Crise(s) de la ville et urbanités contemporaines : regard sémiotique et esthétiques de la fragmentation - TEL - Thèses en ligne Access content directly
Theses Year : 2023

Crise(s) of the city and contemporary urbanities : semiotic and aesthetic view of fragmentation

Crise(s) de la ville et urbanités contemporaines : regard sémiotique et esthétiques de la fragmentation

Lucile Berthomé
  • Function : Author
  • PersonId : 1313866
  • IdRef : 273068849

Abstract

This thesis is a transdisciplinary drift in the mysteries the city crises. It questions the correlation between crisis(es) of the city and crisis(es) of urbanity.Faced with the death of the city, its loss of meaning, proposals – territorial branding, geocaching, peri- urban hikes, participatory initiatives, urban commons, etc. – attempt to revalorize it, to rediscover its lost of meaning and its urbanity. But at the end, all these proposals lead to an aporia: solve the city crises which independently of times and spaces, appears as a sum of crises, a sum in crises.This research, via the model of fragmentation – a systematized model in literature by the poetics of the New Novel (La Modification, La Maison de rendez-vous, La vie mode d’emploi) – is a methodological attempt to formalize this state of fact: the city never makes sense except in phenomenological complexity. Any attempt to systematize its gripping, to make it easier to read could inexorably freeze it and degrade itself.In the city “en crise(s)”, where is "la vie, la vraie" that Annie Ernaux try to narrate?
Cette thèse est une dérive transdisciplinaire dans les arcanes des crises de la ville. Elle interroge la corrélation entre crise(s) de la ville et crise(s) de l’urbanité.Face à la mort de la ville, à sa perte de sens, des propositions – branding territorial, géocaching, randonnées périurbaines, initiatives participatives, communs urbains, etc. – tentent de la revaloriser, de retrouver son sens perdu, son urbanité. Mais au bout du compte, toutes ces propositions mènent à une aporie : solder les crises de la ville, qui, indépendamment des époques et des espaces, apparait inexorablement comme une somme de crises, une somme en crises.Cette recherche, via le modèle de la fragmentation – modèle systématisé en littérature par la poétique du Nouveau Roman (La Modification, La Maison de rendez-vous, La vie mode d’emploi) – est un essai méthodologique pour formaliser cet état de fait : la ville ne fait jamais sens que dans la complexité phénoménologique. Toute tentative pour en systématiser la saisie, pour en faciliter la lecture, la fige inexorablement et se dégrade d’elle-même.Dans la ville « en crise(s) », où est « la vie, la vraie » que s’attache à raconter Annie Ernaux ?
Fichier principal
Vignette du fichier
2023LIMO0045.pdf (8.77 Mo) Télécharger le fichier
Origin Version validated by the jury (STAR)

Dates and versions

tel-04301527 , version 1 (10-01-2024)

Identifiers

  • HAL Id : tel-04301527 , version 1

Cite

Lucile Berthomé. Crise(s) de la ville et urbanités contemporaines : regard sémiotique et esthétiques de la fragmentation. Sciences de l'information et de la communication. Université de Limoges, 2023. Français. ⟨NNT : 2023LIMO0045⟩. ⟨tel-04301527⟩
93 View
160 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More