Agriculture traditionnelle et innovante.Le secteur vitivinicole biologique : une comparaison entre Les Pouilles (Italie) et le Languedoc-Roussillon (France) - TEL - Thèses en ligne Access content directly
Theses Year : 2015

Traditional and innovative agriculture.Organic viticulture : a comparison between Apulia region (Italy) and LR (France)

Agriculture traditionnelle et innovante.Le secteur vitivinicole biologique : une comparaison entre Les Pouilles (Italie) et le Languedoc-Roussillon (France)

Abstract

In a global context characterized by a systemic and multi-faceted crisis, it is clear that the changes that could be defined structural and continuous (climate change, increasing pressure on renewable resources, population growth) are associated with a dramatic economic crisis whose consequences are still not entirely predictable in terms of deepening poverty, contraction of international markets, credit crunch and prospects for development. In this context, agriculture is facing decisive challenges, of uncertain outcome, especially in some regions of the world; the development patterns that emerge are different and are combined, on the one hand, in an agricultural sector "family" still very fragile and, on the other hand, in a capitalist-like farming more and more dominant. However, just by the crisis situation mentioned, it seems that new opportunities can be born, although in the long run; the rift that has arisen and the breaking of the schemes have revealed the vulnerability of agricultural and agro-food systems placing its focus on the need for innovation and on questioning the development models. In a context and in a time of enormous uncertainty, varying the values and norms underlying the society, they must show creative and reinvent the way of producing, processing and distribution of agricultural products in the long period that takes into account the territories and the communities that live there, all focusing attention on the concept of sustainability. In the framework of sustainable development, different farming and agro-food systems moved in an agro-ecological perspective, promoting local food systems. These ones are evolving in parallel, in competition or in complementarity with the dominant production systems, and take different forms depending on whether they themselves emerge in countries where agriculture is at high rate of capital consumption, chemical inputs and fossil energy, or in those countries where the access to such resources is scarce and, consequently, the labor productivity is low. At a global level, it is essential to increase the awareness of the existence of such innovative systems, to capitalize on these experiences, some of which in the embryo, and to bring out a new conceptual paradigm of development in agriculture, all this not only in a technological and organizational perspective. It is necessary to wonder about the state of knowledge necessary to promote sustainable development, calling into question the primacy of scientific knowledge in relation to other types of knowledge and creating new links between research, economic actors, civil society actors and policy makers. Accordingly, it is the agricultural research to play a leading role on the path to innovation, with the understanding that agriculture is no longer called to exercise only a purely productive role, but of complex interactions with the environment and with society as a whole. In a scientific debate that becomes increasingly lively, also thanks to the imminent opening of the event Expo 2015 in Milan, the role is highlighted that, in this process of innovation, each actor can play as well as the characterization of the factors that determine the innovations themselves, in a contrast and comparison of positions on which are the innovative processes really needed and useful for sustainable development. Without any claim of being exhaustive, the present work aims at investigating some aspects of innovation in agriculture and at providing some food for thought about the role that it can play in the journey towards a real development of rural communities , those who live in the territories where agriculture itself finds its “raison d'etre”.
Dans un contexte mondial caractérisé par une crise systémique très complexe, il est évident qu'aux changements structurels (changements climatiques, pression croissante sur les ressources renouvelables, accroissement démographique), on a associé une crise économique dramatique dont les conséquences ne sont pas encore tout à fait prévisibles en termes d'aggravation de la pauvreté, de contraction des marchés internationaux et du crédit et des perspectives de développement. L'agriculture est ainsi confrontée à des défis décisifs, dont l'issue est incertaine, en particulier dans certaines régions du monde; les modèles de développement qui émergent sont différents et se projettent, d'un côté, dans un secteur agricole «familial» encore très fragile et, de l'autre, dans une agriculture de type «capitaliste» de plus en plus dominante. Cependant, dans un tel contexte de crise, il semble que d'autres nouvelles opportunités peuvent naître, bien que dans le long terme; la coupure qui s'est créée et la rupture des schémas ont révélé la vulnérabilité des systèmes agricoles et agroalimentaires en plaçant en premier plan l'exigence d'innovation et de remise en question des modèles de développement. Dans un contexte de grande incertitude, selon les variations des valeurs et des normes à la base des sociétés, ces dernières doivent se montrer créatives et réinventer les modalités de production, de transformation et de distribution des produits agricoles dans une perspective à long terme qui tienne en compte des territoires et des communautés qui y vivent, tout en focalisant l'attention sur le concept de durabilité. En ce qui concerne le développement durable, les différents systèmes agricoles et agroalimentaires ont déplacé leur intérêt vers une perspective agroécologique, en soutenant les systèmes alimentaires locaux. Ceux-ci évoluent en parallèle, en concurrence ou en complémentarité avec les systèmes de production dominants, et prennent des formes différentes selon qu'ils viennent de pays où l'agriculture est à un taux élevé de consommation de capital, d'intrants chimiques et d'énergie fossile, ou de pays où l'accès à ces ressources est insuffisant et, par conséquent, la productivité du travail est faible. Au niveau mondial, il est essentiel de développer une prise de conscience majeure sur l'existence de ces systèmes innovants, de capitaliser ces expériences, dont certaines à l'état embryonnaire, et de faire ressortir un nouveau paradigme conceptuel de développement dans l'agriculture, qui ne soit pas uniquement du point de vue de la technologie et de l'organisation. Il faut s'interroger sur le degré des connaissances nécessaires pour promouvoir le développement durable, remettre en question la primauté de la connaissance scientifique par rapport aux autres types de connaissances et créer de nouveaux liens entre la recherche, les acteurs économiques, les acteurs de la société civile et les décideurs politiques. C'est dans cette perspective que la recherche agricole joue un rôle de premier plan dans la voie de l'innovation, sachant que l'agriculture ne doit plus exercer un rôle uniquement de production, mais d'interaction complexe avec l'environnement et la société dans son ensemble. Dans un débat scientifique qui s'anime de plus en plus, grâce aussi à l'ouverture imminente de l'Expo 2015 à Milan, on veut souligner le rôle que, dans ce processus d'innovation, chaque acteur peut jouer, ainsi que la caractérisation des facteurs qui déterminent les innovations mêmes, dans un contraste et une comparaison de positions sur les processus innovants réellement nécessaires pour le développement durable. Ce travail de thèse vise à enquêter sur certains aspects de l'innovation dans l'agriculture et à fournir également des points de réflexion en ce qui concerne le rôle que l'agriculture peut jouer dans le cheminement vers un développement réel des communautés rurales, qui vivent dans des territoires où l'agriculture même trouve sa raison d'être.
Fichier principal
Vignette du fichier
2015_GIORDANO_arch.pdf (21.06 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Version validated by the jury (STAR)

Dates and versions

tel-01231030 , version 1 (19-11-2015)

Identifiers

  • HAL Id : tel-01231030 , version 1

Cite

Simona Giordano. Agriculture traditionnelle et innovante.Le secteur vitivinicole biologique : une comparaison entre Les Pouilles (Italie) et le Languedoc-Roussillon (France). Histoire. Université Paul Valéry - Montpellier III; Università degli Studi di Bari Aldo Moro (Bari, Italie), 2015. Français. ⟨NNT : 2015MON30019⟩. ⟨tel-01231030⟩
525 View
264 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More