LANDSCAPE DYNAMICS AND WAR IN THUA THIÊN HUÊ PROVINCE (CENTRAL VIÊT NAM), 1954-2007 - Between defoliation, deforestation and reforestation - Archive ouverte HAL Access content directly
Theses Year : 2011

LANDSCAPE DYNAMICS AND WAR IN THUA THIÊN HUÊ PROVINCE (CENTRAL VIÊT NAM), 1954-2007 - Between defoliation, deforestation and reforestation

DYNAMIQUES PAYSAGÈRES ET GUERRE DANS LA PROVINCE DE THUA THIÊN HUÊ (VIÊT NAM CENTRAL), 1954-2007 - Entre défoliation, déforestation et reconquêtes végétales

(1)
1
Amélie Robert

Abstract

The Viêt Nam war put the forest at the heart of military stakes. The controversies over the environmental consequences of herbicide spraying inspire the hypothesis that the impacts of this practice are differential according to landscape units, worsened by the human disturbances prior to and after the war. Coming under biogeography, the geohistorical analysis compares sources, that are often divergent, and favors primary ones to reconstruct, at key dates, the landscapes of a province at the heart of the conflict. The present state of partition into three units - plain, hills and mountains - reveals the link between disturbance and accessibility. Circa 1954, the precolonial and colonial practices had already disturbed ecosystems increasingly from the mountains to the plain. The impacts of a war against the environment were direct and indirect. In the post-war years, they were worsened by the civilian practices, which inhibited spontaneous reforestation and provoked forest impoverishment and deforestation; the pressure increased in the hills and mountains, which were more affected by the war. Since circa 1990, the political decisions have officially put the forest between protection and development but they come up against the necessities of economic development. Managed, accelerated by the plantation of fast-growing species, the reforestation is started in some sylvosystems, that were disturbed or spared by the war. Today, in the three landscape units, the defoliated areas are not identifiable because of healing and, above all, continuation of forest decline. Geofacies of craters and former American military bases remain visible. The combination of disturbances prevents from identifying the strict present impact of the war and puts this one into perspective; more weakened are the plain sylvosystems, which were less hit but suffer a strong secular pressure.
La guerre du Viêt Nam mit la forêt au cœur des enjeux militaires. Nées des controverses sur les conséquences environnementales des épandages d'herbicides, des hypothèses ont émergé sur les impacts de cette pratique : différentiels selon les unités paysagères, aggravés par les perturbations anthropiques antérieures et postérieures à la guerre. Relevant de la biogéographie, l'analyse géohistorique confronte des sources souvent divergentes et privilégie les princeps pour reconstituer, à des dates clés, les paysages d'une province au cœur du conflit. L'état actuel de partition en trois unités - plaine, collines et montagnes - révèle le lien entre perturbation et accessibilité. Circa 1954, les pratiques précoloniales et coloniales avaient déjà perturbé les écosystèmes, de manière croissante des montagnes vers la plaine. Les impacts d'une guerre dirigée contre le milieu furent directs et indirects. Après-guerre, ils furent aggravés par les pratiques civiles, qui bloquèrent la reconquête spontanée et provoquèrent déboisements et déforestations ; la pression s'accrut dans les collines et les montagnes, plus affectées par la guerre. Depuis circa 1990, les décisions politiques ont placé officiellement la forêt entre protection et développement mais elles se heurtent aux nécessités du développement économique. La reconquête, dirigée, accélérée par la plantation d'espèces à croissance rapide, est engagée dans des sylvosystèmes perturbés et épargnés par la guerre. Aujourd'hui, dans les trois unités paysagères, les zones défoliées ne sont pas identifiables : cicatrisation, poursuite du recul des forêts surtout ont fait leur œuvre. Restent visibles les géofaciès de cratères et les anciennes bases militaires américaines. La conjugaison des perturbations empêche l'identification du strict impact actuel de la guerre et relativise celui-ci ; plus affaiblis sont les sylvosystèmes de la plaine qui, moins touchés, subissent une forte pression séculaire.
Fichier principal
Vignette du fichier
1.These_Amelie_ROBERT_2011.pdf (85.62 Mo) Télécharger le fichier
Vignette du fichier
2.Atlas_1_These_Amelie_ROBERT_2011.pdf (57.07 Mo) Télécharger le fichier
Vignette du fichier
3.Atlas_2_These_Amelie_ROBERT_2011.pdf (61.94 Mo) Télécharger le fichier
Format : Other
Format : Other

Dates and versions

tel-01053749 , version 1 (05-08-2014)

Identifiers

  • HAL Id : tel-01053749 , version 1

Cite

Amélie Robert. DYNAMIQUES PAYSAGÈRES ET GUERRE DANS LA PROVINCE DE THUA THIÊN HUÊ (VIÊT NAM CENTRAL), 1954-2007 - Entre défoliation, déforestation et reconquêtes végétales. Géographie. Université Paris-Sorbonne - Paris IV, 2011. Français. ⟨NNT : 2011PA040279⟩. ⟨tel-01053749⟩
493 View
138 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More