Scientific communication in museums through presential mediation : Case study le Pavillon des Sciences - Archive ouverte HAL Access content directly
Theses Year : 2014

Scientific communication in museums through presential mediation : Case study le Pavillon des Sciences

La communication scientifique muséale au prisme de l'action en présentiel : le cas du Pavillon des Sciences

(1)
1

Abstract

In science museums and science centers, "presential" mediation positioning a mediator and the public in the co-presence of objects within a dedicated environment, remains relatively unknown. From a Communication Science perspective, analyzing actual situations transcends the simple provision of information, and focuses on the significance of third party forms within the construction of meaning. Presential communication is transient and centered on the words and gestures of an embodied third party. It provides a greater potential for interactions around practical situations, unlike other media (i.e. an exhibition). The purpose of this research is to question the rightful place of these specificities within mediation processes in the Pavillon des Sciences, a french science center. Using qualitative methods and an immersive approach (observations, interviews), this research has enabled the analysis of mediation situations and adopted the viewpoint of both the explainers and the public. Scientific mediators propose different forms of access to scientific knowledge to the public, based on the exploration of a theme and presentation of an experimental approach. These results renew a hybrid form of sui generis communication, between museal interpretation and sociocultural activities, through the presentation of a variety of signifiers.
Dans les institutions muséales dévolues à la communication scientifique publique, la médiation dite « présentielle », plaçant en coprésence des objets, un public et un médiateur dans un environnement dédié, reste méconnue. Du point de vue des SIC, l’analyse de situations concrètes permet de dépasser le seul cadre d’une transmission d’informations, pour s’interroger sur l’importance des formes du tiers dans le contexte de construction du sens. La communication présentielle est éphémère et repose sur les paroles et les gestes d’un tiers incarné. Elle offre une plus grande potentialité d’échanges dans la situation, à la différence d’autres médias, comme l’exposition. L’objectif de cette recherche est d’interroger la place de ces spécificités dans les dispositifs de médiation du Pavillon des sciences, un Centre de Culture Scientifique, Technique et Industrielle. Menée en immersion et à partir de méthodes qualitatives (observations, entretiens), elle a permis d’observer le déroulement de situations de médiation, d’adopter le point de vue du public et celui des animateurs. Les animateurs scientifiques proposent au public des formes d’accès aux savoirs scientifiques basées sur l’articulation d’un propos et d’une mise en scène de l’approche expérimentale. Ces résultats permettent de mettre au jour une forme de communication sui generis, hybride entre médiation muséale et animation, et mettant à disposition une diversité de signifiants.
Fichier principal
Vignette du fichier
these_A_URBAS_Boris_2014_vol1.pdf (9.78 Mo) Télécharger le fichier
Vignette du fichier
these_A_URBAS_Boris_2014_annexes.pdf (2.77 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Version validated by the jury (STAR)
Format : Other
Loading...

Dates and versions

tel-01149537 , version 1 (07-05-2015)

Identifiers

  • HAL Id : tel-01149537 , version 1

Cite

Boris Urbas. La communication scientifique muséale au prisme de l'action en présentiel : le cas du Pavillon des Sciences. Héritage culturel et muséologie. Université de Bourgogne, 2014. Français. ⟨NNT : 2014DIJOL015⟩. ⟨tel-01149537⟩
482 View
1031 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More