Urbanization and Health in Vientiane (Lao PDR).<br />Health spatial disparities within the city - Archive ouverte HAL Access content directly
Theses Year : 2008

Urbanization and Health in Vientiane (Lao PDR).
Health spatial disparities within the city

Urbanisation et santé à Vientiane (Laos).
Les disparités spatiales de santé dans la ville

(1, 2)
1
2

Abstract

The health status of the Vientiane population has been established from the medical examination of 2042 adults and 1650 children in 2006. The subjects were tested for chronic disease (diabetes and hypertension), overweight and obesity, deficiency problems (anemia, underweight and chronic malnutrition) and infectious disease (past exposure with flavivirus). These biomedical data were related to the place of residence of the individuals. The different geostatistical and cartographic analyses show that there are spatial health disparities in Vientiane and that they are closely associated with the level of urbanization of corresponding villages - villages are intraurban spatial units whose relevance has been discussed.
Two types of mechanisms can explain why this city harbors spatially differentiated health phenomena. The first one refers to the sociospatial disparities within this city: in Vientiane, characteristics such as age, level of education and standard of living, all of which are risk factors, are actually not randomly distributed. Nevertheless, it would be somewhat inaccurate to interpret health spatial disparities as a reflection of sociospatial disparities - which remain moderate in Vientiane at the beginning of 21st century. In fact, a second type of mechanism takes an active part in the unequal distribution of the diseases in this city: their individual characteristics left aside, inhabitants of more urbanized villages are more affected by diabetes, hypertension, overweight and obesity and less affected by anemia, underweight and chronic malnutrition than those of less urbanized villages. The health of inhabitants is closely associated with the level of urbanization of their place of residence which influences their way of life (i.e. their food, health and other behaviours) through the facilities that it offers and the social standards that it conveys.
Although recognized, the influence that the place of residence has on health should not be regarded as operative in the same manner in all Vientiane inhabitants: this influence varies according their use of urban space (i.e. their spatial capital). This study therefore underscores the influence of the place of residence on health, but it does not yield to a geographical determinism.
La santé de la population de Vientiane est appréhendée à partir d'un examen de santé effectué en 2006 auprès de 2042 adultes et 1650 enfants, examen qui concerne les maladies chroniques (diabète et hypertension), de surcharge (surpoids et obésité), de carence (anémie, maigreur et retard de croissance) et infectieuses (contact avec les flavivirus). Ces informations biomédicales sont rapportées au lieu de résidence des individus. Les différentes analyses géostatistiques et cartographiques démontrent que des disparités spatiales de santé existent à Vientiane et que celles-ci sont étroitement liées au niveau d'urbanisation des villages - des unités spatiales intra-urbaines dont on aura discuté la pertinence.
Si cette ville abrite des phénomènes de santé spatialement différenciés, deux types de mécanismes peuvent l'expliquer. Le premier renvoie aux disparités socio-spatiales : les caractéristiques comme l'âge, le niveau d'éducation et le niveau de vie qui sont autant de facteurs de risque, ne sont en effet pas réparties de façon aléatoire à Vientiane. Néanmoins, il serait approximatif d'interpréter les disparités spatiales de santé comme le reflet des disparités socio-spatiales alors que celles-ci restent de faible ampleur à Vientiane en ce début de XXIème siècle. De fait, un second type de mécanisme participe activement à l'inégale répartition des problèmes de santé dans cette ville : les habitants, au-delà de leurs caractéristiques propres, sont d'autant plus touchés par le diabète, l'hypertension, le surpoids et l'obésité et d'autant moins touchés par l'anémie, la maigreur et le retard de croissance qu'ils résident dans un village plus urbanisé. La santé des habitants de Vientiane est étroitement liée au niveau d'urbanisation de leur lieu de résidence parce que celui-ci influence leur mode de vie, c'est-à-dire leurs comportements (alimentaires, de soin, etc.) à travers les équipements qu'il présente et les normes sociales qu'il véhicule.
Bien qu'avérée, l'influence du lieu de résidence sur la santé ne doit pas être considérée comme opérant de façon identique sur tous les habitants de Vientiane : cette influence varie selon leur pratique et leur maîtrise de l'espace (c'est-à-dire leur capital spatial). Cette recherche souligne donc l'influence du lieu de résidence sur la santé des individus sans toutefois céder à un quelconque déterminisme géographique.
Fichier principal
Vignette du fichier
These_Julie_Vallee_Les_disparites_spatiales_de_sante_a_Vientiane.pdf (9.62 Mo) Télécharger le fichier
Loading...

Dates and versions

tel-00377209 , version 1 (21-04-2009)

Identifiers

  • HAL Id : tel-00377209 , version 1

Cite

Julie Vallée. Urbanisation et santé à Vientiane (Laos).
Les disparités spatiales de santé dans la ville. Géographie. Université de Nanterre - Paris X, 2008. Français. ⟨NNT : ⟩. ⟨tel-00377209⟩
632 View
1390 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More