Les réseaux de la modernité. Amélioration de l'environnement et diffusion de l'innovation dans la France urbaine (fin XIXe siècle - années 1950) - TEL - Thèses en ligne Accéder directement au contenu
Thèse Année : 2009

The Networks of Modernity. Environmental improvements and diffusion of innovations in urban France from the late19h century to the1950s.

Les réseaux de la modernité. Amélioration de l'environnement et diffusion de l'innovation dans la France urbaine (fin XIXe siècle - années 1950)

Stéphane Frioux

Résumé

The aim of this thesis is to study the exchange of knowledge between cities and the interactions between the forces interested in the transformation of the urban environment, using the case of sanitary engineering as a starting point. This field which was intended to provide pure water to city dwellers, as well as purifying waste, rose at the end of the nineteenth century thanks to numerous phenomena of knowledge and data circulation, among different networks linking municipal engineers and officials, sanitary inspectors, national experts and inventors. A careful study of the decision-making processes, from the documentation phase to the opening ceremonies of new facilities, enables us to perceive the complex path through which modern technology penetrated cities. In France, although the attitude of the State towards hygiene issues evolved, the general frame of the intervention of public authorities remained stable during the first half of the 20th century. The circulation of information and knowledge about sanitary engineering highlights an interesting process of innovation diffusion, which worked inside the French urban network without any strong hierarchical pattern but in a rather horizontal way. A transnational dimension appears in this process which underlines the ability of local governments to implement technological facilities in a context of relatively weak State expertise and intervention.
Ce travail se propose d'étudier les échanges d'expérience entre villes et les interactions d'acteurs gravitant autour de la transformation du cadre urbain, à partir du cas de l'ingénierie sanitaire. Ce domaine d'intervention, développé à partir de la fin du XIXe siècle, visant à assurer la distribution d'une eau pure et l'épuration des déchets produits par l'organisme urbain, a provoqué de nombreux phénomènes de circulation des savoirs et de l'information, entre techniciens municipaux, élus, spécialistes nationaux, administrateurs et inventeurs ou entrepreneurs, se rencontrant par toutes sortes de réseaux. L'étude fine des procédures de prise de décision, depuis la collecte de la documentation jusqu'aux inaugurations de nouveaux équipements édilitaires, laisse apercevoir le chemin complexe par lequel la modernité technique s'est implantée en ville. L'attitude de l'Etat français à l'égard des enjeux hygiéniques a évolué, mais globalement, les cadres de l'intervention ne sont guère modifiés tout au long de la première moitié du XXe siècle. Enfin, ces circulations d'information permettent de mettre en lumière une diffusion des innovations originale, qui s'opère de façon horizontale et peu hiérarchisée au sein du réseau des villes françaises. L'aspect transnational des échanges techniques est un autre caractère marquant de ce phénomène, qui montre la capacité des gouvernements locaux à mettre en place des dispositifs techniques dans le contexte d'une expertise et d'une intervention étatique relativement discrètes.
Fichier principal
Vignette du fichier
ANNEXES_THESE_FRIOUX.pdf (10.27 Mo) Télécharger le fichier
THESE_FRIOUX_RETOUCHE.pdf (11 Mo) Télécharger le fichier

Dates et versions

tel-00447952 , version 1 (17-01-2010)

Identifiants

  • HAL Id : tel-00447952 , version 1

Citer

Stéphane Frioux. Les réseaux de la modernité. Amélioration de l'environnement et diffusion de l'innovation dans la France urbaine (fin XIXe siècle - années 1950). Histoire. Université Lumière - Lyon II, 2009. Français. ⟨NNT : ⟩. ⟨tel-00447952⟩
938 Consultations
3244 Téléchargements

Partager

Gmail Facebook X LinkedIn More