The new forests of Massif Central: social and territorial stakes. Those who planted coniferous trees to avoid to wasteland. - Archive ouverte HAL Accéder directement au contenu
Thèse Année : 2009

The new forests of Massif Central: social and territorial stakes. Those who planted coniferous trees to avoid to wasteland.

Les nouvelles forêts du Massif Central : enjeux sociétaux et territoriaux. Ces hommes qui plantaient des résineux pour éviter la friche.

(1)
1
Clément Dodane
  • Fonction : Auteur
  • PersonId : 868187

Résumé

This research is a geographical study of reforestation processes, with an emphasis on socio-economic, territorial and landscape changes since the nineteenth century. Our principal interest goes to recently planted forests (les nouvelles forêts) in the Massif Central (France). We studied the differences between intents of the “Fonds Forestier National” (National Wood Founds) project (1946) in Ardeche and the field reality driven by local practitioners. Indeed tree plantations developed more like a response to the urbanisation of the French society, rather than in accordance to the objectives of the “Fonds Forestier National”. Small and medium landowners are a specificity of forests properties in the Massif Central, became of legacies of the traditional peasant. New coniferous forests are part of the new changing territory and society, with new relations between the rural and the urban world. Two examples express this new equilibrium, in Germany with the Black Forest (Germany), and in the Ardeche, with a new way to valorise wood resources.
Cette recherche porte sur l'étude d'un processus géographique : la reforestation comme changement majeur d'affectation des sols dans les espaces ruraux depuis le XIXe siècle et ses conséquences humaines, socio-économiques, territoriales et paysagères. Le concept de « nouvelles forêts », utilisé comme un modèle de réflexion, permet d'analyser les mécanismes à l'origine des nouvelles forêts dans le Massif Central. L'étude de la mise en œuvre du Fonds Forestier National (créé en 1946) en Ardèche permet de confronter les réalisations locales à l'esprit de la politique forestière qui visait à satisfaire les besoins en bois de la Nation. Si les hommes ont planté des conifères c'est avant tout comme un pansement face aux transformations que la société paysanne subissait. Les caractéristiques de la petite et moyenne propriété forestière et des propriétaires dans le Massif Central constituent une originalité au sein des sylves françaises, notamment à cause des héritages de la paysannerie. Toutefois, les nouvelles forêts résineuses s'inscrivent dans un contexte sociétal et territorial changeant. Le monde forestier est en pleine mutation et de nouveaux rapports ville / campagne se dessinent. Deux exemples territorialisés permettent de faire progresser la réflexion sur le devenir des nouvelles forêts du Massif Central. Le premier revient sur la réussite économique des nouvelles forêts résineuses en Forêt-Noire (Allemagne). Le second, dans le cadre d'une démarche de réflexion territoriale dans la haute vallée de l'Ardèche, propose des outils pour révéler et faire accéder à l'état de ressource territoriale un potentiel forestier possédé par de nombreux territoires du Massif Central.
Fichier principal
Vignette du fichier
THESE_Clement_Dodane_20091204.pdf (29.41 Mo) Télécharger le fichier

Dates et versions

tel-00466263 , version 1 (23-03-2010)

Identifiants

  • HAL Id : tel-00466263 , version 1

Citer

Clément Dodane. Les nouvelles forêts du Massif Central : enjeux sociétaux et territoriaux. Ces hommes qui plantaient des résineux pour éviter la friche.. Géographie. Ecole normale supérieure Lettres et Sciences Humaines - ENS-LSH Lyon, 2009. Français. ⟨NNT : ⟩. ⟨tel-00466263⟩
905 Consultations
1619 Téléchargements

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More