Female entrepreneurs, firm performance, and resource misallocation - TEL - Thèses en ligne Access content directly
Theses Year : 2021

Female entrepreneurs, firm performance, and resource misallocation

Femmes entrepreneurs, performance des entreprises et mauvaise allocation des ressoources

Abstract

Aggregate productivity is one of the major sources of economic growth and directly depends on how efficiently firms use available resources. In this dissertation, I contribute to the literature by drawing attention to exploring various performance measures at the firm level and the aggregate productivity in developing countries. In general, firms face numerous and serious constraints on their productivity in developing countries, ranging from corruption to lack of infrastructure to inability to access finance. Therefore, in the first chapter co-authored with Zenathan Hasannudin, we investigate the impact of financing access on micro and small enterprises (MSEs) in Indonesia. MSEs are considered the backbone of the Indonesian economy accounting for 99.3% of total firms in Indonesia and providing 62.5% of total employment. We found that access to external formal financial source has a significant positive effect on the growth of firms in terms of total factor productivity (TFP), labor productivity, and sales in Indonesia. In addition small firms must rely more on their funds to invest and grow significantly faster if they have greater access to external funds. Moreover, in developing countries, women entrepreneurs are key drivers of national, regional, and global growth. Therefore, examining their role in the second chapter is important and studying their impact on firm growth as measured by employment and sales growth. In addition, I highlight the effect of gender-differentiated use of formal external credit on the performance gaps between men’s and women’s firms. The data used is a sample of 33,971 firms from 62 countries over the period 2006-2016. Overall, the study confirms mixed results of women-owned firms ill firm growth across regions and income-level countries. Finally, in the last chapter, l used the Hsieh and Klenow (2009) framework to study the misallocation and productivity linkages in the Indonesian manufacturing sector using the datasets of 103.018 observations during the period 1990-2015. Reallocation of resources from low productivity firms to high productivity firms can generate significant aggregate gains. This study uses census data from Indonesia’s manufacturing sector to measure the country’s hypothetical productivity gains ; the productivity gaps appear to have widened somewhat. This suggests that the process of "catching up" remains a challenge and a potential opportunity, especially if total factor productivity is assumed to be the dominant source of future economic growth. This analysis only considers the misallocation of resources within sectors. There may be other, perhaps significant, misallocations of resources across sectors. If so, closing these gaps could further boost total factor productivity and gross domestic product growth.
La productivité globale est l'une des principales sources de croissance économique et dépend directement de l’efficacité avec laquelle les entreprises utilisent les ressources disponibles. Dans cette thèse, je contribue à la littérature scientifique en attirant l'attention sur l'étude de diverses mesures de performance au niveau des entreprises et de la productivité globale dans les pays en développement. En général, les entreprises sont confrontées à de nombreuses contraintes sur leur productivité dans les pays en développement, allant de la corruption au manque d'infrastructures en passant par l'impossibilité d'accéder au financement. Par conséquent, dans le premier chapitre co-écrit avec Zenathan Hasannudin, nous étudions l’impact de l'accès au financement sur les micros et petites entreprises en Indonésie. Les micros et petites entreprises sont considérées comme le pilier majeur de l'économie indonésienne, représentant 99.3% du total des entreprises en Indonésie, et fournissant 62.5% de l’emploi total. Nous avons constaté que l’accès à un financement formel externe a un effet positif significatif sur la croissance des entreprises en termes de productivité totale des facteurs (TFP), de productivité du travail et de ventes en Indonésie. En outre, nous constatons que les petites entreprises doivent compter davantage sur leurs propres fonds pour investir et en concluons que leur croissance serait nettement plus rapide si elles avaient un meilleur accès à des fonds externes. En outre, dans les pays en développement, les femmes entrepreneurs sont des moteurs essentiels de la croissance nationale, régionale et mondiale J'étudie donc leur rôle dans le deuxième chapitre et j'examine l'impact de leur implication sur la croissance des entreprises mesurée par la croissance de l’emploi et des ventes. En outre, je souligne un recours différencié selon le sexe au crédit formel externe, induisant des variations de performance entre les entreprises détenues par des hommes et celles détenues par des femmes. Les données utilisées portent sur un échantillon de 33 971 entreprises de 62 pays sur la période 2006-2016. Dans l’ensemble, l’étude observe des résultats comparatifs variables pour les entreprises détenues par des femmes en termes de croissance des entreprises selon les régions et le niveau de revenu des pays considérés. Dans le troisième chapitre, j’ai utilisé le cadre développé par Hsieh et Klenow (2009) pour étudier les liens entre mauvaise allocation et productive dans le secteur manufacturier indonésien en utilisant un jeu de données de 103,018 observations au cours de la période 1990-2015. Il apparait que la réaffectation des ressources des entreprises à faible productivité vers celles à forte productivité peut générer des gains globaux importants. Utilisant les données du recensement du secteur manufacturier indonésien pour mesurer les gains de productivité hypothétiques du pays, cette étude montre que les écarts de productivité semblent s’être quelque peu creusés. Cela suggère que le processus de ’’rattrapage” reste un défi tout comme une opportunité potentielle, en particulier si la productivité totale des facteurs est censée être la source dominante de la croissance économique future. Toutefois, cette analyse ne tient compte que de la mauvaise affectation des ressources au sein des secteurs. Il se peut, ainsi, qu’il y existe d’autres défauts d’allocation des ressources, peut-être importants, entre les secteurs. Si tel est le cas, combler ces écarts pourrait stimuler encore davantage la productivité totale des facteurs et la croissance du produit intérieur brut.
Fichier principal
Vignette du fichier
ELBELTAGY.pdf (14.07 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Version validated by the jury (STAR)

Dates and versions

tel-03600878 , version 1 (07-03-2022)

Identifiers

  • HAL Id : tel-03600878 , version 1

Cite

Zeinab Elbeltagy. Female entrepreneurs, firm performance, and resource misallocation. Economics and Finance. Université Panthéon-Sorbonne - Paris I, 2021. English. ⟨NNT : 2021PA01E061⟩. ⟨tel-03600878⟩
172 View
46 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More