Contribution à l'étude des relations d'inférence non-monotone combinant inférence classique et préférences - TEL - Thèses en ligne Access content directly
Theses Year : 1995

A Contribution to the study of non-monotonic inference relationships combining classical inference and preferences

Contribution à l'étude des relations d'inférence non-monotone combinant inférence classique et préférences

Abstract

The domain approached here is non-monotonic reasoning and more particularly the formalisms modeling the capacity of deduction of such reasoning. This work does not relate to the development of new formalisms of non-monotonous reasoning, but proposes a comparative study in a unifying framework. From a belief base, we choose a few formalisms combining an inference principle p and a generation mechanism m of consistent belief subsets from the initial base and which may or may not be ordered using preferences. Several non-monotonic inference relationships can thus be defined according to m and p. A theoretical comparison of these processes is then carried out from three distinct points of view: temporal complexity, prudence (realism of a relation from the point of view of the number of conclusions to be obtained), the properties of deduction (axiomatic approach to the non-monotonic inference). This theoretical study is followed by a practical part dealing with the algorithmics of some of these relationships.
Le domaine abordé ici est le raisonnement non-monotone et plus particulièrement les formalismes modélisant la capacité de déduction d'un tel raisonnement. Ce travail ne porte pas sur le développement de nouveaux formalismes de raisonnement non-monotone, mais propose une étude comparative dans un cadre unificateur. A partir d'une base de croyances, on choisit quelques formalismes combinant un principe d'inférence p et un mécanisme de génération m de sous-ensembles de croyances consistants issus de la base initiale et pouvant être ordonnés ou pas à l'aide de préférences. Plusieurs relations d'inférence non-monotone peuvent ainsi être définies selon m et p. Une comparaison théorique de ces processus est alors effectuée selon trois points de vue distincts : la complexité temporelle, la prudence (réalisme d'une relation du point de vue du nombre de conclusions à obtenir), les propriétés de déduction (approche axiomatique de l'inférence non-monotone). Cette étude théorique est suivie d'une partie pratique portant sur l'algorithmique de certaines de ces relations.
Fichier principal
Vignette du fichier
theseMCL.pdf (1.45 Mo) Télécharger le fichier
annexeThese.pdf (408.05 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

tel-02881238 , version 1 (25-06-2020)

Identifiers

  • HAL Id : tel-02881238 , version 1

Cite

Marie-Christine Lagasquie-Schiex. Contribution à l'étude des relations d'inférence non-monotone combinant inférence classique et préférences. Intelligence artificielle [cs.AI]. Université Toulouse III Paul Sabatier, 1995. Français. ⟨NNT : ⟩. ⟨tel-02881238⟩
74 View
38 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More