Etude expérimentale évaluant l’effet de l’urapidil sur le tonus artériel et sa capacité à préserver la vasoconstriction hypoxique dans l’artère pulmonaire - TEL - Thèses en ligne Access content directly
Theses Year : 2017

Experimental study evaluating the effect of urapidil on vascular tone and its ability to preserve hypoxic vasoconstriction in the pulmonary artery

Etude expérimentale évaluant l’effet de l’urapidil sur le tonus artériel et sa capacité à préserver la vasoconstriction hypoxique dans l’artère pulmonaire

Abstract

Urapidil, a vasodilator, is widely used in the treatment of hypertension mostly due to better patient tolerance. Urapidil has a dual action: firstly it works as a selective alpha1- adrenoreceptor antagonist and secondly as an agonist of 5-HT1A receptors in the central nervous system. Thus, the present findings, while confirming that urapidil is a potent inhibitor of alpha 1-adrenoceptor-induced contraction targeting preferentially arteries with an endothelial dysfunction, do not support the role of 5-HT1A receptor activation in the control of the vascular tone in response to urapidil in the three types of blood vessels studied. In conclusion, this trial showed that in our experimental setting, urapidil preserved the hypoxia triggered vasoconstriction in isolated pulmonary vessels. Conversely, both calcium channel inhibitors nicardipine and clevidipine blunted the vasocontrictor reaction to hypoxia. These findings may have important clinical consequences that deserve further evaluation.
La prise en charge d’une hypertension artérielle est un enjeu majeur dans certaines situations à risque telles que la pré-éclampsie ou chez les patients avec une pathologie respiratoire pour lesquels la vasoconstriction hypoxique pulmonaire est bénéfique. L’urapidil est un antihypertenseur d’action mixte associant une action antagoniste sur les récepteurs alpha-1 adrénergiques post synaptiques périphériques et une baisse du tonus sympathique par action centrale qui pourrait impliquer à la fois un blocage des récepteurs alpha-1 et une activité agoniste sérotoninergique sur les récepteurs 5HT1A qui limite la survenue d’une tachycardie reflexe. La première étude indique que les récepteurs 5HT1A périphériques ne semblent pas impliqués dans les effets vasculaires périphériques de l’urapidil, qui seraient principalement le résultat du blocage des récepteurs alpha 1 adrénergiques. La deuxième étude montre que l’urapidil préserve la VHP contrairement à la nicardipine et la clévidipine qui l’inhibent.
Fichier principal
Vignette du fichier
BOPP_Claire_2017_ED414.pdf (6.28 Mo) Télécharger le fichier
Origin Version validated by the jury (STAR)
Loading...

Dates and versions

tel-01767648 , version 1 (16-04-2018)

Identifiers

  • HAL Id : tel-01767648 , version 1

Cite

Claire Bopp. Etude expérimentale évaluant l’effet de l’urapidil sur le tonus artériel et sa capacité à préserver la vasoconstriction hypoxique dans l’artère pulmonaire. Cardiologie et système cardiovasculaire. Université de Strasbourg, 2017. Français. ⟨NNT : 2017STRAJ098⟩. ⟨tel-01767648⟩
158 View
304 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More