ESSAIS SUR LA DÉCENTRALISATION DANS LES PAYS EN DEVELOPPEMENT - TEL - Thèses en ligne Access content directly
Theses Year : 2011

ESSAYS ON DECENTRALIZATION IN DEVELOPING COUNTRIES

ESSAIS SUR LA DÉCENTRALISATION DANS LES PAYS EN DEVELOPPEMENT

Abstract

To improve the efficiency of the public sector, a decentralization process has been engaged in a large number of developing countries. This thesis, in four parts, analyzes various aspects of decentralization in developing countries. Part 1, which consists in a review of literature, studies the expected theoretical effects of decentralization, examines their relevance in the particular context of developing countries and, draws up a critical assessment of empirical studies evaluating the existence of such effects (chapter 1). Part 2 focuses on the relevance of an essential argument in favor of decentralization, largely ignored in studies on developing countries: the "competition principle". More precisely, we analyze the existence of strategic interactions between local governments in a context of weak fiscal resources (case of Benin, chapter 2) and in the absence of local democracy (case of China, chapter 3). Part 3 relates to the vertical relationship between the central government and local governments. In particular, we focus on the effect of central fiscal transfers on the level of local own-revenue in Benin (chapter 4) and on the determinants of the allocation of fiscal transfers between local governments in Senegal (chapter 5). Finally, in part 4, we determine the average and distributional impacts of decentralization on the access to basic services by local population (chapter 6).
Visant à redéfinir le rôle du secteur public et à améliorer ses performances, un processus de décentralisation des fonctions gouvernementales a été engagé dans un grand nombre de pays en développement. Cette thèse, s'articulant autour de quatre parties, aborde différents aspects de la décentralisation dans les pays en développement. La partie 1, consistant en une revue de la littérature, s'attache à analyser les effets théoriques attendus de la décentralisation, à examiner leur pertinence dans le cadre particulier des pays en développement et à dresser un bilan critique des études économétriques évaluant l'existence de tels effets (chapitre 1). La partie 2 s'intéresse à la pertinence d'un argument essentiel en faveur de la décentralisation, largement ignoré dans les études portant sur les pays en développement : le principe de compétition. Il s'agit alors d'analyser l'existence d'interactions stratégiques entre les gouvernements locaux dans un contexte de ressources budgétaires faibles (cas du Bénin, chapitre 2) et d'absence de démocratie locale (cas de la Chine, chapitre 3). La partie 3 porte sur les relations verticales entre le gouvernement central et les gouvernements locaux. Plus précisément, elle se focalise sur l'effet des transferts du centre sur les recettes budgétaires propres des communes au Bénin (chapitre 4) et sur les déterminants de l'allocation des transferts entre les juridictions locales du Sénégal (chapitre 5). Enfin, la partie 4 est consacrée à déterminer l'impact moyen et distributionnel de la décentralisation sur l'accès des populations locales aux services de base (chapitre 6).
Fichier principal
Vignette du fichier
Caldeira-E-2011.pdf (1.19 Mo) Télécharger le fichier
Loading...

Dates and versions

tel-00643382 , version 1 (21-11-2011)

Identifiers

  • HAL Id : tel-00643382 , version 1

Cite

Emilie Caldeira. ESSAIS SUR LA DÉCENTRALISATION DANS LES PAYS EN DEVELOPPEMENT. Economies et finances. Université d'Auvergne - Clermont-Ferrand I, 2011. Français. ⟨NNT : ⟩. ⟨tel-00643382⟩
1129 View
2263 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More