The Nexus Between Firm's Environmental Performance and Financial Resilience - Archive ouverte HAL Access content directly
Theses Year : 2020

The Nexus Between Firm's Environmental Performance and Financial Resilience

Le lien entre la performance environnementale et la résilience financière

(1)
1

Abstract

This thesis comprises three empirical essays investigating the impact of environmental performance (EP) of firms on their financial resilience. We capitalize from the vast literature of EP on financial performance and contribute to uncover an unexplored aspect of financial performance, i.e. financial resilience. Financial resilience can be defined as “both the ability of a system to persist despite financially stressful events and the ability to regenerate and maintain existing organization” (Gunderson and Pritchard, 2002, DesJardine et al., 2017). On the one hand, based on shareholders’ expense view, high EP may be viewed as an overinvestment or waste of financial resources and may therefore reduce a company’s financial resilience when confronted to an adverse event. On the other hand, in line with the environment-as-a-resource view, high EP companies may buffer the shock and recover faster by benefitting from stakeholders’ attention through their reputation of being eco-friendly and the competitive advantage of having valuable and inimitable resources.The first chapter introduces the EP and organizational resilience and discusses their financial implications from theoretical and empirical literatures. Bridging the literatures of both areas from a financial viewpoint lead us to our general research question, to investigate “the nexus between firms’ EP and their financial resilience”. Building on this, the chapter then introduces the avenues of research that are undertaken in the following chapters.In the second chapter, we investigate the relationship in the context of a global shock for the worldwide economy, the subprime financial crisis of 2007. Using an international sample of 1,622 observations, we measure firm’s financial resilience by the time to recovery of their market prices to the pre-crisis level. By performing survival analysis, we find that high EP is negatively related to the financial resilience of companies. This indicate that high EP seems to be an organizational constraint that limits the ability of a company to be financially resilient to general financial crisis. However, we also find that EP is not detrimental to resilience for its specific product innovation dimension, nor for companies in less environmentally oriented countries.In the third chapter, we investigate the relationship in the context of regulatory requirements, more precisely by the disruptions caused by the disclosure of verified emissions under the EU ETS. Performing the survival analysis over a sample of 3,194 observations covered under the EU ETS, we find that high EP is positively related to the financial resilience, measured by time to recovery of firm’s market price to the day before the publication. In line with the Environmental resource based view (Hart, 1995, Russo and Fouts, 1997) and the environment-as-a resources framework (Flammer, 2013), this finding suggest that high EP is beneficial for company, and improves the ability of companies to be financially resilient in the context of an environmental regulative framework. However, we find that high EP is more beneficial if firm is in carbon-intensive industry, the carbon prices are high.Finally, the fourth chapter investigates the impact of EP on financial resilience to jolts caused by company specific environmental controversies. We apply survival analysis and OLS regression models to assess the impact of firms’ EP on their flexibility (time to recovery of market value) and stability (severity of loss in market value) dimensions of resilience, respectively. Using an international sample of 233 observations over the 2010-2016 period, we find that prior EP significantly enhances the both dimensions of financial resilience of companies. (...)
Cette thèse comprend trois essais empiriques traitant de l’impact de la performance environnementale des entreprises sur leur résilience financière. Nous mobilisons la vaste littérature concernant le lien entre la performance environnementale et la performance financière et contribuons en analysant un aspect non traité de la performance financière, à savoir la résilience financière. La résilience financière peut être définie comme “à la fois la capacité d'un système à persister malgré des événements financièrement stressants et la capacité de régénérer et de maintenir l'organisation existante” (Gunderson and Pritchard, 2002, DesJardine et al., 2017). D’une part, du point de vue actionnarial, une performance environnementale élevée peut être considérée comme un surinvestissement ou un gaspillage de ressources financières et peut donc réduire la résilience financière d’une entreprise face à un événement défavorable. D'un autre côté, conformément à la vision de l'environnement en tant que ressource, les entreprises avec un performance environnementale élevée peuvent amortir le choc et récupérer plus rapidement en bénéficiant de l'attention des parties prenantes, et cela grâce à leur réputation d'être respectueuses de l'environnement et à l'avantage concurrentiel d'avoir des ressources inimitables.Le premier chapitre présente la performance environnementale et la résilience organisationnelle, et traite de leurs implications financières à partir des littératures théoriques et empiriques. Mobiliser la littérature des deux domaines nous amène à notre question de recherche générale, qui cherche à investiguer le lien entre la performance environnementale des entreprises et leur résilience financière. S'appuyant sur cela, le chapitre présente ensuite les pistes de recherche qui sont conduites dans les chapitres suivants.Dans le deuxième chapitre, nous étudions la relation dans le contexte d'un choc mondial pour l'économie, la crise financière des subprimes de 2007. En utilisant un échantillon international de 1622 observations, nous mesurons la résilience financière des entreprises comme le temps nécessaire que le cours de bourse de l’entreprise retrouve son prix de marché du niveau d'avant la crise. En effectuant une analyse de survie, nous constatons qu'une performance environnementale élevée est négativement lié à la résilience financière des entreprises. Cela indique qu'une performance environnementale élevée semble être une contrainte organisationnelle qui limite la capacité d'une entreprise à être financièrement résiliente à la crise financière générale. Cependant, nous constatons également que la performance environnementale n'est pas préjudiciable à la résilience dans sa dimension spécifique d'innovation de produit, ni pour les entreprises dont le siège sociale est localisé dans des pays moins soucieux de l'environnement.Dans le troisième chapitre, nous étudions la relation dans le contexte des exigences réglementaires, plus précisément par les perturbations causées par la divulgation des émissions vérifiées dans le cadre des ETS européens (EU ETS). En effectuant l'analyse de survie sur un échantillon de 3194 observations couvertes par l'EU ETS, nous constatons qu'un EP élevé est positivement lié à la résilience financière, mesuré par le temps nécessaire à la récupération du prix du marché de l'entreprise jusqu'à la celui de la veille de la publication. Conformément à la vision basée sur les ressources environnementales (Hart, 1995, Russo and Fouts, 1997) et au cadre de l’environnement comme une ressource (Flammer, 2013), cette constatation suggère qu'une performance environnementale élevée est bénéfique pour l'entreprise et améliore la capacité des entreprises à être financièrement résilientes dans un cadre réglementaire environnemental.Le quatrième chapitre examine l'impact de la performance environnementale sur la résilience financière dans le contexte des controverses environnementales spécifiques aux entreprises. (...)
Fichier principal
Vignette du fichier
2020CLFAD012_ULLAH.pdf (3.11 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Version validated by the jury (STAR)

Dates and versions

tel-03216523 , version 1 (04-05-2021)

Identifiers

  • HAL Id : tel-03216523 , version 1

Cite

Muhammad Ullah. The Nexus Between Firm's Environmental Performance and Financial Resilience. Business administration. Université Clermont Auvergne [2017-2020], 2020. English. ⟨NNT : 2020CLFAD012⟩. ⟨tel-03216523⟩
287 View
236 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More