Taste perception and consumption of tannins by Lemur catta - Archive ouverte HAL Access content directly
Theses Year : 2005

Taste perception and consumption of tannins by Lemur catta

La perception gustative et la consommation des tannins chez le maki (Lemur catta)

(1)
1
Sylvie Peronny
  • Function : Author
  • PersonId : 837705

Abstract

The feeding behavior of primates is conditioned both by the available resources (depending on the seasons) and by the animal's own choice, involving individual criteria. The consumed foods are picked according to their chemical components (nutriments, toxic elements...): the gustative system acts as an intermediary between the primate and the chosen food. Tannins are strongly toxic secondary components in most common plants. The Lemur catta, an emblematic primate of Madagascar, is regularly exposed to tannins in its natural environment.
In temperate climate, and exposed to a highly tannic vegetation (oaks, willows, bramble), captive Lemur catta spontaneously use to eat plants which taste is perceived as repulsive (from 0,1 g/L for tannic acid, a threshold determined by the “two-bottle test”). Both the quantities of consumed tannins and the concentration of tannins in the diet of the animals vary, according to the seasons, whereas the perception of the taste of tannic acid doesn't change. On the other hand, individual differences in tannin consumption can be explained by differences in taste perception: the most sensitive animals are the heaviest tannin consumers.
The animals' consumption of soil observed almost daily (usually in the morning, with an empty stomach) is clearly linked to the consumption of tannin plants; geophagy could therefore be a protection, since clay has the capacity to adsorb tannins. The consumed condensed tannins could play a role in the progressive diminution of the animal's parasitism. Semi-freedom, completed with an access to varied types of plants, allows captive lemurs to diversify their food and to share some activities as wild lemurs.
Le comportement alimentaire des primates varie en fonction de la disponibilité des ressources donc des saisons, et du choix de l'animal, facteur lié à des paramètres individuels. Les aliments consommés sont choisis en fonction de leur chimie (présence de nutriments, de composés toxiques...), et c'est le système gustatif qui permet de faire le lien entre un primate et les aliments qu'il consomme. Les tannins, toxiques à forte dose, sont les composés secondaires des plantes les plus répandus. Le Lemur catta, primate emblématique de Madagascar y est confronté dans son milieu naturel.
L'étude de lémurs catta captifs, confrontés à des plantes de climat tempéré riches en tannins (chênes, saules, ronces) montre qu'ils consomment spontanément des tannins dont le goût est perçu comme répulsif (dès 0,1 g/L pour l'acide tannique, seuil déterminé par le « two-bottle test »). Les quantités de tannins consommés et la concentration en tannins du régime varient en fonction des saisons alors que la perception du goût de l'acide tannique ne varie pas. Par contre, les différences individuelles de consommation de tannins sont expliquées par les différences de perception gustative : les animaux les plus sensibles aux tannins en sont les plus gros consommateurs.
La consommation de terre observée quasi-quotidiennement (principalement le matin, souvent à jeun) est corrélée avec celle de plantes à tannins, la géophagie serait alors un moyen de protection utilisé par les lémurs catta, les argiles ayant la capacité d'adsorber les tannins. Les tannins condensés consommés pourraient jouer un rôle dans la diminution avec le temps du parasitisme des individus. La semi-liberté associée à un accès à des plantes variées apporte de nombreux avantages aux lémuriens captifs car elle leur permet de diversifier leur alimentation et d'avoir accès à certaines activités pratiquées par les lémuriens sauvages.
Fichier principal
Vignette du fichier
These_Sylvie_Peronny.pdf (2.43 Mo) Télécharger le fichier

Dates and versions

tel-00125461 , version 1 (19-01-2007)

Identifiers

  • HAL Id : tel-00125461 , version 1

Cite

Sylvie Peronny. La perception gustative et la consommation des tannins chez le maki (Lemur catta). Ecologie, Environnement. Museum national d'histoire naturelle - MNHN PARIS, 2005. Français. ⟨NNT : ⟩. ⟨tel-00125461⟩
822 View
1842 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More