Automobile dependence and access to population services in the outer suburbs of Paris - Archive ouverte HAL Access content directly
Theses Year : 2006

Automobile dependence and access to population services in the outer suburbs of Paris

La dépendance automobile pour l'accès aux services aux ménages en grande couronne francilienne

(1, 2)
1
2

Abstract

The automobile dependence raises the question of the standard of mobility. In the outer suburbs of Paris, the automobile is the key element that determines the location of the general amenities to the population and the access of households to these services. The success of large suburban supermarkets and the decline of a significant share of the local shops are partially due to the constant reinforcement of this car-based model, as we have clearly established it for the period between 1990 and 1999.

This observation led us to regard non-motorised households as the principal victims of the automobile dependence. But this appreciation must be moderated according to the territories and the populations. Some territories are not so dependent on the automobile standard, as part of the non-motorised households have developed a system of alternative mobility to the car based on a strong solidarity between relatives, who partially compensate for their absence of automobile equipment.

But if, in general, non motorized households remain socially marginalized by their exclusion from the automobile system, the motorized households are not free from this risk either. Our observations show that low income motorized households are obliged to strictly limit the number of kilometers which they do daily in their private car. Our evaluation showed that because of this limitation, nearly 30% of the motorized working households could not reach the automobile standard of mobility determined by the wealthier households.
La dépendance automobile pose la question de la norme socio-économique en matière de déplacements. En grande couronne francilienne, c'est l'automobile qui est déterminante en terme de localisation des services aux ménages et de l'accès de ces derniers à ces services. Le succès du supermarché et le déclin d'une partie du commerce de proximité sont notamment dus au renforcement constant de ce modèle, comme nous avons pu l'observer dans la période 1990-1999.

Ce constat nous a amené à considérer les ménages non-motorisés comme les principales victimes de la dépendance automobile. Mais cette appréciation doit être nuancée en fonction des territoires et des populations. Certains territoires sont en effet moins dépendants de la norme automobile tout comme une partie des ménages non-motorisés développent un système de déplacement alternatif à l'usage de la voiture, basé sur la solidarité entre proches qui compense partiellement leur absence d'équipement automobile.

Si d'une manière générale les ménages non-motorisés restent socialement marginalisés par leur non-participation au système automobile, les ménages motorisés ne sont pas à l'abri de ce risque. Nos observations montrent que les ménages motorisés ayant de faibles revenus sont contraints de limiter strictement le nombre de kilomètres qu'ils parcourent quotidiennement en voiture particulière. Une évaluation nous a montré qu'en raison de cette limitation, ce pourrait être près de 30% des ménages d'actifs motorisés qui ne pourraient accéder à la norme de mobilité automobile déterminée par les autres ménages.
Fichier principal
Vignette du fichier
These_Motte_nb.pdf (10.69 Mo) Télécharger le fichier
Loading...

Dates and versions

tel-00108302 , version 1 (20-10-2006)

Identifiers

  • HAL Id : tel-00108302 , version 1

Cite

Benjamin Motte. La dépendance automobile pour l'accès aux services aux ménages en grande couronne francilienne. Géographie. Université Panthéon-Sorbonne - Paris I, 2006. Français. ⟨NNT : ⟩. ⟨tel-00108302⟩
591 View
700 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More