Skip to Main content Skip to Navigation
New interface
Theses

Etude pétrogénétique et métallogénique du gisement de magnétite de Forsyth et de son enveloppe. HULL province de QUEBEC, CANADA

Résumé : Le gisement de magnétite de Forsyth situé au Nord Ouest de la ville de Hull (province de Québec, Canada) affecte la forme d' une lentille de 10 à 40 m de puissance qui affleure sur 290 m de long. Inclus dans la province métamorphique de Grenville, l'environnement pétrographique immédiat appartient à un complexe de roches carbonatées ayant une extension régionale importante' typique' des formations grenvilliennes. L'enveloppe du gisement est également constituée de plusieurs ensembles: ensembles carbonatés, quartzites, ensembles gneissiques, faciès accessoires, roches éruptives . Pour les formations cristallophylliennes, les associations minéralogiques exprimées selon divers paramètres, AC F et A' K F de NIGGLI, de H. de La ROCHE et de THOMPSON , calculés à partir de 23 analyses chimiques ont permis, d'une part, de vérifier la compatibilité réciproque des diverses roches et, d'autre part, d'indiquer qu'elles dérivent, par métamorphisme régional d'intensité élevée , d'une série sédimentaire composée de calcaires , de calcaires dolomitiques et de pélites. Compte tenu de la présence de sillimanite, grenat, perthite, scapalite et des concentrations en Mg. Fe, Mn du couple biotite-grenat dans les gneiss à biotite et à grenat, on peut préciser certains paramètres: pression de 7 à 8 Kb, température de 700°C +- 20. De telles conditions s'apparentent à celles du début du faciès granulite. Le minerai, dont la paragenèse primaire fondamentale est fayalite, cordiérite, amphibole, grenat , graphite, calcite, magnétite, pyrrhotine, se rapproche d'un type particulier de minerai de fer déjà connu en Suède: l 'eulysite. Les produits d'altération (hypersthène, cummingtonite, actinote, grenat, greenalite , serpentine, magnétite secondaire) résultent de processus rétrogrades faisant intervenir les éléments volatils (H20, CO2) et la silice . Les textures du minerai sont caractérisées par la présence de magnétite secondaire. Celle-ci, issue de l 'altération des silicates ferrifères forme des "filonnets" qui recoupent à l'emporte-pièce les cristaux néoformés de magnétite et de pyrrhotine de la première génération . Une étude de la répartition des divers éléments (Si , Mg, Fe, Ca) à la microsonde a permis de constater que la calcite se dispose en auréole autour de la magnétite primaire. Le pourcentage en fer du minerai eulysite est supérieur à 50 % tandis que ses teneurs en Ti, V, Mn, Cr, Ni sont faibles. De plus, aucune zonalité géochimique n'a été relevée. Plusieurs hypothèses génétiques ont été avancées pour déterminer l'origine du gisement. Une étude géochimique comparative des éléments traces (Ti, V, Cr, Ni, Cu, Mn) contenus dans la magnétite du massif intrusif du Skaergaard avec ceux de la magnétite de Forsyth a permis d'éliminer l'hypothèse orthomagmatique de ce gisement en relation avec des masses éruptives basiques ou ultrabasiques. Par contre, il a été noté une certaine consanguinité géochimique entre la magnétite de Forsyth et celle des gftes pyrométasomatiques liés à la tonalite de Mayo(Ontario). Mais cette hypothèse nécessiterait la présence d'une masse éruptive à caractère acide. Or, îl n 'apparait pas que le massif de "roches granitiques" affleurant au Sud ait provoqué d'apports métasomatiques dans les gneiss et les roches carbonatées. Aucune relation géochimique n'a été décelée entre le gisement et le massif de "roches granitiques". L'origine métasédimentaire a été envisagée dans l'optique de reconstituer l'assemblage minéralogique primaire (fayalite, magnétite, calcite, graphite, pyrrhotine) à partir de la sidérose et du quartz. Pour ce faire, la détermination des domaines de stabilité de ces divers minéraux et leur ordre d'apparition successif ont été étudiés sur les diagrammes de fugacité des gaz (02, CO2 , S2) aux températures de 900°K et 1 000°K. Le graphite, ubiquiste par son caractère réducteur, a contrôlé le chimisme des réactions. En tenant compte des caractéristîques du gisement (structure. minéralogie, chimie. géochimie), l 'auteur fait dériver le minerai de magnétite de Forsyth d'un niveau de sidérose renfermant de nombreuses impuretés d'argile et de calcaire dolomitique, affecté par un métamorphisme de haut degré semblable à celui qui a transformé l'enveloppe du gisement.
Document type :
Theses
Complete list of metadata

https://theses.hal.science/tel-00741289
Contributor : Pascale Talour Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Friday, October 12, 2012 - 11:44:20 AM
Last modification on : Friday, March 25, 2022 - 9:43:12 AM
Long-term archiving on: : Saturday, December 17, 2016 - 12:17:51 AM

Identifiers

  • HAL Id : tel-00741289, version 1

Collections

UGA | CNRS

Citation

Louis Guilloux. Etude pétrogénétique et métallogénique du gisement de magnétite de Forsyth et de son enveloppe. HULL province de QUEBEC, CANADA. Minéralogie. Université de Grenoble, 1969. Français. ⟨NNT : ⟩. ⟨tel-00741289⟩

Share

Metrics

Record views

1224

Files downloads

137