Modelling of indicators of urban resilience to flood risk. Co-construction of a spatial decision-support system to contribute to the operationalization of the concept of resilience - Archive ouverte HAL Access content directly
Theses Year : 2019

Modelling of indicators of urban resilience to flood risk. Co-construction of a spatial decision-support system to contribute to the operationalization of the concept of resilience

Modélisation d'indicateurs de résilience urbaine face au risque d'inondation. Co-construction d'un système spatial d'aide à la décision pour contribuer à l'opérationnalisation du concept de résilience

(1)
1

Abstract

In a context of climate change, increased urban flooding and increased uncertainty, urban managers are forced to innovate to design appropriate risk management strategies. Among these strategies, making cities resilient has become an imperative. The concept of resilience is a multidisciplinary concept that defines the ability of a system to absorb a disturbance and then recover its functions. This concept refers to technical, urban, social, architectural, architectural, economic and political innovation and calls into question traditional risk management systems. This injunction to innovation is perfectly adapted to the urban, economic, political, social and ecological complexity of the contemporary world. As a result, the concept of resilience is integrated with urban sprawl issues and associated risks. However, despite this theoretical and conceptual adequacy, resilience remains complex to integrate into the practices of urban planners and territorial actors. Its multitude of definitions and approaches have contributed to its abstraction and lack of operationalization. In response to this observation, this research aims to address these operational gaps by building a spatial decision support system to clarify and promote the integration of the concept into urban practices. The idea behind this approach is that urban resilience embodies the abilities and capacities of a city and its population to develop before, during and after a disruptive event in order to limit its negative impacts. This scientific positioning therefore makes it possible to analyze urban resilience as a continuum, highlighting proactive capacities that the urban system must develop in order to (re)act in the face of flooding. This work was based on a socio-economic partnership with the City of Avignon and its GIS Service (Geographic Information System). The approach made it possible to build three measurement indicators to address the urban, technical and social resilience of the Avignon area. These indicators have made it possible to acquire information on the variables defining potential resilience that would foster the emergence of an adequate response to a natural disaster and more precisely to an urban flood. The use of geovisualization techniques has made it possible to visualize treatments and results in order to explain the approach to urban managers. At the same time, consultation workshops were held to present and discuss the results obtained through the indicators with critical infrastructure managers and managers. The co-construction of these indicators, in order to build an analysis and knowledge around urban resilience, followed by the implementation of workshops with stakeholders in the territory, in order to promote the territorial decision-making process, has made it possible to develop a culture of resilience. This spatial decision support system has therefore made it possible to pool theoretical and practical knowledge on urban risk and resilience issues in order to reach the consensus necessary for decision-making and the operationalization of resilience.
Dans un contexte de dérèglement climatique, d’augmentation des inondations en milieu urbain, d’augmentation des incertitudes, les gestionnaires urbains sont obligés d’innover pour concevoir des stratégies de gestion des risques adéquates. Parmi ces stratégies, rendre les villes résilientes est devenu un impératif. Le concept de résilience est un concept pluridisciplinaire qui définit la capacité d’un système à absorber une perturbation et à récupérer ses fonctions par la suite. Cette notion renvoie à une innovation technique, urbaine, sociale, architecturale, économique et politique et enjoint une remise en question des systèmes traditionnels de gestion du risque. Cette injonction à l’innovation s’adapte parfaitement à la complexité́ urbaine, économique, politique, sociale, écologique du monde contemporain. De ce fait le concept de résilience s’intègre aux enjeux d’étalement urbain et aux risques associés. Pourtant, malgré cette adéquation théorique et conceptuelle, la résilience demeure complexe à intégrer dans les pratiques des urbanistes et acteurs territoriaux. Sa multitude de définitions et d’approches ont favorisé son abstraction et son manque d’opérationnalisation. Face à ce constat, cette recherche se propose de répondre à ces lacunes opérationnelles en construisant un système spatial d’aide à la décision afin de clarifier et favoriser l’intégration du concept dans les pratiques urbaines. L’idée défendue est que la résilience urbaine incarne les aptitudes et capacités d’une ville et de sa population à mettre en place avant, pendant et après un événement perturbateur de façon à en limiter les impacts négatifs. Ce positionnement scientifique permet donc d’analyser la résilience urbaine comme un continuum, mettant en avant des capacités proactives que le système urbain doit développer de façon à (ré) agir face à l’inondation. Ce travail s’est appuyé sur un partenariat socio-économique avec la Ville d’Avignon et son Service SIG (Système d’Information Géographique). L’approche a permis de construire trois indicateurs de mesure afin d’aborder la résilience urbaine, technique et social du territoire avignonnais. Ces indicateurs ont permis d’acquérir des informations sur les variables définissant des potentiels de résilience qui favoriseraient l’émergence d’une réponse adéquate face à une catastrophe naturelle et plus précisément d’une inondation urbaine. L’utilisation de techniques de géovisualisation ont permis de favoriser la visualisation des traitements et des résultats afin d’expliciter la démarche auprès des gestionnaires urbains. Parallèlement, des ateliers de concertation ont été montés afin de présenter et discuter des résultats obtenus grâce aux indicateurs avec les responsables et gestionnaires des infrastructures critiques. La co-construction de ces indicateurs, afin de construire une analyse et une connaissance autour de la résilience urbaine, suivis de la mise en place d’ateliers avec les acteurs du territoire, afin de favoriser le processus décisionnel territorial, a permis de développer une culture de résilience. Ce système spatial d’aide à la décision a donc permis la mutualisation des connaissances théoriques et pratiques autour des questions de risques urbains et de résilience afin de parvenir à un consensus nécessaire pour la prise de décision et l’opérationnalisation de la résilience.
Fichier principal
Vignette du fichier
Mémoire_Thèse_C.HEINZLEF.pdf (66.21 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

tel-02486296 , version 1 (20-02-2020)

Identifiers

  • HAL Id : tel-02486296 , version 1

Cite

Charlotte Heinzlef. Modélisation d'indicateurs de résilience urbaine face au risque d'inondation. Co-construction d'un système spatial d'aide à la décision pour contribuer à l'opérationnalisation du concept de résilience. Géographie. Avignon Université; Faculté d'Architecture et d'Urbanisme de Mons, 2019. Français. ⟨NNT : ⟩. ⟨tel-02486296⟩
319 View
28 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More