Pour une géographie des bordures à l'heure globale : frontières et espaces d'activités 'informelles' - TEL - Thèses en ligne Access content directly
Habilitation À Diriger Des Recherches Year : 2012

Toward a geography of borderlands in the global age: borders and spaces of 'informal' activity

Pour une géographie des bordures à l'heure globale : frontières et espaces d'activités 'informelles'

Abstract

This work draws upon 20 years of research on border zones, peripheral areas, and the margins of State territory. Through a variety of fieldwork sites and case studies from central Africa to Morocco and Lebanon, I examine the multiple transformations of borders in a neoliberal era and question the place of territorial margins in a global world. Methodologically, the book develops a multiple-focus approach that is predominantly based on personal investigations and accordingly, makes ample room for the researcher's subjectivity. My research is primarily concerned with transgressive social practices in border zones and how the latter become instrumentalized by ordinary people. This play with the distortions created by the borders highlights the persistence of a State framework inherited from colonialism. Although some borderlands feature highly profitable activities from which they benefit, most borderlands appear as regions of tensions where identities are being rewrought, contested, asserted, and reinforced. In other words, border areas raise significant issues related to globalization. Most importantly, they show very clearly the discontinuities and inequalities that result from globalization processes. Empirical field observations demonstrated a strong link between border locations and informal activities, suggesting a key issue to reflect further on the geographies of informality and illegality. The umbrella-concept of 'informal' seems to be increasingly popular in the social sciences. The concept could be defined as a transgressive playing with the rules. It needs to be tackled in a global spatial perspective and linked to a reflection about law. The nature of the link between borderland and informality has become a main issue to explore.
Ces pages retracent un itinéraire scientifique marqué par un tropisme pour les bordures, zones périphériques ou frontalières au sein de territoires d'Etat. De l'Afrique subsaharienne au Maroc en passant par le Liban, les terrains ont été variés pour examiner les avatars des frontières à l'heure néolibérale et questionner l'insertion des marges périphériques dans la globalisation. Le propos revient sur une posture méthodologique caractérisée par le décentrement du regard et une démarche d'enquêtes ancrée sur la subjectivité de la chercheuse. Les espaces frontaliers ont surtout été abordés à l'aune de leurs usages et de leurs pratiques transgressives. Celles-ci éclairent le maintien d'une grille stato-nationale d'origine exogène et héritée. Certaines bordures frontalières s'affirment comme des lieux de profitabilité, mais elles sont aussi souvent des zones de tensions et de cristallisation identitaire. Bref, elles informent sur les processus de mondialisation, les discontinuités et les inégalités qu'ils engendrent. Mes observations empiriques ont mis en exergue un lien récurrent entre la frontière et la présence d'activités informelles, ouvrant une piste de réflexion sur une géographie de l'informalité et de l'illégalité. Concept-valise, l'informel revient en force dans le champ académique. La notion, définie comme jeu transgressif avec les règles, demande à être étudiée avec une approche spatiale globale et en interrogeant le droit. La nature de la connexion entre frontière et informalité reste une question à creuser.
Fichier principal
Vignette du fichier
tome_1_KB_2012.pdf (4.57 Mo) Télécharger le fichier
tome_2_KB_HDR.pdf (1.73 Mo) Télécharger le fichier
Format : Other
Loading...

Dates and versions

tel-00850135 , version 1 (03-08-2013)

Identifiers

  • HAL Id : tel-00850135 , version 1

Cite

Karine Bennafla. Pour une géographie des bordures à l'heure globale : frontières et espaces d'activités 'informelles'. Géographie. Université Paris Ouest Nanterre La Défense, 2012. ⟨tel-00850135⟩
1142 View
5041 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More