La donnée géographique aux frontières des organisations : approche socio-cognitive et systémique de son appropriation. - Archive ouverte HAL Access content directly
Theses Year : 2009

La donnée géographique aux frontières des organisations : approche socio-cognitive et systémique de son appropriation.

(1)
1

Abstract

Geographic Information Technologies are now widespread. Geomatics tools are no longer restricted to a small number of technicians but impact on all of the actors within the land management sector (planners, geologists, foresters...). Many partnerships have emerged due to the increasing number of GIS expert as well as the increasing needs of integrated land approaches. Beyond their original purpose of basic map dissemination, these groups require spatial data infrastructures in order to organize thematic data coproduction. That is the reason why a switch is occuring : from spatial data sharing to spatial knowledge sharing. In this context, the thesis intends to understand and analyse the issues of this new interorganizational geomatics. Spatial data build a territorial reality reflecting experience and expectations of its producer. That is the reason why the issues are numerous. How can spatial data be simultaneously the result of collective negotiation as well as the object of individual representation ? So, the aim of this research is to understand the role of spatial data on the cooperation process of land managers (and stakeholders in land management). In order to give an answer, we choose to study the spatial data appropriation process. This process opens the analysis of how data can be used by a group that has not produced the data itself, as well as in a multi-actor context. We adopt a qualitative, inductive and exploratory methodology called "grounded theory" to build and specify our working hypothesis throughout the research. Four iterations allow a "roundtrip" process between empirical observations and theoretical analysis thus progressively exploring different aspects of explanation. A socio-cognitive approach, supported by observations, analyzes spatial data as a boundary-object in a socially and cognitively distributed actor network. Distributed cognition theory offers a framework to understand data as a cognitive and collaborative artefact. Eight exploratory case studies help to identify typical appropriation trajectories, factors and socio-cognitive processes. A systemic approach is applied to the results in order to propose an integrated and complementary vision of appropriation trajectories. The systemic framework of Eric Schwarz is used to highlight the importance of mediation process and focuses on the emergence of spatial knowledge sharing. Finally, an action agenda can be emerge from an assessment of this new way to analyze the interorganizational geomatics. This agenda comprises organisation (from consensus or compromise to an argumentative consensus process), actors (from animator to a facilitator competence) and technology (from standardizing ontologies to negociating ontologies). This research offers a different vantage point on the spatial data question. Systemic and socio-cognitive approaches suggest a new integration of knowledge and information in the context of geographical information technologies. The thesis therefore provides understanding and operation elements so that spatial data sharing can progressively evolve into geomatics learning networks, also termed "communities of practice".
Dans le contexte actuel de diffusion rapide des technologies de l'information géographique, les outils de la géomatique ne sont plus réservés à quelques techniciens mais touchent désormais l'ensemble des acteurs du territoire (aménageurs, urbanistes, géologues, forestiers, gestionnaires de réseaux, etc.). Face à cette multiplication de systèmes d'information géographique experts et devant les besoins croissants de visions intégrées du territoire, de nombreuses initiatives partenariales voient le jour. Leurs finalités tendent à évoluer progressivement : de la diffusion de catalogues à la mise en ligne, l'échange voire l'harmonisation et la coproduction de données géographiques. On observe, ainsi, un basculement progressif des logiques de porter à connaissance vers des objectifs plus ambitieux de partage de connaissances. Dans ce contexte, la thèse vise à comprendre et analyser les enjeux de cette nouvelle géomatique interorganisationnelle. La donnée géographique est la construction d'une réalité territoriale qui reflète l'expérience et les attentes de son producteur. Par conséquent, les enjeux de sa coproduction et de son partage sont multiples. En effet, comment la donnée géographique peut-elle être à la fois un objet de négociation collective (les réseaux géomatiques inter-organisationnels se créent avant tout pour les échanger, les cataloguer, les coproduire) tout en étant objet de représentation individuelle (i.e. traduction des modèles cognitifs territoriaux de leur producteur) ? Aussi, l'objectif de la recherche est de comprendre le rôle joué véritablement par la donnée géographique dans la coopération entre les acteurs du territoire. Pour ce faire, nous avons choisi d'étudier les démarches d'appropriation des données géographiques. Elles nous permettent d'analyser comment, dans un contexte multi-acteurs, une donnée peut trouver une place et un usage au sein d'une organisation qui ne l'a pas produite. Notre questionnement nous amène à adopter une démarche qualitative, inductive et exploratoire où, selon les principes méthodologiques de la théorie ancrée, nos hypothèses de travail se construisent et se précisent au fil de la recherche. Quatre itérations ont, ainsi, permis d'effectuer des aller-retours entre observations empiriques et analyses théoriques afin d'en faire émerger progressivement différents éléments de compréhension. L'approche socio-cognitive, consolidée au fil des observations sur le terrain, étudie le rôle de la donnée géographique en tant qu'objet-frontière de réseaux d'acteurs socialement et cognitivement distribués. Le cadre unificateur qu'offre la cognition socialement distribuée permet, en particulier, de comprendre le rôle d'artefact cognitif et collaboratif que peut jouer la donnée. Huit études de cas exploratoires servent à identifier des trajectoires-types d'appropriation et les facteurs et processus socio-cognitifs qui y sont associés. Ces résultats sont prolongés par une approche systémique qui propose une vision intégrée et complémentaire des trajectoires d'appropriation. La mobilisation du méta-cadre systémique de Schwarz met en exergue l'enjeu essentiel des processus de médiation (entre acteurs et entre acteurs et données) et insiste sur le caractère émergeant des connaissances partagées que peuvent révéler des situations collaboratives. Enfin, un bilan de cette nouvelle façon d'aborder la géomatique inter-organisationnelle permet de proposer quelques leviers d'action, aussi bien au niveau des organisations (des logiques de compromis au consensus différencié), qu'au niveau des acteurs (de l'animateur au facilitateur) ou des outils (des ontologies pour standardiser aux ontologies pour négocier). Cette recherche offre, en effet, un regard différent sur la problématique du partage de données géographiques. La mobilisation d'une approche à la fois systémique et socio-cognitive permet d'envisager un nouveau rapport à la connaissance et à l'information au sein des technologies de l'information géographique. La thèse fournit ainsi des éléments de compréhension et d'intervention pour accompagner la transformation des dispositifs collaboratifs autour de l'information géographique en réseaux géomatiques apprenants, que nous qualifierons également de communautés de pratique.
Fichier principal
Vignette du fichier
These4364.pdf (10.65 Mo) Télécharger le fichier
Loading...

Dates and versions

tel-00654203 , version 1 (22-12-2011)

Identifiers

  • HAL Id : tel-00654203 , version 1

Cite

Matthieu Noucher. La donnée géographique aux frontières des organisations : approche socio-cognitive et systémique de son appropriation.. Géographie. Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL), 2009. Français. ⟨NNT : ⟩. ⟨tel-00654203⟩

Collections

REGARDS
871 View
935 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More