Cambios socio-espaciales en el centro de Santiago de Chile: Formas de anclarse y prácticas urbanas de los nuevos habitantes - TEL - Thèses en ligne Access content directly
Theses Year : 2012

Cambios socio-espaciales en el centro de Santiago de Chile: Formas de anclarse y prácticas urbanas de los nuevos habitantes

Abstract

The thesis has like geographic object the commune of Santiago located in the central part of the city of Santiago, specifically four zones with greater social, urban and territorial transformation, or by the arrival of new inhabitants, the new construction of building, urban works and of road improvement, as well as by the arrival of new commercial and cultural supplies all of them indications of processes of partner-urban changes. One investigates on the elections and residential anchorages of the inhabitants of income average and average stops that arrive at new and recycled houses in four zones of transformation of the commune of Santiago from beginnings of the nineties. It does not lose of view that at the center of Santiago also inhabitants of smaller income arrive, especially new urban poor men represented by migrant interns and Latin American for those who the center of Santiago has become a significant space in the last ten years. In these four zones they conjugate a significant digit of partner-urban mutations that they reveal the arrival of inhabitants of majors income or income similar to the preexisting residents: verticalización through the construction of buildings in height, recycling and old rehabilitation of construction and recovery of spaces public. To this last one one adds the renovation and entrance of commercial supplies such as coffees, galleries of art, restaurants, teterías, among others consumption modalities more and more you falsify that they would be signs of a process of residential gentrification, cultural and of partner-space change. The gentrification is a process of, space, commercial and cultural change of the central and pericentrales areas. Nevertheless, for the case of Santiago the gentrification is different : does not suppose an displacement of inhabitants of smaller income, but rather the invasion, the succession or the replacement of inhabitants of similars or superiors income with respect to the preexisting ones, but with majors demands of goods and services of cultural and commercial consumption.
La thèse a comme objet géographique la commune de Santiago, située dans la partie centrale de la ville de Santiago, spécifiquement quatre zones caractérisées par une profonde transformation sociale, urbaine et territoriale, que ce soit en raison de l'arrivée de nouveaux habitants, de la construction de nouveaux édifices, des travaux urbains et de l'amélioration des infrastructures routières, et également de l'apparition de nouvelles offres commerciales et culturelles, autant d'indices de processus de changements socio-urbains. La thèse aborde donc les choix et ancrages résidentiels des habitants disposant de revenus moyens ou moyens supérieurs qui arrivent dans des logements nouveaux et recyclés dans quatre zones de transformation de la commune de Santiago depuis le début des années 90. Il ne faut pas perdre de vue que dans le centre de Santiago arrivent également des habitants disposant de revenus inférieurs, en particulier de jeunes pauvres urbains représentés par des immigrants internes et latino-américains pour qui le centre de Santiago est devenu un espace significatif dans les dix dernières années. Dans ces quatre zones se conjuguent un nombre significatif de mutations socio-urbaines qui révèlent l'arrivée d'habitants disposant de revenus plus élevés ou de revenus similaires à ceux des résidents pré-existants : verticalisation à travers la construction d'édifices en hauteur, recyclage et réhabilitation d'anciennes constructions et récupération d'espaces publics. A cela s'ajoutent la rénovation et la création d'offres commerciales comme les cafés, galeries d'art, restaurants, salons de thé, entre autres modalités de consommation de plus en plus sophistiquées qui seraient le signe d'un processus de gentrification résidentiel, culturel et de changement socio-spatial. La gentrification abordée par la thèse se réfère à un processus de changement socio-spatial, commercial et culturel des quartiers centraux. Toutefois, dans le cas de Santiago, la gentrification est différente : elle ne suppose pas une expulsion des habitants disposant de plus faibles ressources, sinon plutôt l'invasion, la succession ou le remplacement d'habitants disposant de revenus similaires ou supérieurs à ceux des habitants pré-existants, mais avec une plus forte demande en termes de biens et services de consommation culturelle et commerciale.
Fichier principal
Vignette du fichier
CONTRERAS_2012_Cambios_socio-espaciales_tesis_originale.pdf (8.84 Mo) Télécharger le fichier
Loading...

Dates and versions

tel-00684955 , version 1 (03-04-2012)

Identifiers

  • HAL Id : tel-00684955 , version 1

Cite

Yasna Contreras. Cambios socio-espaciales en el centro de Santiago de Chile: Formas de anclarse y prácticas urbanas de los nuevos habitantes. Architecture, space management. Université de Poitiers; Pontificia Universidad Católica de Chile, 2012. Español. ⟨NNT : ⟩. ⟨tel-00684955⟩
954 View
2576 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More