Des conceptions scientifiques de l'influence aux interprétations de sens commun : le cas paradigmatique de la soumission à l'autorité de Milgram - TEL - Thèses en ligne Access content directly
Theses Year : 2023

From scientific conceptions of influence to common-sense interpretations : the paradigmatic case of Milgram's obedience to authority

Des conceptions scientifiques de l'influence aux interprétations de sens commun : le cas paradigmatique de la soumission à l'autorité de Milgram

Abstract

The Milgram's obedience to authority stands as a cornerstone within the realm of social psychology. Over the span of approximately sixty years, a multitude of criticisms regarding this model, alongside competing theories, have surfaced. These critiques challenge the notion of obedience as passive and emphasize the limitations of an individualistic conception of influence. Furthermore, myriad inquiries highlight the raie of similarity (e.g., norms, beliefs, objectives) in the dynamics of influence, echoing the societal milieu in which individuals are embedded. Within the framework of this thesis, the objective is to disentangle the authority relationship from its common-sense interpretations. The empirical section aims, firstly, to examine the content, determinants, and consequences of naive interpretations of an obedience situation (studies 1-3). Secondly, the last two studies (studies 4 and 5) delve into the raie of collaborative processes within the Milgram paradigm. Collectively, these studies yield several key findings. The textual corpus analysis unveils a prevailing inclination towards endorsing a blind and passive interpretation of obedience (i.e., Milgram's version) (study 1 ). Wh ile this passive interpretation is frequently invoked to explicate an obedience scenario, certain factors such as the consequences of the act or the authority­subordinate relation modify this interpretation (study 2). Study 3 extends these outcomes into a "crime under influence" context, spotlighting the raie of a testimony implying a dominance relationship in sentencing. Study 4 reveals that the perception of prods (collaboration / domination) fluctuates based on pronoun usage (we vs. you), exerting consequential effects on the interpretation of the experimenter-subject relationship. Finally, though our experimental collaboration induction does not yield the anticipated effects, correlations between collaboration indicators and obedience have been collected (study 5). The implications of these findings are discussed within the framework of the contrasting conceptions of influence (i.e., individualistic vs. social). Additionally, the pertinence of focusing on observers' perspectives (as opposed to subjects) and investigating discourses within a more ecologically contextualized setting (e.g., corporate, military milieu) are also addressed.
La soumission à l'autorité de Milgram est un pilier de la psychologie sociale. De nombreuses critiques de ce modèle et des théories concurrentes ont émergé depuis une soixantaine d'années. Celles-ci réfutent le caractère passif de l'obéissance et soulignent les failles d'une conception individualiste de l'influence. De plus, de multiples recherches mettent en saillance le rôle de la similarité (e.g. normes, croyances, objectifs) dans le rapport d'influence, faisant écho à la société dans laquelle sont insérés les individus. Dans le cadre de cette thèse, l'objectif est de dissocier la relation d'autorité de ses interprétations de sens commun. La partie empirique vise, d'une part, à examiner le contenu, les déterminants et les conséquences des interprétations naïves d'une situation d'obéissance (études 1-3). D'autre part, les deux dernières études de cette thèse (études 4 et 5) examinent le rôle des processus de collaboration dans le paradigme de Milgram. Dans l'ensemble, ces études permettent de dégager plusieurs résultats. L'analyse des textes du corpus met en évidence une prédominance de discours en faveur d'une interprétation aveugle et passive de l'obéissance (i.e. version de Milgram) (étude 1 ). Si cette interprétation passive est fréquemment mobilisée pour expliquer une situation d'obéissance, certains facteurs comme les conséquences de l'acte ou encore la relation autorité-subordonné viennent moduler cette interprétation (étude 2). L'étude 3 étend ces résultats dans un contexte de « crime sous influence » en mettant en évidence le rôle d'un témoignage suggérant une relation d'emprise dans la détermination d'une peine. L'étude 4 met en évidence que la perception des incitations (collaboration / domination) varie selon le pronom (nous vs. vous) et que cet effet a des conséquences sur l'interprétation de la relation expérimentateur-sujet. Enfin, si notre induction expérimentale en matière de collaboration n'a pas les effets attendus, des liens de corrélations entre les indicateurs de collaboration et l'obéissance ont été obtenus (étude 5). L'ensemble de ces résultats est discuté en référence aux deux conceptions de l'influence (i.e. conception individualiste vs. sociale). La pertinence de se focaliser sur le point de vue des observateurs (vs. des sujets) et d'étudier les discours dans un contexte plus écologique (e.g. entreprise, milieu militaire) est également abordée.
Fichier principal
Vignette du fichier
2023theseBallotM.pdf (4.05 Mo) Télécharger le fichier
Origin Version validated by the jury (STAR)

Dates and versions

tel-04345420 , version 1 (14-12-2023)

Identifiers

  • HAL Id : tel-04345420 , version 1

Cite

Mickael Ballot. Des conceptions scientifiques de l'influence aux interprétations de sens commun : le cas paradigmatique de la soumission à l'autorité de Milgram. Psychologie. Université Rennes 2, 2023. Français. ⟨NNT : 2023REN20028⟩. ⟨tel-04345420⟩
127 View
88 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More