The circles of time in José Luis SAMPEDRO's trilogy - Archive ouverte HAL Accéder directement au contenu
Thèse Année : 2008

The circles of time in José Luis SAMPEDRO's trilogy

Les cercles du temps chez José Luis SAMPEDRO

(1)
1

Résumé

In 1993, José Luis Sampedro, the great contemporary Spanish economist and writer, reaches the end of “Real Sitio” (“Royal Residence”). In a final note, he declares that it is the third part of a trilogy entitled « Los círculos del tiempo » (“The circles of time”). He thus unites this novel to “Octubre, octubre”, (“October, october”) and “La vieja sirena” (“The old mermaid”). Nothing links at first these three works save the circular metaphor which dawns on the internal narrative structure. The storytelling in the present tense, carried along by the memory work of the characters, draws a circle. This metaphor prints its form in the global structure of the work : the first and third parts of the trilogy with binary chapters, surrounding a simple axis, the central novel. This circle is moving and always changing and it turns into a spiral. Yet, the characters, who live in deeply rooted and meaningful places, fully embody this metaphor. They live at the turning point between two eras, at the time when a new civilization takes over another one. They are driven by objects, events, encounters and moved by the circles of time. They are looking for love. In the course of this vital search, they can't help being confronted with the death of beloved ones or with their own death. Their mental line leads them to question the nature of their own identity. The reader is spiralled upwards and led to wonder about the meaning of life or to question the part of the divine. And from essential thinking there emerges the firm belief of some characters and, behind them, that of their author : faith in the human being.
En 1993, José Luis Sampedro, grand économiste et écrivain espagnol contemporain, achève « Real Sitio » (« Résidence Royale »). Dans une note finale, il déclare qu'il s'agit là du troisième volet d'une trilogie qu'il intitule « Los círculos del tiempo » (« Les cercles du temps »). Par là même, il réunit ce roman à « Octubre, octubre » et « La vieja sirena » (« La vieille sirène »). A première vue, rien ne lie ces trois œuvres, si ce n'est cette métaphore circulaire qui apparaît dans la structure narrative interne. Le présent du récit, entraîné par le travail de mémoire des personnages, dessine un cercle. Cette métaphore imprime sa forme dans la structure globale de l'œuvre : le premier volet de la trilogie et le troisième, aux chapitres binaires, entourent un axe simple, le roman central. Ce cercle, changeant et toujours en mouvement, devient spirale. Cependant, c'est dans les personnages vivant dans des lieux d'ancrage lourds de sens que cette métaphore s'incarne pleinement. Vivant dans des époques-charnières où une civilisation s'efface devant une autre, entraînés par des objets, des événements, des rencontres, mus par les cercles du temps, ils sont en quête de l'amour et, dans cette recherche vitale, ils ne peuvent échapper à la confrontation avec la mort d'êtres chéris ou avec la leur. Leur cheminement les conduit à s'enquérir de la nature de leur propre identité. Entraîné dans la spirale, le lecteur est amené à se poser, alors, la question du sens de leur vie et à s'interroger sur le rôle du divin. De ce travail de réflexion essentielle, il retient la conviction de certains personnages et, derrière eux, celle de leur auteur : la foi en l'être humain.
Fichier principal
Vignette du fichier
These_Beyrie-Verdugo.pdf (7.2 Mo) Télécharger le fichier

Dates et versions

tel-00445864 , version 1 (11-01-2010)

Identifiants

  • HAL Id : tel-00445864 , version 1

Citer

Catherine Beyrie-Verdugo. Les cercles du temps chez José Luis SAMPEDRO. Littératures. Université de Pau et des Pays de l'Adour, 2008. Français. ⟨NNT : ⟩. ⟨tel-00445864⟩

Collections

UNIV-PAU ALTER
278 Consultations
3117 Téléchargements

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More