Caractérisation et évolution des flux détritiques et authigènes en contexte lacustre carbonaté au cours du Tardiglaciaire et de l'Holocène (Lac Saint-Point, Haute-Chaîne du Jura) : implications paléoclimatiques et paléoenvironnementales - TEL - Thèses en ligne Access content directly
Theses Year : 2010

Caractérisation et évolution des flux détritiques et authigènes en contexte lacustre carbonaté au cours du Tardiglaciaire et de l'Holocène (Lac Saint-Point, Haute-Chaîne du Jura) : implications paléoclimatiques et paléoenvironnementales

Aurélie Leroux
  • Function : Author
  • PersonId : 859654

Abstract

Located in the high chain of the Jura Mountains, Lake Saint-Point appears to be one of the most significant natural lake systems in France. A coring campaign was carried out in 2005 and resulted in the extraction of a 12.5 m long continuous sequence in its deep zone. Based on various dating methods (ie radiocarbon dating, tephrochronology...), this sequence's chronology spans over the Late Glacial and actual periods. A multi-parameter approach to this sequence consists in characterizing its inorganic (mineralogy, major element geochemistry, granulometry, ostracods assemblage) as well as organic fractions (rates of organic carbon, pollen). The comparison of different markers in different parts of the system (soils, vegetation, water column) highlights different evolution periods influenced by climate and human impacts. The sequence is thus composed of two distinct sedimentary sections, one being associated to the Late Glacial (from 18,500 to 11,300 cal BP) and the other to the Holocene (from 11,300 to the actual period). This bipartition is the consequence of a dramatic early Holocene authigenic production increase and a pedogenetic evolution combined with the development of forests (mixed oak) in the catchment basin. This evolution corresponds to the Holocene Climatic Optimum. Another transition occurs in 6,300 BP with the shift from Holocene Climatic Optimum to Neoglaciation due to the influence of the orbital impact. Vegetation then evolves to an Abies-Picea forest, resulting in soil and soil erodibility modifications. Even though some anthropization related pollen data have been detected from 7,200 cal BP, human impact on sedimentary response can only be observed from 2,600 cal BP on. It takes two different forms. From 2,600 cal BP to 1,200 cal BP, agricultural activities (cereals) prompt an increase in global detritism. From 1,200 cal BP, a decrease in silicate inputs, concurrent with increased anthropization related pollen data, can be seen as the consequence of a shift in agricultural practices from cereal growing to dominant pastoralism.
Le lac Saint-Point, situé dans la Haute Chaîne du Jura (à proximité de Pontarlier) constitue l'un des systèmes lacustres naturels les plus importants de France. Une campagne de forage (2005) a permis l'extraction d'une séquence continue de 12,5 m dans sa partie profonde. La chronologie de cette séquence, basée sur diverses méthodes de datation (datations radiocarbone, téphrochronologie...), couvre une période s'étendant du Tardiglaciaire à l'actuel. L'approche multi-paramètres de cette séquence consiste en une caractérisation des fractions inorganiques (minéralogie, géochimie des éléments majeurs, granulométrie, assemblages d'ostracodes) et organiques (teneurs en carbone organique, pollen). La comparaison de l'évolution des différents marqueurs dans les différents compartiments du système (sols, végétation, colonne d'eau) souligne différentes périodes d'évolution sous l'influence des forçages climatiques et anthropiques. Ainsi, la séquence se compose de deux ensembles sédimentaires distincts, associés au Tardiglaciaire d'une part (environ 18 500 à 11 300 cal BP), et à l'Holocène d'autre part (environ 11 300 cal BP à l'actuel). Cette bipartition est la conséquence d'une explosion de la production authigène, au début de l'Holocène, et de l'évolution de la pédogénèse, associée à la mise en place d'une forêt (de type chênaie-mixte) sur le bassin versant. Cette évolution du système correspond à l'Optimum holocène. Une nouvelle transition apparaît à 6 300 cal BP. Cette transition marque le passage depuis l'Optimum holocène vers le Néoglaciaire, sous l'influence du forçage orbital. Le couvert végétal évolue alors vers une hêtraie-sapinière, entraînant une modification des sols et de leur érodabilité. Malgré l'observation d'indices polliniques d'anthropisation ténus à partir de 7 200 cal BP, l'impact anthropique sur la réponse sédimentaire ne semble discernable qu'à partir de 2 600 cal BP. Il revêt deux formes distinctes. De 2 600 cal BP à 1 200 cal BP, les activités agricoles (céréales) génèrent une accentuation du détritisme global. A partir de 1 200 cal BP, une décroissance des flux silicatés, contemporaine d'une accentuation des indices polliniques d'anthropisation, serait la conséquence d'une évolution des pratiques agricoles vers un pastoralisme dominant.
Fichier principal
Vignette du fichier
These_Leroux_2010.pdf (39.26 Mo) Télécharger le fichier
Loading...

Dates and versions

tel-00630131 , version 1 (07-10-2011)

Identifiers

  • HAL Id : tel-00630131 , version 1

Cite

Aurélie Leroux. Caractérisation et évolution des flux détritiques et authigènes en contexte lacustre carbonaté au cours du Tardiglaciaire et de l'Holocène (Lac Saint-Point, Haute-Chaîne du Jura) : implications paléoclimatiques et paléoenvironnementales. Planète et Univers [physics]. Université de Franche-Comté, 2010. Français. ⟨NNT : ⟩. ⟨tel-00630131⟩
292 View
668 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More