Using words to set geographical space in travel novels for youths : a Geopoetic perspective of Xavier-Laurent Petit’ s work - Archive ouverte HAL Access content directly
Theses Year : 2019

Using words to set geographical space in travel novels for youths : a Geopoetic perspective of Xavier-Laurent Petit’ s work

La mise en mots de l’espace géographique dans les romans de voyage pour la jeunesse : approche géopoétique de l'oeuvre de Xavier-Laurent Petit

(1)
1

Abstract

Focusing on 14 of Xavier-Laurent Petit’ s novels, we explore the processes used to create the trip and to gain the reader's consideration. Space, as a fictional universe of the narrative, induces a geographical anchoring of the texts. This representation of otherworldliness is based on personal writing choices and is part of a relevant relationship between the world and the words. But space, being constitutive of the novel, establishes the location as a foundation for the narrative, as an essential element for literary creation. I’m interested to show that fiction books about travel intended for youths give the possibility to follow an identity’ s construction around a double didactic node: the here and the elsewhere. I propose to introduce the concept of Geopoetics, which enables us to comprehend and analyse the territorial, geographical and geo-ecological dimensions of a literary text – and finally the aesthetically encoded relationships between man and Earth. This concept anchors this research in a triple way: simultaneously scientific, philosophical and poetic. Skirting the boundaries of literature and geography, trip novels for youths have the power to question the world. Through language, they give a space, a landscape, and even sometimes a path to read.
À partir des romans de Xavier-Laurent Petit, il s’agit d’explorer les procédés utilisés pour créer le voyage et favoriser l’adhésion du lecteur. L’espace, comme univers fictionnel du récit, induit un ancrage géographique des textes. Cette figuration de l’ailleurs repose sur des choix d’écriture personnels et s’inscrit dans une relation pertinente entre le monde et les mots. Mais l’espace, également élément constitutif du roman, pose le lieu comme un fondement du récit, un incontournable de la création littéraire. Il m’intéresse alors de démontrer que la littérature de voyage pour la jeunesse donne la possibilité de suivre une construction identitaire autour d’un double nœud didactique : l’ici et l’ailleurs. L’espace, enfin, apparaît au cœur d’un désir de transmission du monde. Les auteurs pour la jeunesse, en s’inscrivant dans un héritage humaniste, s’opposeraient à l’image d’un monde hostile souvent mise en avant aujourd’hui. L’approche géopoétique permet d’ancrer cette recherche dans un triple regard : à la fois scientifique, philosophique et poétique. À la frontière de la littérature et de la géographie, le récit de voyage pour la jeunesse a le pouvoir d’interroger le monde. Il donne à lire un espace, un paysage, voire un parcours par le biais du langage.
Fichier principal
Vignette du fichier
2019LEMA3013.pdf (7.32 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Version validated by the jury (STAR)
Loading...

Dates and versions

tel-02905713 , version 1 (23-07-2020)

Identifiers

  • HAL Id : tel-02905713 , version 1

Cite

Florence Gille. La mise en mots de l’espace géographique dans les romans de voyage pour la jeunesse : approche géopoétique de l'oeuvre de Xavier-Laurent Petit. Littératures. Le Mans Université, 2019. Français. ⟨NNT : 2019LEMA3013⟩. ⟨tel-02905713⟩
327 View
541 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More