Accession à la propriété et modes de vie en maison individuelle des familles modestes installées en périurbain lointain toulousain. Les "captifs" du périurbain? - TEL - Thèses en ligne Access content directly
Theses Year : 2005

Property acquisition and ways of life in single-family homes for low-income families in the outer toulousan suburbs. "Captives" of the outer sububrs?

Accession à la propriété et modes de vie en maison individuelle des familles modestes installées en périurbain lointain toulousain. Les "captifs" du périurbain?

Abstract

This thesis examines, on the basis of a comprehensive survey, ways of life among Toulousan detached home-owners and, in particular, those who face considerable constraints in becoming settled due to the conditions of the real estate and property market. Although the outer suburban area remains a predominantly middle class area, it is becoming socially diversified, particularly through the distribution of social acquisition. Whereas for many outer suburbans, this way of living reveals a desire to will one's own environment, for the low-income families interviewed, the acquisition and location of a detached house are far from sufficient and require an enormous effort. A large gap exists between the promise of a better life implied by the acquisition of a single-family home in the outer suburbs and the reality of certain economically fragile households who feel like “captives”. This exploration of housing circumstances, reveals the limitations of a model deeply ingrained in French society, that of the single-family home in the outer suburbs.
Ce travail de thèse interroge, à partir d'une enquête compréhensive, les modes de vie des pavillonnaires toulousains et plus particulièrement ceux dont l'installation s'avère fortement contrainte par les conditions du marché immobilier et foncier. Si l'espace périurbain demeure le lieu de vie des couches moyennes, il s'est socialement diversifié, en particulier sous l'effet de la diffusion de l'accession sociale. Alors que pour bon nombre de périurbains, vivre en maison individuelle en périurbain correspond à une volonté de maîtrise de son environnement, pour les familles modestes rencontrées, l'acquisition d'un pavillon et sa localisation sont bien loin d'y répondre et nécessite une très forte mobilisation. Le décalage est grand entre la promesse d'une tranquillité et de bonnes relations sociales qui sous-tend l'accession à la maison individuelle en périurbain et le vécu de certains ménages fragilisés économiquement qui se sentent « captifs ». Ce questionnement autour de l'habiter, montre les limites d'un modèle très prégnant dans la société française, celui de la maison individuelle en périurbain.
Fichier principal
Vignette du fichier
Tableaux_des_deux_echantillons_du_corpus.pdf (20.71 Ko) Télécharger le fichier
These.pdf (5.79 Mo) Télécharger le fichier

Dates and versions

tel-00012157 , version 1 (18-04-2006)

Identifiers

  • HAL Id : tel-00012157 , version 1

Cite

Lionel Rougé. Accession à la propriété et modes de vie en maison individuelle des familles modestes installées en périurbain lointain toulousain. Les "captifs" du périurbain?. Géographie. Université Toulouse le Mirail - Toulouse II, 2005. Français. ⟨NNT : ⟩. ⟨tel-00012157⟩
1244 View
5331 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More