Sodom in Paris : protohistory of male homosexuality end XVIIIe - mid nineteenth century - Archive ouverte HAL Access content directly
Theses Year : 2009

Sodom in Paris : protohistory of male homosexuality end XVIIIe - mid nineteenth century

Sodome à Paris : protohistoire de l'homosexualité masculine fin XVIIIe - milieu XIXe siècle

(1)
1
Thierry Pastorello
  • Function : Author
  • PersonId : 860991

Abstract

Over a period stretching from the latter part of the eighteenth century to the first half of the nineteenth century, a specific male homosexual identity was developing in cities such as Paris. This period saw a proliferation of writings about and views on sexual practices and same-sex relations between men, and the development of a subculture of sodomites. As the judicial sphere evolved between death sentences and an increasingly repressive attitude on the part of the police, male homosexuality was singled out as asocial behaviour. A new form of medical discourse emerged in order to support the police statements and legal judgments of the time. In order to clamp down on homosexuality, the authorities made widespread use of the charge of ‘affront to public decency, and of police raids. Yet homosexual subcultures thrived, and public condemnations of homosexuality had relatively little influence on people's behaviour, as the numerous police records involving urban, working-class young men and older gentlemen demonstrate. Whilst this was a new moment in the social construction of homosexuality, it was profoundly anchored in traditional gender stereotypes.
Au cours d'une période que l'on peut situer entre la dernière partie du XVIIIe et la première moitié du XIXe siècle l'homosexualité masculine en tant que fait spécifique est en cours de construction en prenant en exemple une ville comme Paris. On assiste à un foisonnement de discours et de perceptions autour des pratiques sexuelles et amoureuses entre hommes et le développement d'une subculture sodomite. Au fur et à mesure que le juridique évolue entre des textes qui condamnent la sodomie au bûcher et une pratique qui privilégie la répression policière, l'homosexualité masculine est stigmatisée comme particulière et asociale. Une nouvelle forme de discours médical émerge grâce au concours qu'il doit apporter à l'homme de loi. L'homosexualité est atteinte principalement par la répression des outrages aux mœurs et par l'action répressive de la police. Si des subcultures homosexuelles existent, les discours sur l'homosexualité paraissent avoir peu d'influence sur les pratiques, en prenant comme exemple certains éléments des classes populaires urbaines et des hommes notoires. L'homosexualité reste au terme de cette période en cours de construction. Alors que ce fut un nouveau moment dans la construction de l'homosexualité, des analyses en termes de genre persistaient.
Fichier principal
Vignette du fichier
theserstruc_-_sommaire.pdf (1.61 Mo) Télécharger le fichier
Loading...

Dates and versions

tel-00392241 , version 1 (06-06-2009)

Identifiers

  • HAL Id : tel-00392241 , version 1

Cite

Thierry Pastorello. Sodome à Paris : protohistoire de l'homosexualité masculine fin XVIIIe - milieu XIXe siècle. Histoire. Université Paris-Diderot - Paris VII, 2009. Français. ⟨NNT : ⟩. ⟨tel-00392241⟩
960 View
25973 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More