Les premiers chevets à déambulatoire et chapelles rayonnantes de la Loire moyenne (Xe-XIe siècles).Saint-Aignan d'Orléans, Saint-Martin de Tours, Notre-Dame de Mehun-sur-Yèvre, La Madeleine de Châteaudun. - TEL - Thèses en ligne Accéder directement au contenu
Thèse Année : 2010

Early ambulatory chevets with radiating chapels in middle Loire (from the 10th to the first half of the 11th century). Saint Aignan of Orléans, Saint Martin of Tours, Notre-Dame of Mehun-sur-Yèvre and the Madeleine church of Châteaudun.

Les premiers chevets à déambulatoire et chapelles rayonnantes de la Loire moyenne (Xe-XIe siècles).Saint-Aignan d'Orléans, Saint-Martin de Tours, Notre-Dame de Mehun-sur-Yèvre, La Madeleine de Châteaudun.

Résumé

The ambulatory with radiating chapels has always been considered as a sign of ostentation and modernity for the chevets of romanesque churches. It may be defined as an aisle circumscribing the central point of a church's chancel and is generally associated with the notion of pilgrims circulating around particularly important relics. The very early examples of this type of chevet (from the 10th to the first half of the 11th century) are concentrated in the provinces of the middle Loire and show imperfectly accomplished features. Four collegiate churches were selected in order to develop an approach through the archaeological analysis of the standing buildings : Saint Aignan of Orléans, of which the chevet was built in the image of that of the cathedral of Clermont-Ferrand, Saint Martin of Tours, Notre-Dame of Mehun-sur-Yèvre and the Madeleine church of Châteaudun. The perspectives offered by these studies show deep changes brought about in the building techniques through the use of regular ashlar masonry. The structural role of the ambulatory in supporting the apse should be taken into consideration when trying to understand the development of this architecture, be it for the widespread use of vaulting or the search for better lighting. In the absence of material proof, the functional interpretation of a corridor designed for pilgrims must be rejected. The relations between the people who financed these buildings show that the novelty of their construction served as a statement of royal prestige, directly orchestrated by Robert the Pious and his followers.
Le déambulatoire à chapelles rayonnantes a toujours été considéré comme un élément de luxe et de modernité pour les chevets des églises romanes. Défini comme un collatéral pourtournant le rond-point d'un sanctuaire d'église, il a généralement été associé à l'idée d'une circulation de pèlerins autour de reliques particulièrement insignes. Principalement concentrés dans les provinces de la Loire moyenne, les chevets très précoces (Xe-première moitié du XIe siècle) relevant de ce type architectural montraient des caractères encore peu aboutis. Afin de développer une lecture par le biais de l'archéologie du bâti, quatre collégiales ont retenu l'attention : Saint-Aignan d'Orléans, dont le chevet fut réalisé à l'image de la cathédrale de Clermont, Saint-Martin de Tours, Notre-Dame de Mehun-sur-Yèvre et La Madeleine de Châteaudun. Les perspectives ouvertes en synthèse révèlent de profonds changements dans les techniques de construction par l'emploi du moyen appareil. Le rôle de contrebutement de l'abside joué par le déambulatoire semble à prendre en considération dans la mise en place de cette architecture, tant pour la généralisation du voûtement que pour la recherche de lumière. Faute de preuves matérielles, on doit donc rejeter la lecture fonctionnelle d'un couloir conçu pour les pèlerins. Les relations entre les commanditaires indiquent enfin que le caractère novateur offert par ces œuvres a servi à la mise en scène du prestige royal, directement orchestrée par Robert le Pieux et son entourage.
Fichier principal
Vignette du fichier
Volume_1_-_Texte.pdf (2.5 Mo) Télécharger le fichier
Annexes.pdf (8.2 Mo) Télécharger le fichier
Planches.pdf (69.18 Mo) Télécharger le fichier
figures.pdf (14.8 Mo) Télécharger le fichier
Format Autre
Format Autre
Format Autre
Loading...

Dates et versions

tel-00581583 , version 1 (31-03-2011)

Identifiants

  • HAL Id : tel-00581583 , version 1

Citer

Pierre Martin. Les premiers chevets à déambulatoire et chapelles rayonnantes de la Loire moyenne (Xe-XIe siècles).Saint-Aignan d'Orléans, Saint-Martin de Tours, Notre-Dame de Mehun-sur-Yèvre, La Madeleine de Châteaudun.. Sciences de l'Homme et Société. Université de Poitiers, 2010. Français. ⟨NNT : ⟩. ⟨tel-00581583⟩
1225 Consultations
4872 Téléchargements

Partager

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More