Comparative Phraseology and Ideology in the Art of Epic: Homer, Chansons de Geste, Gusle - Archive ouverte HAL Access content directly
Theses Year : 2008

Comparative Phraseology and Ideology in the Art of Epic: Homer, Chansons de Geste, Gusle

Phraséologie et idéologie comparées dans l'art de l'épopée : Homère, chansons de geste, gouslé

(1)
1

Abstract

The term gusle refers to both a musical instrument and the South Slavic epic tradition. Because it has remained alive to this day, this tradition is likely to contribute to the understanding of other epics, by substituting its context for theirs, often lost or incomplete. I present the gusle, their technique, their history and tradition, before moving to a comparison with the Homeric songs and the Chansons de Geste.

This comparison is based on the corpus linguistics and the use of information technology. A corpus containing 3.665.309 words is established for that purpose and its Slavic part is published on the site http://guslarskepesme.com. While following the path traced by Milman Parry and Albert Lord, I propose broadening their concept of formula. I reintroduce the cliché, as a unit including the invariant as well as its variable realization, and aspiring to encompass any recurrence within the poetic language: phraseologic or other. Indeed, my thesis shows a network of links extending not only between the clichés of the same level, but also across different levels, which I explain by a theory of resonance.

The correspondences integrate a typological classification: speeches, place, time, feelings... In addition to this common "morphology", I demonstrate that the three traditions, from the socio-historic point of view, share comparable models of development. Finally, a particularly complex cliché, the device named "Slavic antithesis", is used to examine the monogenetic or polygenetic origin of correspondences.
Le terme gouslé (du serbe " gusle ") désigne à la fois un instrument de musique et la tradition épique des Slaves du Sud. Du fait qu'elle est restée vivante jusqu'à nos jours, cette tradition est susceptible de contribuer à la compréhension des autres épopées, en substituant son contexte aux leurs, souvent perdus ou incomplets. Je présente les gouslé, leur technique, leur histoire et leur tradition, avant de passer à une comparaison avec les chants homériques et les chansons de geste.

Cette comparaison repose sur la linguistique de corpus et l'utilisation des technologies de l'information. Un corpus contenant 3.665.309 mots est établi à cette fin, dont la partie slave est rendue publique sur le site http://guslarskepesme.com. Tout en suivant le sillage de Milman Parry et Albert Lord, je propose un élargissement de leur concept de formule. Je réintroduis le cliché, une unité englobant l'invariant et sa concrétisation variable, et prétendant recouvrir toute récurrence du langage poétique : phraséologique ou autre. En effet, ma thèse montre un réseau de liens établis non seulement entre les clichés d'un même niveau, mais à travers les niveaux, ce que j'explique par une théorie de la résonance.

Les correspondances trouvées intègrent un classement typologique : paroles, lieu, temps, sentiments... Outre cette " morphologie " commune, je démontre que les trois traditions partagent, du point de vue socio-historique, des modèles de développement comparables. Finalement, un cliché particulièrement complexe, la figure de style dénommée " antithèse slave ", sert à examiner l'origine monogénétique ou polygénétique des correspondances.
Fichier principal
Vignette du fichier
FajgeljThese1.pdf (4.07 Mo) Télécharger le fichier
Loading...

Dates and versions

tel-00351831 , version 1 (11-01-2009)

Identifiers

  • HAL Id : tel-00351831 , version 1

Cite

Andrej Fajgelj. Phraséologie et idéologie comparées dans l'art de l'épopée : Homère, chansons de geste, gouslé. Littératures. Université Paul Valéry - Montpellier III, 2008. Français. ⟨NNT : ⟩. ⟨tel-00351831⟩

Collections

UNIV-MONTP3 CRISES
550 View
2387 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More