Ce narcissisme donne la forme du corps et insiste sur les phénomènes de bord. L'image virtuelle produite par le miroir plan illustre dans son transitivisme avec l'image réelle, le moi-idéal, qui relève de l'image, qui fait que je suis autre en tant que je suis déjà nommé, ce sous la dépendance de I, signifiant de l'idéal du moi, En effet, cette place vide sur i'(a) a une place centrale dans la structure. C'est le lieu où se produisent l'angoisse et l'Unheimlich

!. E. Ec#, que le sujet s'éprouve comme n'étant pas entier quant à son image. Selon A.Ménard, cette place vide, c'est le signifiant I (S1), qui permet alors que le trou réel 446 CCDCa, CF)!EC!"C!EC7FE!"EBCECEFCF)!ECEC8FF!"EBC&C:BD"!CCa.ECFE7ECF)! EBCDEE ECEC#ECCCFCB28C645846 8

P. Aussi and . Lui, La transformation des traces primaires en représentation de chose se fait par le phénomène de liaison de l'énergie : attraction exercée par le Ich, qui retient l'énergie qui s'attache à ces représentations primaires et qui rend possible leur reconnaissance Ces représentations primaires se trouvent ainsi privées d'une partie des quantités d'excitation et dépourvues de qualités. Les processus de pensées interviennent pour remanier le cours des associations, soit modifier les frayages primaires. Et c'est en débordant sur le système perceptif qu'est provoquée, pour S.Freud, l'hallucination. Dans L'homme aux loups, il évoque le rejet d'une réalité précise, la castration, dans des termes analogues à ceux qu'il a déjà utilisés en 1894 ou en 1911. Il insiste sur un mouvement initial de reconnaissance de la castration, mais sans qu'ai eu lieu cette seconde décision de la fonction de jugement, celle qui porte sur l'existence réelle d'une chose représentée, d'où l'hallucination du petit doigt resurgissant plus tard 714, Cette précision mène à rapprocher davantage ce que S.Freud désigne alors en 1918 sous le terme de Verwerfung, de ce qu'il dégagera ensuite sous le terme de Verleugnung, en particulier dans le texte sur le fétichisme en 1927 : « Si l'on veut séparer [...] le destin de la représentation de celui de l'affect et réserver l'expression refoulement pour l'affect, pour le destin de la représentation il serait juste de dire en allemand Verleugnung (déni), p.715

S. Freud-explique-ainsi-qu and !. Bc1-!-f-"-!-fc-!-fc-!-'fech9826icvcabc&cbdqekbcjbd7ebc, époque de son hallucination, celle-ci ayant été une aide dans cette élaboration : «Nous pouvons par suite admettre que cette hallucination eut lieu à l'époque où il se décida à reconnaître la réalité de la castration ; peut-être marqua-t-elle justement cette démarche » 716 Aussi il est important de souligner ici que l'hallucination peut être pensée comme un temps de passage d'un mode de fonctionnement à un autre plus élaboré. S.Freud appelle donc représentation inconciliable ou représentation insupportable, la représentation sur laquelle porte le rejet. Et G.Gimenez soutient l'hypothèse que l'hallucination va se construire à partir de cette représentation potentielle, car la réalité externe est alors appréhendée par la psyché, sans que soit porté sur elle le jugement de son existence (Bejahung) Dans la névrose, le processus secondaire a pour fonction, grâce au jugement d'existence, de produire ou de signifier 692, 576582B56C4482825658C635828783764 CHECC)"#EC2C6C!ECECFCFIC258 %E2CB28C63584285247658E8%E287A87827E8

E. Effet, En effet, il semble donc que ce soit l'expulsion partielle de l'objet réel, hors du champ de sa réalité, qui permette à l'autiste d'introduire, au-delà de la binarité, le chiffre, le chiffrage de la jouissance, c'est-à-dire l'appareillage de la jouissance avec la symbolique du signe. Le premier appareillage de la jouissance se fait donc dans le travail d'appropriation que fait l, il ait pu extraire un objet du monde

. Parfois, Kusnierek note que pour le travail qu'elle rapporte d'un enfant, le classement des mots est venu en lieu et place du battement sur l'objet réel, qui constituait une de ses activités majeures précédemment 856 J-C.Maleval observe que d'autres autistes effectuent des classements plus complexes, qui cessent de reposer sur un principe de différenciation binaire. Néanmoins, ces premières formes du double autistique ne parviennent qu'à une pacification précaire et temporaire de la jouissance 857 . Aussi, cet auteur indique que le double est plus souvent corrélé à un envahissement du langage par la jouissance, qu'à une contention de celle-ci, dénotant la difficulté de cette suppléance à se construire. L'autiste semble ne pas pouvoir supporter que l'autre soit doté d'un désir, d'une énonciation, d'un inconscient. Un décollement est donc nécessaire, qui se produit à l'articulation du réel et de l'imaginaire

. Aussiun-appel-au-traitement-de-la-jouissance-pulsionnelle,-je-le-préciserai-mieux, C. Le-branchement-À-un-double-ou-un, and M. /. Ebcdece-!, Pour 743 CC95DD/BC9)EBC9!BC2864#745628H9857IBCB, pp.53-56

!. Cependantbc=fec& and . Ufcaf, gens, des phénomènes d'identification importants se déroulent, qui dérobent et mettent à mal l'identité du sujet Le sujet ne sait plus alors qui il est Cette première identification stabilisante est issue, selon F.Grasser, du destin de normalité du schizophrène, qui s'identifie imaginairement à la parure de ce qui fait phallus pour la mère. Il peut ensuite solidifier cette signification en une autre, en la recouvrant par exemple du mot raisonnable 918 Ceci n'est pas soutenu par le trait unaire, et témoigne de cette faille subjective que le sujet tente de compenser. Ainsi, dans la psychose, la dimension imaginaire possède une autonomie qui est au fondement des stabilisations du psychotique 919 Et si l'appui vient à manquer, l'image se vide de sa signification, perd tout attrait phallique et se laisse discerner dans l'horreur 920 . Ces béquilles imaginaires de la psychose compensent donc un signifiant absent. Mais elles n'épargnent pas que le signifiant repose ses exigences, faisant décompenser le sujet : l'Imaginaire fout alors le camp. J-C.Maleval constate alors, dans la clinique, que toutes les significations peuvent être équivalentes : l'absence de point d'arrêt à la diversité des significations ne permet pas à un signifiant maître de fonctionner et de donner une signification. Ce sujet, ne disposant pas de la fonction phallique, est donc dans une espèce de flottement, et doit s'appuyer sur une signification apportée par les autres. Les stabilisations sont donc souvent fondées sur des repères imaginaires de l'autre, l'image de l'autre permettant une sorte de cadrage de l'objet a, Et en même temps, pp.895-515

. Père-est-lui-même-une-suppléance, La forclusion du Nom-Du-Père note la carence de cette suppléance paternelle, laquelle peut cependant être compensée par d'autres formes de suppléance, en quelque sorte des suppléances au second degré qui impliquent une certaine dégradation de leur fonction » 934 . Ainsi, il existe plusieurs modalités de suppléances, qui permettent l'instauration d'un nouage des éléments de la structure, mais un nouage non-borroméeen. De fait, A.Ménard souligne les caractéristiques majeures d'une suppléance : il s'agit d'une invention 818 CCD515+BC, EFBC&E86BCEA87ED8!B675A2CH9856IBC1E"ECF'"#.ECDB'BC,!E*5!!EBCEC9A*99*9856B

C. :. , C. Bc, and C. %bc, B qui est différent du symptôme, qui tente de suppléer les effets de la forclusion (le symptôme comme tentative de guérison 948 ) 949 . Dans Le Séminaire V en 1957, J.Lacan appréhende la suppléance du symbolique par l'imaginaire dans la psychose. Le grand Autre est alors réduit à un autre imaginaire. Ici, la suppléance n'est pas solution (sinthome), mais plutôt compensation. Dans Le Séminaire VII, L'Ethique en 1960, il développe la suppléance sur son versant de sinthome. Et dans Le Séminaire XVII, L'envers de la psychanalyse, en 1970, il utilise la suppléance dans ce qu'elle a de générique, soit là où elle vient en lieu et place de ce que l'Oedipe devrait autoriser. La suppléance supplée au complexe d'Oedipe et à l'articulation du désir qu'il sous-tend. Car finalement le but dernier de la suppléance est que le sujet fasse reconnaître son désir, Combres rapporte comment J.Lacan parle de compensation par le sinthome, compensations nouées à partir du Principe de compensation psychique de C-G.Jung pour signifier un type de nouage différent des autres compensations. Les modalités sont différentes et permettent de distinguer le déclenchement de la décompensation. L'hypothèse lacanienne est que la suppléance est un appareillage du réel, en tant que le sens est la suppléance du sexuel. Le Nom-Du-Père n'apparaît donc pas comme la seule solution pour tenir ensemble les trois ronds

J. Joyce-devient-l-'artiste, Lacan montre que cette suppléance a à voir avec le père, le Père du Nom. Il se fait père de son propre nom, point de capiton qui supplée à l'oedipe, une topologie borroméenne, le S1 du sinthome vient comme un clip corriger le défaut de nouage du symbolique et maintenir à distance la jouissance intrusive

B. !. Bc and . 78b646%e287a8, construction d'un symptôme, d'un ordre délirant, travail de la lettre, étayage sur un partenaire, un objet, volonté de se faire un nom Ainsi, l'écriture peut prendre la valeur de sinthome, c'est à dire cette suppléance qui se produit au lieu où le nouage est erroné, ce qui évite le déclenchement. Pour J.Joyce, J.Lacan ne parle ni de psychose, ni de structure psychotique, mais de compensation de la Verwerfung paternelle par l'écriture. Le sinthome noue la structure. Dans Le Séminaire sur Le sinthome, le noeud joycien implique un lien non borroméen du réel et du symbolique, qui restent enchaînés par une erreur dans l'écriture du noeud. La même erreur permet justement que l'imaginaire puisse glisser quand il n'est pas arrêté par l'ego sinthomatique. Ce texte, Aussi, les stabilisations semblent avoir plusieurs modes, selon si la psychose est déclenchée ou pas, p.658

/. Pjsbc=bc-$-846 and C. !. Ebc, 7E5632864#745628(8

C. 492b-particulier-de-la-lettre-au-langage, ». , and É. J. Lacan, la lettre fait point de jonction, bord en tant que l'écriture est « le ravinement du signifiéimaginaire, marquant ainsi une limite. Ainsi, l'écriture peut réparer un défaut de structure en nouant le symbolique à l'imaginaire par le réel Une fois associée au signifiant, la lettre peut devenir « le support matériel que le discours concret emprunteFreud sur les traces mnésiques opérantes si elles sont associées Afin de stopper la prolifération de la signification, il faut que le sujet schizophrène trouve du S2 qui dompte l'essaim de S1. Mais l'articulation se produit parfois par signification personnelle, qui ne renvoie qu'à elle-même, ne fait sens que pour le sujet lui-même. A partir de l'hypothèse que le schizophrène souffre d'une désorganisation du processus d'attribution de sens, soit du signifié, S2, l'histoire de ce sujet doit pouvoir se localiser entre l'univers du vide et l'univers du délire. Certains utilisent la méthode du dictionnaire afin qu'une vitalité signifiante soit restaurée 972 Mettre en route la chaîne signifiante, tout en jouant de la mise en intrigue telle que la développe P.Ricoeur 973 . Le propre de l'homme est de donner sens, à un regard... Mais pour le psychotique, soit le sens attribué le nie dans son existence, soit le sens est consolidé, soit le sujet ne sait quel sens y mettre, et cela le laisse perplexe, sans possibilité signifiante. Il ne s'agit pas, comme dans la névrose, de la possibilité que le regard soit anonyme. Sans message, il doit supporter l'absence de sens ou le non-sens. Dans la psychose, le rapport au monde est perturbé. Il y a une absence de l'espace de jeu, de vide, dans l'attribution de sens au signifié. Dans l'autisme au contraire, le sujet est très attaché à trouver des significations qui valent pour tous. Il a besoin comme d'un mode d'emploi pour la vie, face à son imprévisibilité et ce qu'elle exige d'improvisation. A.Artaud livre de ce que peut être la lutte contre l'expérience psychotique. Il parvient à exprimer ce que d'autres ne parviendront jamais à exprimer : « Je sens sous ma pensée le terrain qui s'effrite, et j'en suis amené à envisager les termes que j'emploie sans l'appui de leur sens intime, de leur substratum personnel. Et même mieux que cela, le point par où ce substratum semble se relier à ma vie me devient tout à coup étrangement sensible, et virtuel. J'ai l'idée d'un espace imprévu et fixé, là où en temps normal tout est mouvements, communication, interférences, trajet » 974 . Corps sans organe, comme il dit, la néantisation n'est pas exclue du procès du schizophrène, néantisation, identification macabre ou morbide. Certains parlent de néantisation de l'intériorité psychique, qui se projette dans un premier temps sur le corps, et dans un second temps sur le monde qui l'entoure, qui devient alors étrange et vide, lettre 971 . A la jointure du corps et des mots, du côté du réel et au bord du symbolique avec La logique du fantasme, D'un discours qui ne serait pas du semblant, et Lituraterre, que les interprétations de l'écriture, et donc ses fonctions L'univers représenté et la réalité ne se distinguent alors plus. Certains schizophrènes écrivent des textes sous la forme de dialogues rapides, correspondant à des sketches destinés à être joués en public par 869 CCD5153BC&#EBCDEC"FCECE!EE!C7EECF!FCECFE"FCE!CF"FC7BCCB65 861 CC3C;MM=DABCDBC,'4EFC!) FC!FCCF'"#FEB82762A828!BCC3628B646%E2812878A2756C4BC1AA2BC+C19B

. Le-non-doit-aussi-pouvoir-Être-posé-par-le-sujet, il doit avoir une possibilité de non-action, P.Delion le souligne, l'atelier thérapeutique n'a de sens que s'il a

V. Ainsi and . Baïo-Écrit-combien-À-se-relayer, amener à trouver sa place comme sujet » 1003 . Chacun, au pas d'une même politique mais selon son style, préservera le trou central « qui permet à chacun et collectivement de s'autoriser à se destituer quant au savoir » 1004 Aussi, abandonner tout désir de guérir et se soustraire à tout idéal, savoir construire des barrages pour endiguer les déferlements de jouissance, s'orienter des effets du langage, sont des conditions à l'accompagnement de l'autiste, et aussi du psychotique. Et pour que l'accompagnement puisse avoir des effets subjectifs, un lien privilégié à un autre s'est souvent établi avec un autre pour l'autiste, avec un ensemble d'autres ou un Autre qui fonctionne a minima à partir du symbolique (tel que peut l'occuper le médecin-psychiatre par exemple) pour le sujet schizophrène. La difficulté du travail avec le sujet psychotique, et plus encore le schizophrène, réside dans le fait que le savoir n'est pas supposé, mais imposé, car c'est celui du réel. S.Freud disait qu'il n'y avait pas de transfert chez le psychotique, car la libido d'objet n'est pas effective, mais retirée dans le moi. Tandis que pour le névrosé, l'introjection de la libido se fait dans le fantasme. Le savoir qui l'impute à l'Autre, ou qui lui est imposé, est un savoir non supposé, un savoir de certitude, Il ne vaut mieux pas solliciter le sujet au niveau d'un jugement d'existence, car le sujet ne peut le mettre en jeu il importe que le transfert soit création de quelque chose de radicalement nouveau : un accueil possible de la singularité d'un fonctionnement

9. :. , 9. , 1. Cecc-!-"-!-c#, . Echecf-)-!-!-c#, . E. Ecefcecf-)-!-!-ceccececc-! et al., Car sans eux, EC!)ECCFCEC5EB par imitation, copient et s'exercent dans la répétition. L'autiste de haut-niveau conserve ces objets ou doubles qui le sécurisent

. Ainsi, même le plus brut, est de permettre une mise à distance, d'en faire un objet porteur de signes, de séries, d'images Ce travail du signe de l'autiste (dessine, décalque, copie, rassemble, la nomination permet les classements, catégories, puis comparaison, coller, décoller, découper, donner des noms, nommer, inventer des modèles regroupant les meilleures qualités possibles, accumuler des objets...), est un véritable travail d'écriture. Il permet de traiter la différence, le changement et l'absence, mais aussi la dimension spatiale et temporelle (dessins d'objets plus ou moins anciens, passion pour l'Égypte ancienne Les dessins de machines donnent une image du corps

. Si, Le travail est plutôt qu'elle s'allège de sa fixité première. Pour tout autiste, il s'agit de découvrir et construire le monde à partir de quelque chose qui le passionne, l'obsède, et lui permette alors de s'expliquer le monde. Parfois, c'est l'objet mécanique animé d'un mouvement sur lequel il se branche pour s'animer libidinalement. Parfois, c'est ce qui les effraie le plus, qu'ils comprennent le moins, mais M.Yourcenar dans ses Entretiens, dit qu'elle a infiniment appris et ? ce qui est plus important ? infiniment désappris. C'est sur ce bord que convie le sujet autiste ou psychotique Apprendre à se désencombrer de l'agitation imaginaire, apprendre à se décentrer, apprendre à décaler les choses, utiliser un certain humour, peut les éloigner de cette impassibilité que l'on pourrait rapprocher du « mourir à l'existence » tel que le développe A.Koyré. L'autiste n'est pas condamné au silence de ce que M.Heidegger appelle « la question de la question », ou G.Deleuze parlant de Leibniz « le pli du pli », l'inaccessible. La question de l'autisme ne laisse pas de répit en matière de questionnement. Lorsqu'il n'y a pas de l'Un, soit qu'il n'y a pas eu cette première inscription qui permet au sujet de « se faire une niche dans le réel », tel que le disait J.Lacan, comme dans l'autisme, et lorsque il y a une absence de cette deuxième identification d'introjection symbolique du trait unaire, des rencontres et des expériences comme dans la schizophrénie, le travail avec ces sujets est rendu très difficile, voire impossible 1014 . On a vu que dans l'autisme, le signifiant n'a pas fonctionné pour extimer et évider cette jouissance et en faire un support qui corps de signifiants. Pour accueillir ces sujets dans l'institution, doivent être préservés l'insolite et l'étonnement

. Légèreté-et-simplicité-de-la-présence-du-clinicien, J. Qui-doit-savoir,-comme-disait, and . Lacan, du savoir, il concerne l'élaboration du sujet 1016 Ou une « docte ignoranceLacan) plus que jamais requise, s'étayant sur un non-savoir, et se soutenant d'un désir particulier ; désir, dont J.Lacan le suppose comme désir d'un autre savoir, qui ne se sait pas, celui de l'inconscient 1017 Le sujet autiste convoque chacun à une question profondément subjective. Il a la particularité de renvoyer au propre du sujet, il entraîne aussi l'autre au seuil de là où s'est joué pour lui sa condition d'être parlant 1018 . Ce point d'horreur, ce lieu de négativité qui signe notre division, soit la Bejahung primaire de S.Freud 1019 , ce refoulement originaire au fondement du sujet n'est pas chez l'autiste, et est défaillant dans la schizophrénie. Cette non-inscription de l'autiste insécurise fondamentalement le sujet, toujours vulnérable à ce qui pourrait se passer, à ce à quoi il va avoir affaire, puisque étant dans l'impossibilité de se soutenir d'un point de vue, bref de juger. La certitude délirante contrebalance alors ce glissement ou ce suspens du sens dans la schizophrénie, quand dans l'autisme, le sujet se demande toujours pourquoi il ne pourrait pas soutenir ou penser l'inverse de ce qu'il pense ou dit, l'exclusion du sens, crée son parler particulier et les antinomies propres à ce sujet, Ce non-savoir étant « la forme la plus élaborée La clinique de l'autisme est une clinique de bord, une clinique de la limite et une clinique de l'absence. Une clinique qui implique de ne pas désirer l'impossible et qui implique d'entendre ce que le sujet autiste veut faire du clinicien. La clinique de la schizophrénie n'en est pas moins extrême, difficile et laborieuse, si un ensemble de conditions ne sont pas requises. Le traitement le plus approprié pour l'autisme et la schizophrénie est à rechercher dans un environnement averti de leur fonctionnement subjectif et à organiser en fonction de celui-ci. Le soutien d'un travail en équipe et en réseau est inévitable et central. C'est ce que met en place le concept de « pratiques à plusieurs

A. , N. , T. , and M. L-'écorce-et-le-noyau, Paris : Flammarion, coll, 1978.

A. , N. Torok, and M. , Le verbier de l'homme aux loups. Paris : Flammarion, coll, 1976.

A. De, L. , and M. , Un partenariat hors-sens ou le relais du corps. Les Feuillets du Courtil, Publication du champ freudien en Belgique, pp.189-199, 2008.

A. , C. Patricia, C. , and M. , Traces et construction, pp.121-129, 2008.

A. Serge, La pulsion chez le schizophrène. Ornicar? Revue du champ freudien, janvier-mars1986, pp.103-110

A. and N. Coover, Schizophrenia: Positive and negative symptoms and syndromes. Karger: Basel, 1990.

A. Sidi, . Lapeyre, S. Michel, . Marie-jean, . L-'inquiétant-et-le-capitalisme et al., ASKOFARE, Sidi. De la science à la psychanalyse, Thèse pour le doctorat d'Etat ès Lettres et Sciences Humaines, 1998.

A. , P. Jean-bertrand, A. Paul, L. Clezio, J. Et et al., Le sens perdu ou le schizo et la signification, PONTALIS Dossier Wolfson ou l'affaire du schizo et les langues. Evreux : Gallimard, coll. L'Arbalète, pp.63-108, 2009.

A. and V. Dibs, Paris : Flammarion, 1964.

A. Baghdadli, BAÏO, Viginio. Comment un S2 vient au S1 : Notaires de l'enfant autiste BAIO, Virginio. Une clinique psychanalytique de l'autisme? Actes du colloque de la Découverte freudienne, septembre 1987. BAÏO, Virginio. Invention du sujet et d'un partenaire dans la pratique à plusieurs. In : Pertinences de la psychanalyse appliquée, pp.15-18, 1996.

V. Baïo, «. Au-gobelet-rouge-ou-le, and ». , Séries de la Découverte freudienne, L'Autisme et la Psychanalyse, pp.5-13, 1992.

G. Balbo, B. , J. Psychose, M. Barnes, B. et al., Paris : Le Seuil La cécité mentale : un essai sur l'autisme et la théorie de l'esprit (1995) Grenoble : Presses Universitaires de Grenoble, coll. Sciences et technologie de la connaissance Trad de : Mindblindness : an essay on autism and theory Cambridge Recognition of mental state terms Does the autistic child have a theory of mind ? Cognition, Plasticité et évolutivité des patients psychotiques en psychothérapie. L'Information Psychiatrique, De l'EBM à la psychopathologie BASSOLS, Miquel. Editorial. Mental, pp.721-65, 1975.

B. , G. Le-bleu-du-ciel, G. Bateson, R. Jurgen, and G. Bateson, Paris: Gallimard Communication et société. Paris : Seuil, 1988. BATESON, Gregory. La nature et la pensée Paris : Payot Childhood schizophrenia. Nervous Child, Paris : Seuil, pp.214-1938, 1942.

G. Benedetti and . La-mort-dans-l-'âme, Psychothérapie de la schizophrénie ; existence et transfert Ramonville Saint-Agne : Erès, 1995. p.110. BENTATA, Hervé. La voix de sirène: D'une incarnation habituelle de la voix maternelle Journées Ali-espace des 28 et 29 Mai Problèmes de linguistique générale. 2 tomes, BERGE, Angel Enciso. La langue maternelle dans la psychose (code et message chez Louis Wolfson). Ornicar? Navarin, 1986.

B. , G. L-'autisme-infantile, . Bettelheim, and . Bruno, Introduction à une clinique relationnelle selon Kanner (traduction de l'article original de KANNER, Léo) Paris : Presses Universitaires de France La forteresse vide : L'autisme infantile ou la naissance du soi Paris : Gallimard, 1998. BETTISON, Sue. The long term effects of auditory training on children with autism The experience of the skin in early object relations, Journal of Autism and Development Disorders International Journal of psycho-analysis, vol.49, issue.26, 1967.

L. Binswanger, Welche Aufgaben ergeben sich für die Psychiatrie aus den Fortschritten der neueren Psychologie ? Zeitschr für die gesam Neur und Psychiatr, pp.402-436, 1924.

B. , L. Mélancolie, /. Manie, P. Trad-de-mélancholie-und-manie, . Studien et al., Pfullingen: Neske, 1960 Étude sur la schizophrénie(1957)/ trad. J. Verdeaux. Paris: Desclée de Brouwer, 2 e éd Henrik Ibsen et le problème de l'auto-réalisation dans l'art / Trad. de l'allemand par Michel Dupuis, Paris: G. Monfort, coll Imago Mundi, 1963.

M. Frayssinet, Autisme et schizophrénie, p.2012

W. Blankenburg, La perte de l'évidence naturelle, contribution à la psychopathologie des schizophrénies pauvres en symptômes / Trad. par Jean-Michel Azorin et Tatoyan, p.stuttgart », 1971.

. Parisharmattan, Psychanalyse et civilisation Traité d, BLEULER, Eugen. Dementia Praecox ou Groupe des schizophrénies Trad de «Dementia Praecox oder Gruppe der Schizophrenien ». BLEULER, Eugen. Die prognose der dementia praecox (Schizophreniegruppe). Allgem Zeitschr Psychiat, pp.65436-464, 1908.

N. Boddaert and N. Chabane, Superior temporal sulcus anatomical abnormalities in childhood autism: a voxed-based morphometry MRI study. Neuro-image BOLZINGER, André. Qu'est-ce que délirer? Les enjeux cliniques d'une définition générale, pp.364-369, 1986.

B. , A. Et, F. Lori, -. A. Harris, S. Et et al., The Delaware Autistic Program Preschool Programs for Children with Autism. Austin, TX: Pro-Ed, The Picture-Exchange Communication System. Focus on Autistic Behaviour, pp.37-541

J. Borie, Contribution au discours psychanalytique : Le corps dans la schizophrénie Journal de l'Association Suisse Romande de l'École Européenne de psychanalyse, n°8, juin 2005. BORIE, Jacques. Temps éternel et temps maniable, Lettre Mensuelle, issue.198, pp.28-32, 2001.

B. , C. Botella, and S. , Figurabilité et régrédience, pp.1149-1239, 2001.

B. , C. , B. , S. Colloque, and S. P. , BOTTERO, Alain. Un siècle de schizophrénie. L'information psychiatrique, Unesco du 14 et 15 janvier393. BOUBLI, Myriam. Corps, psyché et langage chez le bébé et l'enfant autiste. Paris : Dunod, 2009. BOUISSAC, Joffrey. Journal d'un adolescent autiste : Qui j'aurai été... Huttenheim : Autisme Alsace BOUSSEYROUX, Michel. L'obscur objet de la mélancolie. In : Des mélancolies. Paris: Champ Lacanien, coll. Cliniques, pp.63-90391, 1989.

B. , M. Du-premier-freud-au-premier-lacan, . Bouvarel, M. Alain, R. et al., Le problème de la perception-conscience et sa résolutionautiste dessinateur ? de la perception à l'art. CECOM Montréal, CNASM France, Lorquin Attachement et perte : L'attachement (I). Séparation, angoisse et colère (II) La perte (III) Paris : Presses Universitaires de France, BREMAUD, Nicolas. Conception lacanienne du transfert et du travail thérapeutique avec le schizophrène. L'Information psychiatrique, pp.693-700, 1978.

J. Breuer, F. , and S. , Études sur l'hystérie (1895) Paris : Presses Universitaires de France, Denis. Einstein une vie, 1956.

B. De-boismont and A. , Des hallucinations, ou histoire raisonnée des apparitions, des visions, des songes, de l'extase, des rêves, BROMET-CAMOU, Michèle. Milie, enfant à naître ? Un autre regard sur l'autisme. Paris : L'Harmattan, 1852.

J. Bruner, P. Bruno, and P. Bruno, Beyond the information given Antonin Artaud: Réalité et poésie. Paris: L'Harmattan, coll. L'oeuvre et la psyché, George Allen & Unwin Ltd, 1974.

P. Bruno, Ar-tau. Barca !, pp.37-57, 1994.

P. Bruno, Autisme et schizophrénie Séries de la Découverte freudienne, L'Autisme et la Psychanalyse, pp.289-295, 1992.

P. Bruno, Discussion avec les auteurs du document préparatoire Séries de la Découverte freudienne, L'Autisme et la Psychanalyse, pp.159-178, 1992.

B. and P. Ouverture, Séries de la Découverte freudienne, L'Autisme et la Psychanalyse, Toulouse : Presses Universitaires du Mirail, pp.111-115, 1992.

P. Bruno, L. Autisme, . La-psychanalyse, . Burgoine, &. Eyrena et al., Identical triplets with Asperger's Syndrome What's new Pussycat? On talking to babies and animals, Toulouse : Presses Universitaires du Mirail, pp.3-4, 1983.

C. Bursztejn, La théorie de l'esprit : un modèle de développement de l'intersubjectivité ? Neuropsychiatrie de l'enfance et de l'adolescence Il y a quelqu'un là-dedans : Des autismes, pp.35-41, 2001.

C. , A. Max, B. , and J. , Autisme et psychose : machine autistique et délire machinique : clinique différentielle des psychoses, Rennes : Presses Universitaires de Rennes, pp.206-133, 2008.

C. , V. , D. , C. Psychologie-clinique-et-psychopathologie, . Paris et al., Armand Colin, coll. Synthèse Positive Behavior Support for People with developmental disabilities. Washington DC : American Association on Mental Retardation, 1999. CASTELBOU, Anne. L'épilepsie: le corps en crise, que nous apprend l'abord psychanalytique du corps dans la crise d'épilepsie. Conférence publique Autisme et tabou ? Autismes et différences. Paris : Les éditions de l'officine A linguist looks at schizophrenic language, CENAC, Michel. De certains langages créés par les aliénés Thèse de médecine, pp.257-276, 1974.

C. , S. Jean-pierre-lassalle102, D. Cohen, V. Et, and F. , Poèmes de Serge Clos confiés à Jean-Pierre Lassalle: entés (hantés) de lettres adressées au même. Toulouse, 1999, 58p. CLOS, Serge. L'implosion. Paris : Le Sycomore Handbook of autism and persuasive developmental disorders, COMBRES, Laurent. La clinique par l'écrit : Une étude des fonctions de l'écriture du sujet dans des cas de psychoses Thèse de Psychopathologie Clinique et Psychanalyse, 1952.

C. , E. Lauzon, and G. , From symptoms to phenomena: The articulation of experience in schizophrenia, CORIN, Ellen et LAUZON, Gilles. Les évidences en questions. Santé Mentale au Québec, pp.3-5042, 1986.

C. , E. Lauzon, and G. , Positive withdrawal and the quest for meaning : The reconstruction of experience among schizophrenics, Psychiatry, vol.55, issue.3, pp.266-278, 1992.

C. , E. Lauzon, and G. , Positive withdrawal and the quest for meaning : The reconstruction of experience among schizophrenics CORIN, Ellen. The thickness of being: Intentional worlds, strategies of identity, and experience among schizophrenics, Psychiatry Psychiatry, vol.55, issue.3 2, pp.266-278, 1992.

C. and S. Le, In : Pertinences de la psychanalyse appliquée, pp.36-40, 2003.

C. , M. Subjectivité, L. Et-nostrité-selon, D. Binswanger, L. Leroy et al., Disponible sur/coulomb-atelier-2007- these-nostrite.doc COUPECHOUX Patrick Mon enfant autiste. Paris : Seuil CULIOLI, Antoine. Rapport sur un rapport. La psychomécanique et les théories de l'énonciation. Lille : Presses Universitaires de Lille Symptômes précoce: la part du linguiste Autism Asperger of early schizophrenie, Thèse de Doctorat, pp.13-14, 1978.

M. Frayssinet, Autisme et schizophrénie, p.2012

D. Ciaccia and A. , Inventer la psychanalyse dans l'institution. In : Pertinences de la psychanalyse appliquée, pp.83-89, 2003.

D. Clerambault and . Gaëtan, OEuvres psychiatriques (1933) Paris : Presses Universitaires de France, 1942.

D. Clercq and H. , Dis Maman, c'est un homme ou un animal ? ? à propos de l'autisme. Mougins : Autisme France Diffusion, 2002.

D. Maupassant and G. , Lettres d'un fou, p.1885

D. Saussure and F. , Cours de linguistique générale, 1916.

D. Vooght and L. , Symptômes négatifs dans la psychose. Cahiers de psychologie clinique, De la relation, 2003.

D. and G. Préface, Le Schizo et les langues, Dossier Wolfson ou l'affaire du schizo et les langues, Evreux : Gallimard, coll. L'Arbalète, pp.23-36, 2009.

D. , P. T. Bernard, J. Fabien, L. Marie-christine, and P. Delion, Langage, voix et parole. Paris : Presses Universitaires de France, coll. Le fil rouge Paris: Presses Universitaires de France, coll. Le fil rouge, DELION, Pierre. Séminaire sur l'autisme et la psychose infantile Toulouse : Erès, 2009. DELIUS, Monique. L'idylle rompue. Bulletin du groupe petite enfance, 1997.

D. , D. Le-jeu-du, «. Fort-da, and . Despert, DEMOULIN, Christian. La voix comme objet a DESHAYS, Annick. Libres propos philosophiques d'une autiste. Paris : Presse de la renaissance, DEUTSCH, Helen. Les « comme si » et autres textes inédits, pp.41-51, 1933.

D. Gwénola, S. , and F. , Un inédit de Léo Kanner: sur deux applications opposées de la notion de métaphores aux psychoses, DRUEL-SALMANE, Gwénola. De ce qui peut fonctionner dans l'autisme. In : Autisme et Psychose, Machine autistique et délire machinique, 2002.

E. , S. , G. Christopher, E. , C. et al., The epidemiology of Asperger Syndrome. A total population study, Le traitement des métaphores dans la schizophrénie : études exploratoires. Revue Européenne de Psychologie Appliquée, pp.1327-1350, 1992.

E. , N. Vidal, . Marie-christine, . Esquirol, and . Jean-etienne, Des maladies mentales. Paris: Baillière, 1838. EY, Henri. Hallucinations et délire : les formes hallucinatoires de l'automatisme verbal. Paris : L'Harmattan, coll, Clinique différentielle des psychoses, Rapport de la rencontre internationale du champ freudien à Buenos Aires. Navarin, 1973.

E. , H. Fain, M. Soule, M. , K. et al., L'enfant et son corps Paris : Presses Universitaires de France Leçons cliniques de médecine mentale faites à l'hospice de la Salpêtrière : Symptomatologie générale des maladies mentales. 1854. FAURE, Henry. Entretiens psychiatriques. Paris : l'Arche Emerging language in autistic children Paris : Presses Universitaires de France Le cas en Controverse. Paris : Presses Universitaires de France, 2000. FEDIDA, Pierre. Une parole qui ne remplit rien FELLAHIAN, Corinne. La psychose selon Lacan : évolution du concept. Paris : l'Harmattan Paris: Payot, 1970. FERNANDEZ, Lydia. L'étude de cas, Schizophrénie ? Études cliniques et psychopathologiques. (Recueil de textes consacrés aux psychoses schizophréniques de Paris : Les empêcheurs de penser en rond FEDERN, Paul. La psychologie du moi et les psychoses FILHOL, Emmanuel. Le discours du psychotique : Françoise ou la reproduction envahissante du même. Neuropsychiatrie de l'enfance Théodore. Des Indes à la planète Mars: Étude sur un cas de somnambulisme avec glossolalie. Genève: Eggimann, 1900. FOMBONNE, Éric et TIDMARSH, Lee. Epidemiologic data on Asperger disorder. Child and Adolescent Psychiatric Clinic of North America, pp.503-51315, 1914.

F. Michel, P. Jean-bertrand, A. Paul, L. Clezio, J. Et et al., Les trois procédés, Dossier Wolfson ou l'affaire du schizo et les langues. Evreux : Gallimard, coll. L'Arbalète, pp.121-128, 2009.

F. , M. Freud, and A. , Le normal et le pathologique chez l'enfant. Paris : Gallimard, 1968. FREUD, Sigmund. Abrégé de psychanalyse, Paris : Presses Universitaires de France, 1975. FREUD, Sigmund. Complément métapsychologique à la théorie du rêve Métapsychologie. Paris : Gallimard, pp.123-144, 1917.

F. , S. Freud, and S. , In : Résultats, Idées, Problèmes, tome I : 1890-1920 Introduction à la psychanalyse. Paris : Payot, 2004. p.384 FREUD, Sigmund. L'inquiétante étrangeté et autres essais Paris : Presses, Métapsychologie. Paris : Gallimard, coll. Folio Essai, pp.65-122, 1911.

F. and S. La-dénégation, In : Névrose, psychose et perversion Paris : Presses Universitaires de France, 1974. FREUD, Sigmund. La perte de la réalité dans la névrose et la psychose Névrose, psychose et perversion Paris : Presses Universitaires de France, FREUD, Sigmund. Le clivage du moi dans le processus de défense, pp.135-139, 1913.

F. , S. Le-problème-Économique-du-masochisme, A. , and L. , Paris : Presses Universitaires de France, Névrose, psychose et perversion FREUD, Sigmund. Lettre du 30 juillet 1915, pp.43-44, 1924.

F. and S. Métapsychologie, Paris : Gallimard, coll. Folio Essai Paris: Bibliothèque de Psychanalyse, Presses Universitaires de France, 1973. FREUD, Sigmund. Note sur le bloc magique, réédit. 1992. FREUD, Sigmund. Névrose et psychose Résultats, Idées, Problèmes II, pp.119-124, 1915.

F. , S. Freud, G. Sigmund, R. Véronique, and C. , In : Cinq psychanalyses Paris: Presses Universitaires de France Sur l'étiologie de l'hystérie (1896) In OEuvres complètes, III. Paris : Presses Universitaires de France, 1989. FREUD, Sigmund. Trois Essais sur la théorie de la sexualité Autism and theory of mind in everyday life Autisme : perspectives actuelles, Une personne à part entière. Mougins : Autisme France Diffusion GILBERT, C. Artistics talents in autism. Conférence à Anvers (Belgique) du 6 octobre, 1905.

G. and C. R. Vejlsgaard, Savant syndrome Kopenhamn : Munksgaard, 1992. GIMENEZ, Guy et PEDINIELLI, Jean-Louis. Les psychoses de l'adulte, 2004.

G. , G. Barut, . D. Blandine, M. Amore, P. et al., Le soin de réadaptation auprès de patients schizophrènes, pp.4230-4264, 2000.

G. Gimenez, Entre chaos et pensée, l'hallucination, un contenant présymbolique. In : L'activité de pensée, émergences et troubles, Paris : Dunod, pp.145-156, 1994.

G. , G. Pedinielli, J. , G. , M. Golse et al., Du corps à la pensée Paris : Presses Universitaires de France, coll. Le fil rouge Freud: pragmatisme malgré lui? Topique Paris : Odile Jacob, 1997. GRASSER, Fabien, GRANDIN, Temple. Penser en images et autres témoignages sur l'autisme, pp.50-53113, 1994.

G. and Y. Verbosité, mutisme, hallucination ou les structures freudiennes de la parole dans l'autisme infantile Bulletin du groupe petite enfance GRENN, André. La projection: de l'identification projective au projet, 200. GRENN, André. Le travail du négatif. Paris : Les Éditions de minuit, coll. Critiques, pp.55-61, 1990.

G. , N. La-machine-À-personnalité, B. , and J. , Autisme et Psychose, Machine autistique et délire machinique :clinique différentielle des psychoses, GUILLAS, G. Du changement dans l'autisme, pp.153-159197, 2009.

G. , R. .. Guillen, . Fabienne, . Autoérotisme, and . Narcissisme, Revue de la découverte freudienne, Pas-Tant Presses Universitaires du Mirail. GUILLEN, Fabienne. La place du diagnostic dans la direction de la cure Le silence de la pulsion, pp.18-19395, 1921.

G. Haag and S. Tordjman, Grille de repérage clinique des étapes évolutives de l'autisme infantile traité. Psychiatrie de l'enfant, pp.495-527, 1995.

G. Haag, Contribution à la compréhension des identifications en jeu dans le moi corporel, pp.111-131, 1997.

G. Haag, Réflexions sur quelques particularités des émergences de langage chez les enfants autistes, TOUATI

V. Langage, . Et-parole, . Paris, . Haag, N. Geneviève et al., Réflexions de psychothérapeutes de formation psychanalytique s'occupant de sujet avec autisme Revue française de psychosomatique Rencontres avec Frances Tustin In : Autismes de l'enfance. Revue française de psychanalyse. Paris : Presses Universitaires de France, 1982.

H. Autorite and D. Sante, État des connaissances hors mécanismes physiopathologiques, psychopathologiques et recherche fondamentale Disponible sur: http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c 935617/autisme-et-autres-troubles-envahissants-du-developpement HEBERT, François. Rencontrer l'autiste et le psychotique, Autisme et autres troubles envahissants du développement HERBAUDIERE, Denise. Cati ou les fruits de l'éducation, 1807.

H. , B. , O. Neil, H. , and R. , Psychological experiments with autistic children Autism and the development of mind HOCHMANN, Jacques. Histoire de l'autisme : De l'enfant sauvage aux troubles envahissants du développement, HOCHMANN, Jacques. Pour soigner l'enfant autiste : des contes à rêver debout, 1970.

H. Willey and L. , Vivre avec le syndrome d'Asperger : un handicap visible au quotidien Bruxelles : De Boeck, coll. Questions de personne, 2010. HOLVOET, Dominique. D'une tentative de localisation de la jouissance avec un enfant autiste, Les feuillets du Courtil, Publication du champ freudien en Belgique. HOLVOET, Dominique. Les autismes et les conditions du lien. Les feuillets du Courtil, Publication du champ freudien en Belgique, pp.1-777, 1989.

D. Houzel, Le monde tourbillonnaire de l'autiste. Actes du colloque de Monaco 14, Lieux de l'enfance, pp.169-183, 1984.

H. , P. L. Rutter, M. , S. , and É. , évaluation du comportement social Une réévaluation du concept et du traitement Paris : Presses Universitaires de France, Françoise. Le heimlich de l'épilepsie. Journées nationales de la Lettre lacanienne: lectures plurielles, 1978.

H. , R. Bourguignon, . Odile, and M. Bydlowsky, La problématique du cas singulier La recherche clinique en psychopathologie, pp.69-91, 1995.

M. Frayssinet, Autisme et schizophrénie, p.2012

J. , T. Lansdown, R. , &. Robinson, and C. , Autism : a personal account, p.16, 1992.

J. , F. De-vous-même-À-moi-même, J. Bernard, L. Fabien, and M. , .ma pauvre déception! : Langage post-autistique et partage d'affect dans le dialogue analytique Langage, voix et parole. Paris : Presses Universitaires de France, coll. Le fil rouge JOSSELIN, Françoise. L'autisme, maladie du corps, maladie de la pensée, TOUATI Conférence prononcée à Toulouse, 2003. JOUBERT, Martin. L'enfant autiste et le psychanalyste : Essai sur le contre-transfert dans le traitement des enfants autistes . Paris : Presses Universitaire de France, coll. Le fil rouge, 2007.

K. , L. Kant, E. Kantzas, S. Panayotis, and M. , The birth of early infantile autisme Critique de la raison pratique (1793) Paris : Presses Universitaires de France, coll. Quadrige Le passe-temps d'un dieu, analyse de l'autisme infantile, Saül. L'autisme, entre idéologie et inconscient. Bulletin du groupe petite enfance, pp.115-119, 1966.

K. , M. Kaufmann, and P. L-'apport-freudien, Aspects structuraux d'un cas de schizophrénie. La psychanalyse. Paris : Presses Universitaires de France Paris : Larousse-Bordas, coll, p.234, 1958.

K. , L. , D. Glen, L. , J. Et et al., Curricular modifications to promote desirable classroom behavior Antecedent control: Innovative approaches to behavioral support Baltimore: Paul H, Paris: Presses Universitaire de France, coll. Quadrige, 1959. KNODT-LENFANT, Irène. Claudin, Classé X chez les dinormos, pp.289-307, 1932.

F. Koehler, Discussion avec les auteurs du document préparatoire Séries de la Découverte freudienne, L'Autisme et la Psychanalyse, pp.159-179, 1992.

F. Koehler, Table ronde Séries de la Découverte freudienne, L'Autisme et la Psychanalyse, pp.239-264, 1992.

K. , M. F. , P. Villa, and F. , Acte narratif et cas, pp.51-58, 1999.

I. Kolvin, Studies in the childhood psychoses. II. The phenomenology of childhood psychoses Autistic disorder and schizophrenia : diagnostic overlaps, Br J.Psychiatry J.Autism Dev. Disorder, vol.118, pp.385-395, 1971.

K. Nikov and G. , Autistic syndrome in schizophrenia, Zh Nevropatol Psikhiatr Im SS Korsakova, pp.91-787, 1991.

L. Fuente and C. , Aliénation et séparation dans la psychose : Autisme et paranoïa Séries de la Découverte freudienne, L'Autisme et la Psychanalyse, pp.277-280, 1992.

L. Sagna and P. , De l'isolement à la solitude. La Cause Freudienne, Citoyen-symptôme, Paris : Navarin. p, issue.66, pp.43-49, 2007.

J. Lacan, Les complexes familiaux dans la formation de l'individu (1938) Paris: Navarin, 1984.

J. Lacan, Le stade du miroir comme formateur de la fonction du Je telle qu'elle nous est révélée dans l'expérience psychanalytique, LACAN, Jacques. Propos sur la causalité psychique, pp.93-100151, 1936.

L. and J. La, In : Autres Écrits, pp.101-120, 1947.

J. Lacan, Fonction et champ de la parole et du langage en psychanalyse, pp.237-322, 1953.

J. Lacan, Variantes de la cure type, pp.323-362, 1955.

J. Lacan, In : Écrits. Paris: Le Seuil ? Le Champ freudien, LACAN, Jacques. Subversion du sujet et dialectique du désir, pp.647-684793, 1958.

L. and J. Des-noms-du-père, Paris : Seuil, coll. Comment faire pour enseigner, pp.765-792, 1963.

J. Lacan, Position de l'inconscient, pp.829-850, 1964.

L. and J. Petit, Conférence sur la psychanalyse et la formation du psychiatre à Sainte Anne Cercle psychiatrique avec EY, Henri, 1967. LACAN, Jacques. Allocution sur les psychoses de l'enfant (1967) In : Autres Écrits, pp.361-372, 2001.

J. Lacan, LACAN, Jacques. De la plus-value au plus de jouir (13 novembre 1968) Revue Cités In : Autres Écrits, Presses Universitaires de France. LACAN, Jacques. D'une réforme dans son trou. Texte écrit pour le journal Le Monde, le 3 novembre 1969. LACAN, Jacques. Note sur l'enfant, pp.243-260, 1967.

L. and J. Radiophonie, In : Autres Écrits, pp.403-448, 1970.

L. and J. L. Savoir-du-psychanalyste, Milan: La Salamandre In : Autres Écrits, Entretiens de Sainte-Anne, Ronéotypé. LACAN, Jacques. Du discours psychanalytique LACAN, Jacques. L'Étourdit, pp.449-496, 1971.

J. Lacan, Discours de Rome : La troisième. VIIe Congrès de l'E.F.P. Lettres de l'École Freudienne de Paris, pp.177-203, 1975.

J. Lacan, Note italienne (1973) In: Autres Écrits, pp.307-312, 2001.

L. , J. Télévision, J. Lacan, . Le-séminaire, and I. Livre, Scilicet Notes en allemand préparatoires à la conférence sur la chose freudienne. Ornicar? Bulletin périodique du champ freudien Le Moi dans la théorie de Freud et dans la technique psychanalytique (1954-1955) Paris: Le Seuil ? Le Champ freudien Paris: Le Seuil ? Le Champ freudien, 1981. LACAN, Jacques. Le Séminaire, Livre IV: La relation d'objet (1956-1957) Paris: Le Seuil ? Le Champ freudien, 1994. LACAN, Jacques. Le Séminaire, Livre V: Les formations de l'inconscient (1957-1958) Paris : Le Seuil ? Le Champ freudien Publication hors commerce des Éditions de l'Association Freudienne Internationale Publication hors commerce des Éditions de l'Association Freudienne Internationale, LACAN, Jacques. Conférence à Genève sur le symptôme LACAN, Jacques. Conférences et entretiens dans des universités nord-américaines LACAN, Jacques. Le Séminaire, Livre III: Les psychoses LACAN, Jacques. Le Séminaire, Livre VIII: Le Transfert LACAN, Jacques. Le Séminaire, Livre IX: L'Identification LACAN, Jacques. Le Séminaire, Livre XII : Problèmes cruciaux pour la psychanalyse LACAN, Jacques. Le Séminaire, Livre XIII: L'Objet de la psychanalyse Publication hors commerce des Éditions de l'Association Freudienne Internationale. LACAN, Jacques. Le Séminaire, Livre XVI: D'un Autre à l'autre Publication hors commerce des Éditions de l'Association Freudienne Internationale. LACAN, Jacques. Le Séminaire, Livre XVII: L'Envers de la psychanalyse LACAN, Jacques. Le Séminaire, Livre XIX: ?Ou pire Livre XX: Encore LACAN, Jacques. Le Séminaire, Livre XXI: Les non-dupes errent, pp.6-7, 1953.

L. , J. Le-séminaire, and X. Livre, RSI (1974-1975) Scilicet, 1, 1975.

L. , J. Le-séminaire, and X. Livre, L'insu que sait de l'une-bévue s'aile à mourre Publication hors commerce des Éditions de l'Association Freudienne Internationale ou Ornicar ?, Bulletin périodique du Champ freudien, pp.1977-1979, 1976.

L. and M. Clinique, LAPEYRE, Michel. La construction de cas est du côté de l'art, 1997.

L. , É. Autisme, and . Psychose, poursuite d'un dialogue avec Rosine et Robert Lefort La Cause freudienne, Citoyen-Symptôme Paris : Navarin. p.105-118. LAURENT, Éric. De quelques problèmes de surface dans la psychose et l'autisme Deux aspects de la torsion entre symptôme et institution, pp.267-281, 1981.

L. , M. Bernard, J. Fabien, L. , M. Boulange et al., La prosodie avec les bébés à risque d'autisme: clinique et recherche Langage, voix et parole. Paris : Presses Universitaires de France, coll. Le fil rouge, TOUATI, pp.457-61, 1996.

L. , J. Lebrun, and . Jean-pierre, Disponible sur : http://www.freud-lacan.com/articles/article.php?id article=00621 LEBRUN, Jean-Pierre. Les désarrois nouveaux du sujet : Prolongements théorico-cliniques au Monde sans limite Malaise dans la subjectivation, Toulouse : Erès, Point hors ligne, pp.348-337, 1958.

N. Ledgin, Ces autistes qui changent le monde. Paris : Salvator, 2008.

L. Charles, R. Lefort, and R. , Étude clinique des néologismes en médecine mentale Thèse de Médecine Paris : Jouve, No 229, 1891. LEFEVRE, Françoise. Le petit prince cannibale Autisme et Psychose. Praticiens du réel, Letterina, Bulletin de l'Association Cause Freudienne, pp.5-25, 1991.

L. , R. Et-robert, N. Lefort, R. Robert, L. et al., Bulletin du Groupe petite enfance L'analyse: l'infantile et le féminin La Cause Freudienne, LEFORT, Rosine et Robert. Les structures de la psychose. L'enfant au loup et le président, p.13, 1980.

L. Ninon, G. Lelord, S. , and D. , Tranche de vie d'une maman optimiste ? Autisme, hyperactivité, précocité. Bruxelles: Jérôme Do Bentzinger Éditeur, 1990.

L. Alan and -. , Pretense and Representation: The Origin of Theory of Mind, Psychological Review, vol.94, pp.412-426, 1987.

L. , F. Fragments-psychologiques-sur-la-folie, . Paris, F. Theodore, C. Stephen et al., LEVINAS, Emmanuel. Le Temps et l'Autre. Montpellier : Fata Morgana, 1980. LEVINAS, Emmanuel Éthique et infini: dialogues d'Emmanuel Levinas et Philippe Nemo Paris: Fayard, coll. L'Espace intérieur, 1982. LEVY, Robert. Le désir contrarié : Essai sur l'impossible transmission en psychanalyse Schizophrenia and the family, Toulouse : Erès, pp.342-42151, 1834.

M. Gill-smith, P. Mc-kenna, and K. , You are not alone: For parents when they learn that their child has a disability Disponible sur: www.kidsource.com Looking for childdhood-onset schizophrenia : the first 71 cases screened, J. Am. Acad Child Adloesc. Psychiatry, pp.33-38, 1994.

M. , B. , S. , M. H. Delusions, &. B. Adams et al., Comprehensive Handbook of Psychopathology Models and methods for the study of reasoning in delusions, pp.4297-102, 1992.

M. , S. T. Bernard, J. Fabien, L. Marie-christine, . Langage et al., Paris : Presses Universitaires de France, coll. Le fil rouge MAINGUENAU, Dominique Approche de l'énonciation en linguistique française. Paris : Hachette, 1981. MALDINEY, Henri. Regard, parole, espace. Paris : L'âge d'homme, coll. Amers Paris : Masson, 2000. MALEVAL, Jean-Claude. La forclusion du Nom-Du-Père : Le concept et sa clinique, MALEVAL, Jean-Claude. Folies hystériques et psychoses dissociatives, pp.293-309, 1973.

M. , J. Maleval, . Jean-claude, and . Jean-claude, Jean-Louis (Dir) Autisme et Psychose, Machine autistique et délire machinique : clinique différentielle des psychoses Rennes : Presses Universitaires de Rennes, coll. Clinique psychanalytique et Psychopathologie Les objets autistiques complexes sont-ils nocifs ? In: MALEVAL, Jean-Claude. L'autiste, son double et ses objets Rennes : Presses Universitaires de Rennes, coll, Clinique Psychanalytique et Psychopathologie, issue.66, pp.161-189127, 2007.

M. and V. Martineau-jöelle, D'un travail clinique en institution avec un enfant psychotique. Les Feuillets du Courtil, Publication du Champ freudien en Belgique, Electroencephalography and clinical. Neurophysiology, issue.1, pp.59-67, 1989.

M. , P. Stoleru, and S. , Psychopathologie du nourrisson. Paris: Masson, 3ième éd MELMAN, Charles. L'Homme sans gravité ? Jouir à tout prix, 2002.

M. , D. Bremner, and J. , Paris : Payot, 2002. MENAHEM, Ruth. Langage et folie. Paris : Les belles lettres, Clinique de la stabilisation psychotique. Bulletin de la Causse Freudienne, pp.2947-61, 1975.

M. , A. Menes, and M. , Voyage au bord des psychoses : Ce que nous enseignent les psychotiques et leurs inventions Avoir l'air, Monts : Champ Social Éditions, issue.1, p.102, 2004.

M. , P. , Q. Kathleen, S. Éric, M. Gary et al., Semantic problems in autistic children Communication problems in autism, Map Reading by Chimpanzees, pp.29241-249, 1978.

M. , G. , S. , E. , H. et al., Behavioral Issues in Autism Essais sur la schizophrénie et le traitement des psychoses ? L'impossible réalité Biologie lacanienne. Revue de la Cause Freudienne L'orientation lacanienne, Ramonville saint-Agne : Erès, 2005. MIEDZIANIK, David. My autobiography. Nottingham : Child Development Research Unit No 44. MILLER, Jacques-Alain. Ce qui fait insigne. Cours des 21 et 28 janvier 1987. MILLER, Jacques-Alain. Clinique ironique. La Cause freudienne, L'énigme et la psychose ou Quarto : Navarin-Le Seuil. MILLER, Jacques-Alain. La fuite du sens. Cours inédit, pp.175-18447, 1986.

M. , J. Minkowski, and E. , Les Noms indistincts Paris : Verdier poche Au-delà du rationalisme morbide, p.160, 1927.

M. , R. &. Speranza, and M. , Questions transversales. Est-il possible d'établir un lien entre certains troubles envahissants du développement et la pathologie schizophrénique

J. E. Ffd and . Psychiatrie, Conférence de consensus 2003 : Schizophrénies débutantes, diagnostic et modalités thérapeutiques, 2003. MOREL, Bénédict-Augustin. Études cliniques sur les maladies mentales ? Tome II, pp.121-111131, 2003.

L. Mottron, Autistes: l'intelligence autrement Disponible sur : http://ledevoir.com/societe/science-et-technologie, 2006.

M. and S. Erik, Psychiatric morbidity in disintegrative psychosis and infantile autism : a long term follow-up study, Psychopathology, vol.32, issue.4, pp.177-183, 1999.

M. , O. Le-stade-du-double, B. Myles, and R. L. Simpson, Le double comme organisateur de l'espace psychique, du moi et des processus identitaires Le syndrome d'Asperger: guide pour les parents et les éducateurs, Thèse de Doctorat: 1998. NADEL, Jacqueline. Autisme et Imitation. Revue Cerveau & Psycho, 2000.

N. , J. , D. , J. Naudin, and J. , Imiter pour découvrir l'humain: psychologie, neurobiologie, robotique et philosophie de l'esprit. Paris : Presses Universitaires de France, Coll. Sciences de la pensée Définir l'hallucination acoustico-verbale comme trouble de la conscience de soi. L'Évolution psychiatrique, Psychose et le lien social : le noeud défait, pp.311-324, 2000.

N. , M. Lavallee-huynh, G. , R. Lecours, and A. , La schizographie ou l'écriture indocile Études françaises Laissez entrer les idiots -le témoignage fascinant d'un autiste, pp.61-91, 1912.

A. Nguyen, . Commentaires, I. Notes-sur-les-réponses, V. , and «. Radiophonie, Paris : Gallimard, coll. Folio essais. NOMINE, Bernard. L'autiste et le regard: l'instant de voir, La schize de l'oeil et du regard. Quarto, pp.4-529, 1882.

N. , M. L-'invention-d-'un-nom-qui-fait-insigne, B. , and J. , Rennes : Presses Universitaires de Rennes, coll. Clinique psychanalytique et Psychopathologie, Machines autistiques et délires machiniques : Clinique différentielle des psychoses. A quelle heure passe le train...Conversations sur la folie. Paris : Calmann-Lévy, 2003. OURY, Jean. Quelques éléments de psychothérapie institutionnelle : à propos de Jacques Lacan, 2009.

S. Ozonoff, Executive fonction deficits in high fonctionning autistic individuals: relationship to theory of mind, OZONOFF, Sally. et STRAYER, David-L. Inhibitory function in nonretarded children with autisme, 1991.

P. Bernard, D. , Q. , P. , and B. Le-récit, Le rôle des processus inférentiels dans l'activité narrative et dans la communication. Incidences sur l'étude du discours des schizophrènes, Aspects philosophiques, cognitifs et psychopathologiques. Paris : Masson, 1992. PANKOW, Gisela. Image du corps et structures familiales chez les psychotiques. L'Information psychiatrique, pp.48131-270, 1972.

P. , G. L-'homme-et-sa-psychose, G. Pankow, . L-'être-là-du-schizophrène, . Josef et al., Paris: Aubier-Montaigne Paris : Aubier, 1981. PANKOW, Gisela. Structure familiale et psychose. Paris : Aubier Schizophrenic autism: clinical phenomenology and pathogenetic implications, World Psychiatric Association, vol.1, issue.3, pp.131-136, 1969.

P. and J. L-'étude-de-cas, In : Introduction à la psychologie clinique, pp.66-70, 1994.

P. , J. Bourguignon, . Odile, and M. Bydlowsky, Recherche clinique et méthode quantitative La recherche clinique en psychopathologie. Paris : Presses Universitaires de France, 1995. p.123-134 PEETERS, Théo. L'autisme : de la compréhension à l'intervention. Paris : Dunod, 1996. PERALDI, François. L'élangage de la Folie, pp.1-17, 1978.

M. Perrin, Construction d'une dynamique autistique : de l'autogire à la machine à laver In: MALEVAL, Jean-Claude. L'autiste, son double et ses objets, Rennes : Presses Universitaires de Rennes, coll. Clinique Psychanalytique et Psychopathologie, pp.69-100, 2009.

P. , P. Piaget, J. Plumet, . Marie-hélène, . Hugues et al., La construction du réel chez l'enfant. Paris : Delachaux et Niestlé Écriture et folie. Paris: Presses Universitaires de France, coll. Perspectives critiques L'hypothèse d'un déficit des fonctions exécutives dans l'autisme. Psychologie française, POMMIER, Gérard. D'une logique de la psychose POMMIER, Gérard. Le sujet de l'hallucination. Cahiers de psychologie clinique, pp.217-99, 1967.

P. Poussin, Schizophrénie et fragmentation, Thèse de Doctorat

R. , J. Et, S. Eric, S. , E. et al., Developmental Therapy : A program model for providing individuel services in the community REVAULT D'ALLONNES, Claude. L'étude de cas : De l'illustration à la conviction, démarche clinique en Sciences humaines, pp.67-86, 1976.

R. , H. L-'enfant-qui-s-'est-arrêté-au-seuil-du-langage, H. Rey-flaud, D. Ricks, . Et et al., Comprendre l'autisme. Paris : Aubier, coll. La psychanalyse prise au mot Le démenti pervers : Le refoulé et l'oublié. Paris : Aubier, coll. La psychanalyse prise au mot RIBAS, Denys. Repérages métapsychologiques dans l'autisme infantile. Autismes de l'enfance. Monographies de Revue française de psychanalyse Language communication and the use of symbols, Paris : Presses Universitaires de France RIMLAND, Bernard. Infantile Autism. The syndrome and its Implications for a Neural Theory of Behavior, 1964.

R. Lecours, S. André, E. , T. Noël, R. et al., La schizophasie et le discours des schizophrènes Le langage en péril, pathologie des discours. Sémiotique In : PEETERS, Théo. L'autisme : de la compréhension à l'intervention A theorical approach to the deficits in infantile autism, Considérations sur l'approche psychanalytique de la schizophrénie aiguë et chronique, pp.9-22, 1952.

R. , H. États-psychotiques, . Paris, R. Roussel, R. Roussel et al., Paris : Le Seuil, 1979. ROULOT, Danielle. Schizophrénie et langage ou que veut dire le mot chapeau ? Ramonville-Saint-Agne : Erès, coll. Des travaux et des jours Comment j'ai écrit certains de mes livres Autistic children : infancy to adulthood, Paris : Gallimard, pp.2-4, 1935.

R. , M. , S. Éric, and M. Rutter, Autism and developmental disorders Concepts and diagnostic issues Diagnostic et définition Paris : Presses Universitaires de France, 1991. RUTTER, Michael. Résultats thérapeutiques et pronostics Paris : Presses Universitaires de France, Éric. L'autisme. Une réévaluation du concept et du traitement Éric. L'autisme. Une réévaluation du concept et du traitement SACKS, Olivier. Un anthropologue sur Mars. Paris : Seuil, 2003. SALIGNON, Bernard. L'autisme et la question du sentir, pp.72-80, 1978.

S. Daniel and M. Jean-claude, De l'objecteur à l'élève: l'enjeu d'un dépôt L'autiste, son double et ses objets, Rennes : Presses Universitaires de Rennes, pp.59-66, 2009.

R. Samacher, A propos de l'hypocondrie et du syndrome de Cotard chez le Président schreber. Revue de l'École Freudienne, pp.89-105, 1999.

S. Peirce and C. Écrits-sur-le-signe, Paris : Le Seuil, coll. L'ordre philosophique, 1900.

S. , M. L-'autisme-en-débat, C. In, &. Jean-daniel, H. Rey-flaud et al., Les paradoxes de l'autisme. Toulouse : Erès, pp.39-60151, 1992.

S. , M. Sauret, and M. , Psychanalyse et politique, Toulouse: Presses Universitaires du Mirail Que peut un analyste pour un psychotique ou un autiste. Conférence prononcée à Foix, pp.5-12, 2000.

S. , F. La-lettre, and B. B. , quels types de changements sont proposés aux sujets autistes aujourd'hui ? Du changement dans l'autisme ? Journée de l'ACF/VLB du 27 mars 1999 Are the negativ symptoms of schizophrenia consistent with an autistic spectrum illness ?, Schizophr Res, pp.69-70, 2004.

S. , L. , K. , R. L. , E. Et et al., Fostering self-management: Parent-delivered pivotal response training for children with autistic disorder Psychosocial treatments for child and adolescent disorders: Empirically based strategies for clinical practice SCHOPLER, Eric. Early infantile autism and receptive processes Communication problems in autism Is there a schizophrenic language ?, HIBBS, pp.525-552579, 1905.

S. , H. Searles, and H. , Nouvelle Mon expérience avec les états-limites. Paris : Gallimard, 1994. SEARLES, John-R. Les actes de langage. Paris : Hermann, 1972. SECHEHAYE, Marguerite Paris : Presses Universitaires de France, 1997. SEGAL, Hanna. La fonction des rêves Paris: Des femmes Paris : Bibliothèque Médicale Charcot- Debove. SEGLAS, Jules. Leçons cliniques sur les maladies mentales et nerveuses, Différenciation entre pensée concrète et pensée métaphorique chez le schizophrène en voie de guérison SEGLAS, Jules. Des troubles du langage chez les aliénés (1892). Compte-rendu par Pierre Janet. Revue Philosophique (1892), 34, II SELLIN, Birger. Une âme prisonnière SHINDLER, Paul. L'image du corps. Paris : Gallimard, 1968. SIGAFOOS, Jeff. Assessing conditional use of graphic mode requesting in a young boy with autism Lisa. L'enfant autiste et son développement, pp.331-353516, 1909.

S. , J. Schopler, M. Éric, and . Gary-b, Bridging the gaps: an inside-out view of autism High functioning individuals with autism, SOLANO-SUAREZ, Esthela. Discussion. Séries de la Découverte freudienne, L'Autisme et la psychanalyse, pp.201-207, 1992.

S. Colette, Perte et faute dans la mélancolie Revue de la Découverte Freudienne, Pas tant, pp.3-17, 1990.

C. Soler, Angoisse et destitution subjective, travaux des collèges cliniques de France In : L'angoisse. École de psychanalyse des forums du champ lacanien France SOLER, Colette. Les symptômes de transfert. Cours, SOLER, Colette. Hors-discours : Autisme et paranoïa. Les Feuillets du Courtil, pp.9-24, 1990.

S. , C. Joyce, . Martyr-de-la-langue, À. Au-centre-hospitalier-saint-anne, . Paris et al., Conférence prononcée le 20 Mai Paris : Éditions du champ Lacanien, In progress SOLER, Colette. L'en-corps du sujet, SOLER, Colette. Le dit schizophrène. In : L'inconscient à ciel ouvert de la psychose. Toulouse : Presses Universitaires du Mirail, coll. Psychanalyse &. SOLER, Colette. Le sujet psychotique dans la psychanalyse. Psychose et création, 1911.

S. , J. Et, C. Walter-t, and . Jr, Prediction of outcome in schizophrenia. III five-year outcomme and its predictors. A report from the International Pilot Study of Schizophrenia, Arch. Gen. Psychiatr, pp.34159-163, 1977.

P. Szatmari, Autisme, syndrome d'Asperger et troubles envahissants du développement : complexité et pièges diagnostiques. Revue-prisme ? Approcher l'énigme de l'autisme, 2001.

T. , D. Tanguy, Y. Tardif, C. , G. et al., Je suis né un jour bleu. Saint-Amand Montrond : Les Arènes Avant-propos In : HULAK, Fabienne et al. Pensée psychotique et création de systèmes ? La machine mise à nu Toulouse : Erès, 2003. p.9-13. TANTAM, Digby. Asperger's syndrome in adulthood Autism and Asperger's syndrome, Embrasser le ciel immense : le cerveau des génies. Saint-Amand Montrond : Les Arènes TAUSK, Victor. De la genèse de l'appareil à influencer au cours de la schizophrénie OEuvres psychanalytiques, pp.139-150, 1919.

T. , G. Teulie, and . Guilhem-amand, Les rapports des langages néologiques et des idées délirantes en médecine mentale Une forme de glossolalie: glossolalie par suppression littérale, Thèse de médecine, pp.31-51, 1927.

T. , G. L-'enfance-des-schizophrènes, . Tinbergen, T. Niko, E. Leon et al., Autistic children TODOROV, Tzvetan. Le discours psychotique Centre éducatif et culturel Paris : Presses Universitaires de France, coll. Le fil rouge TOUATI, Bernard. Quelques repères sur l'apparition du langage et son devenir dans l'autisme Langage, voix et parole. Paris : Presses Universitaires de France, coll. Le fil rouge Améliorer les états autistiques: approche psychanalytique de l'autisme et des psychoses infantiles précoces Paris : Le Seuil, coll, Thèse de Médecine TOUATI Lieux de l'enfance Paris : Le Seuil, 1992. TUSTIN, Frances. Autisme et psychose de l'enfant TUSTIN, Frances. Les états autistiques chez l'enfant, pp.15-341873, 1977.

P. Vermeulen, Ceci est le titre ? Au sujet de la pensée autistique Belgique: Gent, 1998. VEXIAU, Anne-Marguerite. Je choisis ta main pour parler, 1996.

V. , J. Vives, . Jean-michel, F. Volkmar, C. Et et al., Pour introduire la question de la pulsion invoquante Les enjeux de la voix en psychanalyse dans et hors la cure Comorbid association of autisme and schizophrenia, Am J.Psychiatry, pp.148-160, 1991.

V. , F. Et, C. , and D. , Handbook of autism and persuasive developmental disorders VONNEGUT, Mark. The Eden Express, a personal account of schizophrenia, VYGOTSKI, Lev. Pensée et langage, 1933.

W. , D. Quelqu-'un,-quelque-part, . Paris, and D. Williams, Si on me touche, je n'existe plus. Paris : Robert Laffont, coll. J'ai lu, 1992. WING, Lorna. Asperger's syndrome: a clinical account, Psychological Medecine, issue.11, pp.115-129, 1981.

W. , L. Wing, L. Gould, and J. , The relationship between Asperger's syndrome and Kanner's autisme / Trad par Utah Frith Autism and Asperger syndrome Severe impairments of social interaction and associated abnormalities in children: Epidemiology and classification WINNICOTT, Donald-Woods. La crainte de l'effondrement. Figures du vide, Gallimard, 1975. WINNICOTT, Donald-Woods. Jeu et réalité, l'espace potentiel Paris : Gallimard Processus de maturation chez l'enfant, pp.10126-130, 1965.

W. and S. Loners, The life Path of unusual Children London : Routledge, 1995. WOLFSON, Louis. Le schizo et les langues, ZALTZMAN, Nathalie. La pulsion anarchiste. Topique, pp.25-64, 1956.

Z. , A. , L. L. Zenoni, A. L. Zürn, U. L-'homme-jasmin et al., Autre pratique clinique Psychanalyse et institution thérapeutique Toulouse : Erès, coll. Point hors-ligne, 2010. ZENONI, Alfredo. Le corps de l'être parlant ZENONI, Alfredo. Penser la schizophrénie aujourd'hui. Penser la psychose ZIZECK, Slavoj. Homo Sacer: comme objet du discours de l'université. Cités Sites internet : http://www.participate-autism.be/go/fr/videos.cfm?videos id=15&videos section=1 http://www.asperansa.org/lunamoon, Hors corps et âme. Corps et langage Cahier de Psychologie clinique, p.35, 1971.

E. , 9. Ec-"-!, and 1. Efcec#, EF 78 1B9B9B2BMFC#)EFC!'FEFCEC"F 89 1B9B1BC5!'FECEC"ECC"F 82 1B9B1B9BC, CEC"FCE!CF'"#!'FE 83 1B9B1B1BC9#)EC"!.ECEC!'.ECECC"!F"!CEC

!. Cefc-!-c, ECF8EC2CPEECEFCF!C#FE2 88 fC

M. Frayssinet, Autisme et schizophrénie, p.2012

!. Cefc-!-c, ECF8EC2CPEECEFCF!C#FE2 996 fC, ECEE 998 fC6!"EFC"!.EF 91A /CCF8EC0C78E 91A, p.912

!. Cefc-!-c, ECF8EC2CPEECEFCF!C#FE2C 935 fC, ECEE 936 fC6!"EFC"!.EF 937, pp.8-8

!. Cefc-!-c, ECF8EC2CPEECEFCF!C#FE2C 194 fC,')ECEE 196 fC6!"EFC"!.EF 196 /CC!E 196

!. Cefc-!-c, ECF8EC2CPEECEFCF!C#FE2C 119 fC,')ECEE 119 fC6, pp.0-78

3. !. Ceccf, FCECFE 178 2B2B9B9B+)FEBCFCE<ECECZFECEC, ECE!C .EF! 181 2B2B9B2B57FE!"ECEC7CF!!E 181 2B2B9B3B3E"FECC8FF!"ECECFEC"!FEC!CEEC7C(CEECFCEC"FCEC E 183 2B2B9B4B6!"EFCCF)ECECC8FF!, pp.5-7