Dissemination of the thermodynamic temperature using high-temperature fixed-points : towards a new "mise en pratique du kelvin" - Archive ouverte HAL Access content directly
Theses Year : 2017

Dissemination of the thermodynamic temperature using high-temperature fixed-points : towards a new "mise en pratique du kelvin"

Dissémination de la température thermodynamique par des points fixes à haute température : vers une nouvelle mise en pratique du kelvin

(1)
1

Abstract

Research dedicated to high-temperature-fixed-points (HTFPs) have been intensified since 1996, further to a recommendation of the Consultative Committee for Thermometry to develop references above 2000 °C. National Laboratories of Metrology envolved in the development of HTFPs based on metal-carbon alloys. These fixed points showed phase transitions at reproducible temperatures independently to the proportion of carbon in the metal. The international projects that followed the first developments allowed increasing the robustness and the long-term stability of the fixed points and highlighted the importance of the thermal conditions of implementation. Today these fixed points show a reproducibility of about 0.1 °C and are on the way to strengthen the accuracy of radiation thermometry measurements at high temperatures, up to now, limited by the uncertainty of the International Temperature Scale (ITS-90). A project to measure the thermodynamic temperature of the most studied HTFPs by a radiometric method was recently led. Results of this absolute measurement is a step towards the future mise en pratique of the kelvin at high temperature, by a direct dissemination of the thermodynamic temperature without any link to the ITS-90. This document describes the main steps from the conception of these new references, up to the measurement of their thermodynamic temperature.
Les recherches consacrées aux points fixes à haute température (PFHT) ont été intensifiées depuis 1996, suite à une recommandation du Comité Consultatif de Thermométrie de développer des références au-delà de 2000 °C. Les Laboratoires Nationaux de Métrologie se sont alors engagés dans le développement de PFHT construits à partir d'alliages de métal et de carbone. Ces points fixes ont montré des transitions de phase à des températures reproductibles indépendamment de la proportion de carbone dans le métal. Les projets internationaux qui ont suivis les premiers developpements ont permis d'accroitre la robustesse et la stabilité à long terme des points fixes et ont mis en évidence l'importance des conditions thermiques de mise en œuvre. Aujourd'hui ces points fixes montrent une reproductibilité de l'ordre de 0.1 °C et sont en voie de renforcer l'exactitude des mesures pyrométriques aux plus hautes températures, jusqu'ici limitée par l'incertitude d'extrapolation dans l'Echelle Internationale de Température (EIT-90). Un projet de mesure par voie radiométrique de la température thermodynamique des PFHT les plus étudiés a été récemment mené. Les résulats de ces mesures absolues permettent aujourd'hui d'aborder la future mise-en-pratique du kelvin à haute température, par des méthodes de dissémination directe de la température thermodynamique sans recours à l'EIT-90. Ce document décrit les principales étapes depuis la conception de ces nouvelles références, jusqu'à la mesure de leur température thermodynamique.
Fichier principal
Vignette du fichier
ThFinaleFBOURSON2.pdf (3.61 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Version validated by the jury (STAR)

Dates and versions

tel-01699906 , version 1 (02-02-2018)

Identifiers

  • HAL Id : tel-01699906 , version 1

Cite

Frédéric Bourson. Dissémination de la température thermodynamique par des points fixes à haute température : vers une nouvelle mise en pratique du kelvin. Thermique [physics.class-ph]. Conservatoire national des arts et metiers - CNAM, 2017. Français. ⟨NNT : 2017CNAM1147⟩. ⟨tel-01699906⟩
967 View
252 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More