Les stratégies d'aménagement à l'épreuve des aléas littoraux. L'épaisseur littorale : un paradigme émergent dans l'aménagement des territoires côtiers - TEL - Thèses en ligne Access content directly
Theses Year : 2021

Urban planning challenged by coastal hazards. Coastal ‘‘wideness’’ as a new paradigm in the development of coastal territories

Les stratégies d'aménagement à l'épreuve des aléas littoraux. L'épaisseur littorale : un paradigme émergent dans l'aménagement des territoires côtiers

Abstract

The high concentration of people and human activities on the coasts lead to an increase of coastal risks. While two-thirds of the world's population live within 100 km of the shoreline, this "coastalization" is strengthening and risk situations are multiplying in contact with various hazards, and more particularly erosion, submersion and flooding. For a long time, the relationship between ur- banization and the natural dynamics of the coastline has been regulated by the construction of sea defences. Today, these infrastruc- tures are questioned as much for their financial and environmental cost as for the deceptive sense of security they provide. In France, storm Xynthia, 2010, and then between 2013 and 2014 in wintertime the brutal erosion of the Aquitaine coast dramatically revealed the vulnerability of coastal areas, urging on research on risk management. Since then, geographers point out development as one of the main coastal risk factors. Therefore, the uncontrolled urbanization of both seaside and retrolittoral areas is the evidence of a model crisis, and today emphasized by the eects of climate change. This thesis postulates that taking coastal hazards into account is crucial to build a sustainable model. It also assumes that architects along with geographers can play a key role in its implementation. Through the metropolitan France case, this dissertation investigates a central hypothesis: mitigating risks considering the increasing attractiveness of coasts should rely on a qualitative reflection on coastal “wideness”. First of all, this work traces the links between the development models of the 19th and 20th centuries and coastal dynamics, highlighting their role in the production of coastal risks. Then, the analysis of five coastal territories, diverse in their geography and urbanization, reveals the contrasting strategies deve- loped today in France, from the most conventional to the most naturalistic: Le Barcarès, La Rochelle, Lacanau, Saint-Nazaire and Salin-de-Giraud (Camargue, city of Arles). Finally, after drawing lessons and gaps, the third part examines the possibility to better integrate buildings and natural dynamics. One can ask if this implies a renewal of urban and architectural design tools.
La concentration de la population et des activités humaines sur les littoraux est à l’origine de risques côtiers croissants. Alors que les deux tiers de la population mondiale vivent à moins de 100 km des côtes, cette « littoralisation » se renforce et les situations de risques se multiplient au contact d’aléas divers : érosion, submersion et inondation en tête. Longtemps, les rapports entre urbanisa- tion et dynamiques naturelles du littoral ont été réglés par la construction d’ouvrages dits « de défense contre la mer ». Aujourd’hui, ces ouvrages sont remis en question tant pour leur coût financier et environnemental qu’en raison du sentiment de sécurité trompeur qu’ils procurent. En France, la tempête Xynthia de 2010 et l’érosion brutale de la côte aquitaine lors de l’hiver 2013-2014 ont révélé de façon dramatique la vulnérabilité des territoires littoraux, stimulant du même coup la recherche dans le domaine de la gestion des risques. Alors que les géographes pointent les aménagements comme l’un des principaux facteurs de risques côtiers, l’urbanisa- tion non maîtrisée du littoral et du rétrolittoral témoigne d’une crise de modèle, renforcée par les eets du changement climatique. Explorant le contexte de France métropolitaine, cette thèse postule non seulement que la prise en compte des aléas littoraux dans l’aménagement peut faire modèle, mais aussi que l’architecte-urbaniste peut jouer un rôle-clé dans sa mise en œuvre, en lien étroit avec les géographes. Son hypothèse centrale est que face à l’attractivité croissante des littoraux, une réflexion qualitative sur leur épaisseur territoriale est indispensable pour atténuer les risques tout en revalorisant les paysages côtiers. En premier lieu, ce travail retrace les liens entre les modèles d’aménagement des 19e et 20e siècles et la dynamique littorale, mettant en évidence leur rôle dans la production des risques côtiers. Ensuite, l’analyse de cinq territoires côtiers, divers par leur géographie et leur urbanisation, met en évidence les stratégies contrastées aujourd’hui développées en France, des plus conventionnelles aux plus naturalistes : Le Barcarès, La Rochelle, Lacanau, Saint-Nazaire et Salin-de-Giraud (Camargue, commune d'Arles). Enfin, après en avoir tiré enseignements et lacunes, la troisième partie interroge la possibilité de mieux intégrer les édifices et les dynamiques naturelles à travers un renouvelle- ment des outils du projet urbain et architectural en milieu littoral.
Fichier principal
Vignette du fichier
210204_Stratégies_Aménagement_Aléas_Littoraux_Écran_NP.pdf (57.85 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

tel-03335001 , version 1 (05-09-2021)

Identifiers

  • HAL Id : tel-03335001 , version 1

Cite

Thomas Beillouin. Les stratégies d'aménagement à l'épreuve des aléas littoraux. L'épaisseur littorale : un paradigme émergent dans l'aménagement des territoires côtiers. Architecture, aménagement de l'espace. Université Paris-Est Sup, 2021. Français. ⟨NNT : ⟩. ⟨tel-03335001⟩
409 View
11 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More