Contribution à une meilleure compréhension du devenir des blessés de la route: évaluation à un an dans la cohorte ESPARR - Archive ouverte HAL Access content directly
Theses Year : 2012

Contribution à une meilleure compréhension du devenir des blessés de la route: évaluation à un an dans la cohorte ESPARR

Abstract

Background: it is possible that victims can suffer from multiple problems after an accident, and this can be seen in the people with the most serious consequences. However, few studies allow us to know the profile and prognostic factors of severity of consequences after the accident in this population of victims. Moreover, there are few tools to predict 1-year post-traumatic sequelae in road crash victims. The thesis aims to determine subgroups of victims with similar outcomes 1 year after the crash and predictive factors for attribution to these subgroups and validate sequelae prediction by the Injury Impairment Score (IIS), in comparison with the one year outcomes. Methods: the thesis is a part of the broader ESPARR study based on the Rhône Registry of Road Traffic Casualties. The ESPARR cohort comprised 1,372 subjects, including 1,168 aged ≥16 years. Among 886 adult subjects who responded to a follow-up questionnaire one year later, the main analysis was carried out on 616 participants, who completed a self-report questionnaire on health, social, emotional and financial status 1 year after a crash. The multiple correspondence analysis and hierarchical clustering method was implemented to produce homogeneous road-crash victim subgroups according to differences in outcome. Baseline (time of accident) predictive factors for subgroup attribution were analysed on weighted multinomial logistic regression models. We used outcomes data at 1-year follow-up of road injury to validate the ability of IIS to predict sequelae. Results: there were 5 different victim subgroups in terms of consequences 1 year after the crash: the first presented few problems, the second had essentially physical sequelae, the next 2 subgroups presented many problems at various levels but with a lower proportion of psychological problems (the difference being due to financial repercussions), and the fifth showed a high proportion of psychological, physical, social and environment problems. As well as the known prognostic factors of age, initial injury severity and lesion type, socioeconomic fragility and the fact of a relative being involved in the accident emerged as being predictive of poor outcome one year later. IIS, in this injured population, failed to predict sequelae one year later as measured by real data. Conclusion: one year after a road accident, victims may still experience multiple problems in terms not only of physical health but also of mental health, social life and environment. Poor outcome may be predicted both from accident-related factors and from victims' socioeconomic fragility. These findings are useful in guiding prevention in terms not only of recovery of health status but also of recovery of social life in the best possible environment.
Contexte : il est possible qu’une victime subisse de multiples conséquences d’accident de la route, conséquences pouvant retentir durablement sur sa vie. Cependant, peu d’études permettent de connaitre le profil du blessé grave ainsi que les facteurs prédictifs de son devenir. De plus, il existe peu d'outils prédictifs servant à prédire les conséquences post-accidentelles. L’objectif de la thèse est de caractériser ces conséquences, de chercher les éléments pronostiques de gravité des conséquences un an après l’accident et de donner une évaluation, à partir de données réelles, de la qualité de prédiction de l’indicateur de déficience à un an appelé IISa (l’IIS est un indice de déficience - défini a priori à partir des lésions- et utilisé fréquemment). Méthodes : la thèse est réalisée dans le cadre de la cohorte ESPARR (Étude et Suivi d’une Population d’Accidentés de la Route dans le Rhône), qui s’appuie sur les données du Registre des accidents de la circulation du Rhône, et qui inclut 1372 sujets blessés dans des accidents de la route dont 1168 sujets âgés de 16 ans et plus. Parmi ces sujets, 886 adultes ont répondu à un questionnaire de suivi à un an, 616 sujets ont des données complètes et sont classés dans des groupes homogènes en fonction de leur devenir à un an par l'analyse des correspondances multiples et la méthode de classification hiérarchique. L’analyse des facteurs prédictifs de leur appartenance à un de ces groupes de victimes, mesurés à la date de l'accident, a été effectuée à l’aide de modèles de régressions logistiques multinomiales pondérés. L'évaluation de l'IIS sur les données réelles est réalisée en regardant la cohérence entre l'IIS et les différents facteurs mesurés à un an. Résultats : cinq groupes homogènes au niveau des conséquences de l’accident à un an ont été identifiés : le groupe-1, contenant les sujets considérés en bonne récupération, sert de référence pour les autres groupes. Les groupes 2, 3, et 4 concernent des sujets ayant des niveaux de conséquences intermédiaires, certains plus en lien avec des déficits ou difficultés physiques (groupe-2), d’autres en lien avec des difficultés mentales ou sociales (groupe-3), et environnementales (groupe-4). Le groupe-5 classe les sujets qui souffrent de très nombreux problèmes, en particulier de syndrome post-commotionnel. Il est donc considéré comme le groupe d’accidentés ayant le moins bien récupéré. Après avoir ajusté sur plusieurs variables recueillies lors de l'accident, notre étude montre que, en plus des facteurs déjà évoqués dans la littérature (âge, gravité…), le niveau de fragilité socioéconomique et le fait d'avoir un proche blessé dans l'accident sont également des facteurs prédisant le devenir des victimes d’un accident. En ce qui concerne l'évaluation de l'IIS sur les données réelles, nous trouvons que le niveau des conséquences prédites par l’IIS ne correspond pas parfaitement à celui observé en réalité à un an quels que soient les facteurs mesurés. Conclusion : un an après l’accident, de nombreuses victimes d'accident de la route, même parmi celles souffrant de lésions légères, continuent de présenter de multiples problèmes tant sur leur santé physique que mentale, sur le plan social ainsi que sur leur environnement. Dans une perspective de réadaptation à la vie quotidienne, ces résultats peuvent être utiles à l’amélioration de la prise en charge des accidentés de la route.

Keywords

Fichier principal
Vignette du fichier
doc00014781.pdf (3.48 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

tel-00878236 , version 1 (29-10-2013)

Identifiers

  • HAL Id : tel-00878236 , version 1

Cite

Hoang-Thy Nhac-Vu. Contribution à une meilleure compréhension du devenir des blessés de la route: évaluation à un an dans la cohorte ESPARR. Santé publique et épidémiologie. Université Claude Bernard Lyon 1, 2012. Français. ⟨NNT : ⟩. ⟨tel-00878236⟩
205 View
921 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More