Gouvernance locale, maîtrise d'ouvrage communale et stratégies de développement local au Sénégal : l'expérience de la ville de Saint-Louis - TEL - Thèses en ligne Access content directly
Theses Year : 2007

Gouvernance locale, maîtrise d'ouvrage communale et stratégies de développement local au Sénégal : l'expérience de la ville de Saint-Louis

Abstract

Decentralization in Senegal and its most visible pillar, municipalization, give rise to several issues. A
strong general sentiment exists that, once political quitus acquired, elected officials seem to content
themselves with the representative democracy that brought them to local power. In particular, these
issues are manifested by the populations' distrust of local public action and by social divisions, in which
underdevelopment remains very visible.
Several attempts at reform have been carried out between 1966 and 1996 with the laws on regionalization.
Local government authorities have conducted several experiments, often with foreign impetus,
particularly as a result of decentralized cooperation. Although it soon becomes clear that a considerable
part of this impetus comes from abroad, the experiment carried out in Saint Louis, with the help of
decentralized cooperation in the form of the Lille-Saint-Louis Partnership, demonstrated that it is possible
for local development to become a reality. Despite constraints faced by the city and its Institution, local
politicians expressed a willingness to relay outside impetus.
What lessons can be learned from this process?
To what extent do the funding and construction of infrastructures, mainly financed by foreign sources,
help strengthen the vision and abilities of elected officials to conduct development policy, while taking
into account the point of view and expectations of different social groups? On a more general level, how
do the systems set up in Saint Louis (Agence de Développement Communal or Municipal Development
Agency, and Conseils de Quartier or Neighbourhood Councils) encourage democratic, efficient and
transparent management by local government?
In examining these questions through a thesis, the goal was, on one hand, to build upon ten-years' field
experience in an academic framework and, on the other hand, to gain sufficient perspective in order to
problematize the various development practices induced by this experiment, in a context characterized
by an exceptionally complex game and system of actors. Working toward these two aims led to further
questioning of the transformations which Saint Louis has undergone and their impact on the ability of the
municipality to maintain control over communal development projects as contracting owner, which, along
with the strengthening of local democracy, seem essential foundations for a municipalization worthy of
such a name.
La décentralisation au Sénégal et son point d'ancrage le plus visible, la municipalisation, posent
questions. Un fort sentiment se dégage, selon lequel, une fois le quitus politique acquis, les élus
semblent se contenter de la démocratie de représentation qui les a portés au pouvoir local. Ces
questions prennent, notamment, la forme d'une défiance des populations vis-à-vis de l'action publique
locale et d'une fracture sociale dans laquelle continue à s'exprimer le sous-développement.
Plusieurs réformes ont été conduites depuis 1966 et se sont poursuivies jusqu'en 1996 avec les lois sur
la régionalisation. Des collectivités locales ont tenté des expériences avec, souvent, une impulsion venue
du dehors du fait notamment de la coopération décentralisée. Même s'il apparaît qu'une bonne part de
l'impulsion vient de l'extérieur, l'expérience menée à Saint-Louis, avec la coopération décentralisée à
travers le Partenariat Lille/Saint-Louis a prouvé que le développement local peut se réaliser. Malgré les
contraintes auxquelles la ville et son Institution sont confrontées, une volonté politique locale s'est
exprimée pour relayer les impulsions extérieures.
Quels enseignements peut-on tirer de la mise en oeuvre de cette démarche ?
Dans quelle mesure le financement et la réalisation d'infrastructures, principalement financées par
l'extérieur, contribuent-ils à renforcer la vision et les capacités des élus à conduire les politiques de
développement prenant en compte le point de vue et les attentes des différents groupes sociaux ? Plus
généralement, en quoi les dispositifs mis en place à Saint-Louis (l'Agence de Développement Communal
et les Conseils de Quartier) favorisent-ils une gestion démocratique, efficace et transparente de la
Collectivité locale ?
En posant ces questions dans le cadre d'une thèse, l'objectif était, d'une part, de capitaliser, dans un
cadre académique, une expérience de terrain conduite pendant une décennie et, d'autre part, de prendre
le recul nécessaire pour problématiser les pratiques de développement induites par cette expérience
dans un contexte marqué par un jeu et un système d'acteurs d'une rare complexité. Cette capitalisation et
ce recul observé, aux fins d'une problématisation ont conduit à un questionnement sur les
transformations qu'a connues Saint-Louis et leur l'impact sur les capacités de la maîtrise d'ouvrage
communale qui, avec le renforcement de la démocratie locale, paraissent être des fondements
indispensables à une municipalisation digne de ce nom.
Fichier principal
Vignette du fichier
Copie_de_THESE_DEMBA.pdf (2.79 Mo) Télécharger le fichier
Loading...

Dates and versions

tel-00134553 , version 1 (02-03-2007)

Identifiers

  • HAL Id : tel-00134553 , version 1

Cite

Demba Niang. Gouvernance locale, maîtrise d'ouvrage communale et stratégies de développement local au Sénégal : l'expérience de la ville de Saint-Louis. Géographie. Université Toulouse le Mirail - Toulouse II, 2007. Français. ⟨NNT : ⟩. ⟨tel-00134553⟩
1255 View
12984 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More