Bilinguisme et cognition spatiale chez les Ngiguas (Oaxaca, Mexique) - TEL - Thèses en ligne Access content directly
Theses Year : 2022

Bilingualism and spatial cognition among the Ngiguas (Oaxaca, Mexico)

Bilinguismo y cognición espacial de los ngiguas (Oaxaca, México)

Bilinguisme et cognition spatiale chez les Ngiguas (Oaxaca, Mexique)

Abstract

Recent studies show that speakers living in rural Indigenous communities mobilize geocentric spatial frames of reference (FoR), e.g., north-south, even when speaking a language that privileges egocentric FoR, e.g., left-right. To understand the origin of these uses, we worked with the last bilingual speakers of a language of Mexico, Ngigua, and Spanish. Our hypothesis is that bilinguals have merged the geocentric FoR of both languages and passed them on to younger Spanish-speaking generations. We conducted two studies with Ngigua-Spanish bilinguals and Spanish-speaking monolinguals from the same community. The first study is a small-scale spatial description task and the second a large-scale localization task that investigates co-verbal gestures. Analysis of responses reveals a bidirectional conceptual transfer between Spanish and Ngigua: in Ngigua, bilinguals rely on geocentric conceptualizations; in Spanish, they use egocentric FoR in speech, but as in Ngigua, they opt for direct pointing and geocentric gestures associated with geomorphic and deictic references. In comparison, young adult Spanish speakers use geocentric gestures while introducing an innovation through the use of cardinal terms, e.g. north-south. The maintenance of geocentric representations is likely facilitated by the rural context. In conclusion, this thesis demonstrates the importance of bilingualism if we want to better understand how language and cognition are related.
Des études récentes montrent que des locuteurs qui vivent dans des communautés autochtones rurales mobilisent des cadres de référence (CdR) spatiaux géocentriques, ex. nord-sud, même lorsqu’ils parlent une langue qui privilégie des CdR égocentriques, ex. gauche-droite. Pour comprendre l’origine de ces emplois, nous nous sommes penchés sur les derniers locuteurs bilingues d’une langue originaire du Mexique, le ngigua, et de l’espagnol. Notre hypothèse est que les bilingues ont fusionné les CdR géocentriques des deux langues et les ont transmis aux jeunes générations hispanophones. Nous avons mené deux études auprès de bilingues ngigua-espagnol et de monolingues hispanophones de la même communauté. La première étude est une tâche de description spatiale à petite échelle et la deuxième une tâche de localisation à grande échelle qui permet d’étudier la gestuelle co-verbale. L’analyse des réponses révèle un transfert conceptuel bidirectionnel entre l’espagnol et le ngigua : en ngigua, les bilingues emploient des conceptualisations géocentriques ; en espagnol, ils emploient les CdR égocentriques à l’oral, mais comme en ngigua, ils préfèrent utiliser des pointages directs et des gestes géocentriques associés à des expressions géomorphiques et déictiques. En comparaison, les jeunes hispanophones utilisent des gestes géocentriques tout en introduisant une innovation par l’emploi des termes cardinaux, ex. nord-sud. Le maintien des représentations géocentriques est sans doute facilité par le mode de vie rural. En conclusion, cette thèse démontre l’importance de prendre en compte le bilinguisme dans l’étude de la langue et de la cognition.
Fichier principal
Vignette du fichier
CALDERON-GONZALEZ_erendira_vd.pdf (15.01 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Version validated by the jury (STAR)

Dates and versions

tel-04274829 , version 1 (08-11-2023)

Identifiers

  • HAL Id : tel-04274829 , version 1

Cite

Eréndira Calderón González. Bilinguisme et cognition spatiale chez les Ngiguas (Oaxaca, Mexique). Linguistique. Institut National des Langues et Civilisations Orientales- INALCO PARIS - LANGUES O', 2022. Français. ⟨NNT : 2022INAL0019⟩. ⟨tel-04274829⟩
44 View
12 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More