Intégration Monétaire Africaine et Changements Structurels: Commerce, Partage des risques et Coordination budgétaire - TEL - Thèses en ligne Access content directly
Theses Year : 2009

African Monetary Integration and Structural Changes: Trade, Risk-Sharing and Fiscal Coordination

Intégration Monétaire Africaine et Changements Structurels: Commerce, Partage des risques et Coordination budgétaire

Abstract

A single currency and a single central bank are official and political objectives of African states. During the last decade, several African regional economic communities have declared their intention to work towards regional monetary unions and regional currencies. In line with this new political interest, an important literature on the suitability of African monetary integration has also emerged. Most of analyses cast a doubt on the optimality of African monetary unions: in spite of potential benefits, the costs would be sizeable because of the magnitude of asymmetric shocks and the lack of stabilization mechanisms. Therefore, the real challenge is the analysis of policies that guarantee nets benefits of monetary integration to African countries. This is the problematic of the present thesis. The dissertation analyzes in which extent, African states involved in actual or prospective monetary integration could address the issues of asymmetric shocks and stabilization mechanism. In order to do so, we choose to focus on three structural changes in policies related to the adoption of monetary unions: trade, risk-sharing and fiscal policies.
The thesis is organized as follows. The first chapter provides an overview on issues developed in the dissertation. It presents a panorama of past, actual and prospective African monetary integration. It also describes the situation of African states vis-à-vis the theory of optimal currency areas. The second chapter studies the impact of African trade intensification on the correlation of business cycles. The third chapter examines the African consumption smoothing channels that could work as stabilization mechanism in monetary unions. The fourth and last chapter investigates the consequences of multilateral fiscal rules in monetary unions on the stabilization properties of African fiscal policies. The results of various chapters suggest that the structural change considered in this thesis, do not overturn the negative assessment of African monetary integration established by the existing literature.
The main policy implication of the dissertation suggests in Africa, that monetary integration and economic integration should be complementary. On the one hand the monetary integration stimulates process towards the economic integration (trade, finance and sectoral policies integration) and on the other, economic integration improves conditions for the adoption of monetary unions. African states must put efforts in all dimensions of integration.
Une monnaie unique émise par une banque centrale commune est un objectif politique des pays africains. La dernière décennie a été marquée par la multiplication des projets d'unions monétaires en Afrique. Une importante littérature sur la faisabilité des intégrations monétaires africaines a émergé. Cette dernière stipule que l'intégration monétaire africaine est problématique puisqu'en dépit des bénéfices potentiels, les unions monétaires sont coûteuses à cause de l'importance des chocs asymétriques et de l'absence de politiques pour y faire face. Le véritable défi dans la littérature est l'identification des politiques économiques à mener afin de garantir des avantages nets de l'intégration monétaire entre les Etats africains.
Cette thèse s'inscrit dans cette dernière vision de la littérature. Nous étudions dans quelles mesures les Etats africains déjà engagés dans une intégration monétaire ou qui envisagent former une zone monétaire peuvent faire face aux chocs. Le premier chapitre qui sert de socle à la thèse, présente le panorama de l'intégration monétaire africaine depuis les indépendances et la situation de l'Afrique par rapport à la théorie. Le deuxième chapitre analyse l'impact de l'intensification des échanges commerciaux entre les Etats africains sur la synchronisation de leurs cycles économiques. Le troisième chapitre examine les canaux de stabilisation de la consommation des Etats qui peuvent servir de mécanismes d'ajustement en union monétaire. Le quatrième et dernier chapitre étudie les conséquences des règles multilatérales de surveillance dans les unions monétaires africaines sur la capacité de la politique budgétaire à stabiliser le produit. Les résultats des différentes études menées montrent que les mutations structurelles considérées dans cette thèse, ne changent pas les conclusions établies par la littérature existante.
Le message central de la thèse est la complémentarité nécessaire entre l'intégration économique et l'adoption des monnaies communes en Afrique. Autant que l'intégration monétaire stimule les autres formes de coopérations économiques (c'est-à-dire commerciale, financière et économique) autant ces dernières rendent meilleures, les conditions d'adoption des unions monétaires. Les efforts sont à réaliser simultanément dans tous les domaines de l'intégration.
Fichier principal
Vignette du fichier
These_J._TAPSOBA.pdf (1.08 Mo) Télécharger le fichier
Loading...

Dates and versions

tel-00373212 , version 1 (03-04-2009)

Identifiers

  • HAL Id : tel-00373212 , version 1

Cite

Jules-Armand Tapsoba. Intégration Monétaire Africaine et Changements Structurels: Commerce, Partage des risques et Coordination budgétaire. Sciences de l'Homme et Société. Université d'Auvergne - Clermont-Ferrand I, 2009. Français. ⟨NNT : ⟩. ⟨tel-00373212⟩
918 View
4582 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More