Writing the feminine in the works of Hélisenne de Crenne : Les angoysses douloureuses qui procedent d'amours, Les épistres familieres et invectives and Le songe de Madame Helisenne - Archive ouverte HAL Access content directly
Theses Year : 2021

Writing the feminine in the works of Hélisenne de Crenne : Les angoysses douloureuses qui procedent d'amours, Les épistres familieres et invectives and Le songe de Madame Helisenne

Écrire le féminin dans les œuvres d’Hélisenne de Crenne : Les angoysses douloureuses qui procedent d’amours, Les epistres familieres et invectives et Le songe de Madame Helisenne

(1)
1

Abstract

Our study focuses on the advent of Hélisenne de Crenne-écrivain and the genesis of a trilogy, varied in its discursive, generic and enunciative diversity. The first part deals with the heterogeneity of the Hélisenne triptych. To warn readers against the dangers of carnal desire, Dame Hélisenne imitates, experiments and innovates the source texts (the Flame of Bocace, the Peregrin of Caviceo, the Ad familiares of Cicero, the Opus de Conscribendis epistolis of Erasmus and the Dream of Scipio). She is constantly looking for new forms of writing (sentimental novels, epistles, allegory) to seduce the reader and confirm her elegantia and erudition. The second part focuses on the analysis of the variations of love and its circumstances on the female character. In order to do this, Dame Hélisenne resorts to pathetic emphasis (the pitiful style), juxtaposes genders and registers, multiplies figures of thought and exempla, and exercises herself in "virile works" in order to defend the feminine cause, revalue the status of the woman-writer; and prove her knowledge and intellectual evolution, in a dense and rich humanist culture. Finally, the third part focuses on the production, publication and reception of these singular texts, revealing a double quest for identity and unity.
Notre étude consiste à mettre l’accent sur l’avènement d’Hélisenne de Crenne-écrivain et sur la genèse d’une trilogie, variée, par sa diversité discursive, générique et énonciative. La première partie de ce travail porte essentiellement sur l’hétérogénéité du triptyque hélisennien. Pour mettre en garde les lecteurs contre les dangers du désir charnel, Dame Hélisenne imite, expérimente et innove les textes-sources (la Flammette de Bocace, le Peregrin de Caviceo, les Ad familiares de Cicéron, le Opus de Conscribendis epistolis d'Erasme et le Songe de Scipion). Elle cherche constamment de nouvelles formes d’écrire (roman sentimental, épîtres, allégorie) pour séduire le lecteur et confirmer son elegantia et son érudition. La deuxième partie se focalise, quant à elle, sur l’analyse des variations de l’amour et ses répercussions sur le personnage féminin. Pour ce faire, Dame Hélisenne recourt à l’emphase pathétique (le style piteux), juxtapose les genres et les registres, multiplie les figures de pensée et les exempla et s’exerce en « œuvres viriles » afin de défendre la cause féminine, revaloriser le statut de la femme-écrivain ; et prouver son savoir et son évolution intellectuelle, dans une culture humaniste dense et riche. La troisième partie est enfin centrée sur la production, la publication et la réception de ces textes singuliers, révélateurs d’une double quête identitaire et unitaire.
Fichier principal
Vignette du fichier
FERCHICHI_Yosra_2021_these.pdf (4.41 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Version validated by the jury (STAR)

Dates and versions

tel-03185840 , version 1 (30-03-2021)

Identifiers

  • HAL Id : tel-03185840 , version 1

Cite

Yosra Ferchichi. Écrire le féminin dans les œuvres d’Hélisenne de Crenne : Les angoysses douloureuses qui procedent d’amours, Les epistres familieres et invectives et Le songe de Madame Helisenne. Littératures. Sorbonne Université, 2021. Français. ⟨NNT : 2021SORUL004⟩. ⟨tel-03185840⟩
228 View
205 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More