Dominations et résistances au travail. Enquête sur l'expérience corporelle des ouvrières et ouvriers du nettoyage. - TEL - Thèses en ligne Access content directly
Theses Year : 2015

Dominance and resistance at work. A study about corporeal experience of cleaning workers.

Dominations et résistances au travail. Enquête sur l'expérience corporelle des ouvrières et ouvriers du nettoyage.

Abstract

This thesis is about relations of dominance and the resistances they cause in cleaning work. More precisely, our subject is the corporeal experience of the cleaning workers. The study is based on an immersion of the author, who worked as a cleaner in three companies – two cleaning companies and a nursery. The data collected during this immersion are completed by interviews and quantitative data analysis. We can consider cleaners as a specific professional group, which is based on a shared social reality. The thesis then highlights an objective structure of the work, relations of dominance, bodies which are re-defined, re-affirmed, or contested, using particularities of cleaning work, especially the fact that cleaning means producing an absence (of dirt). Some cleaners consider themselves « professionals » of cleaning, but a majority do not identify much to their work. Indeed, those individuals are dealing with some wider mecanisms. It is impossible to understand the actions and representations of cleaning workers without considering the fact they are also members of the working class, and evolve in a world which is not ruled only by their specific occupation.
Cette thèse s'intéresse aux relations de domination et aux résistances qu'elles provoquent dans le travail de nettoyage. Plus précisément, c'est l'expérience corporelle que font les ouvriers et ouvrières du nettoyage qui est au centre de ce travail. L'enquête s'appuie sur une immersion de l'auteur, qui a travaillé comme nettoyeur dans trois entreprises – deux entreprises de nettoyage et une crèche. Les données recueillies au cours de cette immersion sont complétées par des entretiens et une analyse de données quantitatives. Il est possible de considérer les nettoyeurs et les nettoyeuses comme un groupe professionnel particulier, constitué sur la base d'une réalité sociale partagée. La thèse met alors au jour une structure objective du travail, des relations de domination, des corps qui se redéfinissent, sont réaffirmés ou contestés, en fonction des particularités du nettoyage et tout particulièrement de la nature productrice d'une absence (de sale) de cette activité. Certains nettoyeurs et nettoyeuses se considèrent comme des « professionnels » du secteur, tandis qu'une majorité ne s'identifie que peu par rapport à son travail. Car ces individus sont également aux prises avec des mécanismes plus larges. Il est impossible de saisir le sens des actions et des représentations des ouvriers et ouvrières du nettoyage sans considérer qu'ils appartiennent aux classes populaires, et évoluent au sein d'un monde dont le fonctionnement est loin de n'être régi que par l'activité de travail salarié spécifique qu'ils exercent.
Fichier principal
Vignette du fichier
theseReyssatRectosimple (1).pdf (3.4 Mo) Télécharger le fichier
Loading...

Dates and versions

tel-01254516 , version 1 (12-01-2016)

Identifiers

  • HAL Id : tel-01254516 , version 1

Cite

François Reyssat. Dominations et résistances au travail. Enquête sur l'expérience corporelle des ouvrières et ouvriers du nettoyage.. Sociologie. Université Paris Diderot Paris 7, 2015. Français. ⟨NNT : ⟩. ⟨tel-01254516⟩
773 View
2618 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More