Moral Philosophy and experimental approach, a critical study - Archive ouverte HAL Access content directly
Theses Year : 2020

Moral Philosophy and experimental approach, a critical study

Philosophie morale et démarche expérimentale Une approche critique

(1, 1, 1)
1

Abstract

Between ethics and epistemology, the thesis aims to clarify the contribution of experimental sciences to moral philosophy. Moral systems are today subject to two pressures, one due to the development of cognitive sciences and the other to the globalization of human interactions. They have to respond to these pressures without harming their role in regulating local social groups. Experimental philosophers have sought to use cognitive sciences to discuss philosophical questions. The thesis is based on this XPhi experience, the results of which, neither insignificant nor decisive, have raised many reservations from moral philosophers. The thesis has three chapters describing the moral and experimental domains, then a central chapter with five case studies using experimental results in philosophical debates. The key role of operationalization in these debates is then analyzed: how to know that an experience is relevant to study a psychological entity? The reluctance of moral philosophers and the responses of scientists are finally taken up. From this work, the thesis draws methodological lessons and defends three proposals. 1- The operationalization of entities is a nodal point of experimental psychology. 2- The theory of evolution suggests fruitful paths, distinguishing three time scales, speciation, social groups and individuation. 3- Little can be said of moral philosophy in general with regard to experimentation, but useful analyzes can be offered from four perspectives: descriptive, prescriptive, meta-ethical and applied ethics.
Entre éthique et épistémologie, la thèse vise à éclairer les conditions de l’apport des sciences expérimentales à la réflexion morale. Les morales sont soumises aujourd’hui à deux pressions, l’une liée au développement des sciences cognitives et l’autre à la globalisation des interactions humaines. Elles ont à répondre à ces pressions sans nuire à leur rôle de régulation locale des groupes sociaux. Les philosophes expérimentaux ont cherché à mettre les sciences cognitives au service des questions philosophiques, et la thèse s’appuie sur cette expérience dont les résultats, ni insignifiants ni déterminants, ont soulevé de nombreuses réticences de la part des philosophes moraux. La thèse comporte trois chapitres de description du domaine moral et expérimental, puis un chapitre central avec 5 cas d’utilisation de résultats expérimentaux dans des débats philosophiques. Est ensuite analysé le rôle clé de l’opérationnalisation dans ces débats : comment savoir qu’une expérience est pertinente en regard d’une entité psychologique ? Les réticences des philosophes moraux et les réponses des scientifiques sont enfin reprises. De ces travaux, la thèse tire des leçons méthodologiques et défend trois propositions. 1- L’opérationnalisation des entités est un point nodal de la psychologie expérimentale. 2- La théorie de l’évolution suggère des pistes fécondes, en distinguant trois échelles de temps, la spéciation, les groupes sociaux et l’individuation. 3- Peu ne peut être dit de la philosophie morale en général en regard de l’expérimentation, mais des analyses utiles peuvent être proposées selon les 4 perspectives descriptives, prescriptives, méta-éthique et éthiques appliquées.
Fichier principal
Vignette du fichier
TheseImprimée.pdf (3.99 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

tel-03012324 , version 1 (18-11-2020)

Identifiers

  • HAL Id : tel-03012324 , version 1

Cite

Yves Serra. Philosophie morale et démarche expérimentale Une approche critique. Philosophie. Sorbonne Université, 2020. Français. ⟨NNT : ⟩. ⟨tel-03012324⟩
310 View
942 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More