Study of Diffraction with the ATLAS detector at the LHC - TEL - Thèses en ligne Access content directly
Theses Year : 2012

Study of Diffraction with the ATLAS detector at the LHC

Etude de la diffraction avec le détecteur ATLAS au LHC

Abstract

The thesis is devoted to the study of diffractive physics with the ATLAS detector at the LHC. After a short introduction to diffractive physics including soft and hard diffraction, we discuss diffractive exclusive production at the LHC whichis particularly interesting for Higgs and jet production. The QCD mechanism described by the Khoze Martin Ryskin and the CHIDe models are elucidated in detail. The uncertainties on these models are still large and a new possible exclusive jetmeasurement at the LHC will allow to reduce the uncertainty on diffarctive Higgs boson production to a factor 2 to 3. An additional measurement of exclusive pion production pp ! p_+_−p allows to constrain further exclusive model relying on theuse of the ALFA stations, which are used in the ATLAS Experiment for detection of protons scattered in elastic and diffractive interactions. In the last part of the thesis, the AFP detectors, aiming at measuring the protons scattered in diffractive interactions, are presented. They allow to extend substantially the ATLAS physics programme. In particular, the study of the central diffractive W boson production process makes possible a better determination of the nature of diffractive exchanges.
La thèse est consacrée à l’étude de la diffraction en utilisant le détecteur ATLAS auprès du LHC. Après Une courte introduction à la physique diffractive incluant la diffraction « dure » et « molle », nous présentons la production diffractive exclusive qui est particulièrement intéressante pour produire des jets et le boson de Higgs. Le mécanisme décrit par le formalisme de Khoze Martin et Ryskin et celui de CHIDe sont décrits en détail. Les sources d’incertitude dans la description théorique sont encore importantes et une nouvelle mesure de la section efficace de production exclusive de jets au LHC permettra de réduire l’incertitude de la production diffractive de boson de Higgs à un facteur 2 à trois. La mesure de la production exclusive de pions pp ! p_+_−p permet de contraindre les modèles de manière plus précise en utilisant les détecteurs ALFA, qui sont utilisés dans l’expérience ATLAS pour la détection de protons diffusés dans les interactions élastiques et diffractives. Les détecteurs AFP décrits dans la dernière partie de la thèse, mesurant les protons dispersés après interaction diffractive sont présentés. Ils permettent d’étendre le programme de physique d’ATLAS, avec en particulier, la production centrale diffractive de boson W, ce qui rend possible une meilleure compréhension de la nature des échanges diffractifs.
Fichier principal
Vignette du fichier
VA2_STASZEWSKI_RAFAL_24092012.pdf (3.03 Mo) Télécharger le fichier
VA2_STASZEWSKI_RAFAL_24092012_Annexe1.pdf (169.37 Ko) Télécharger le fichier
Origin Version validated by the jury (STAR)
Format Other

Dates and versions

tel-00772329 , version 1 (10-01-2013)

Identifiers

  • HAL Id : tel-00772329 , version 1

Cite

Rafal Staszewski. Study of Diffraction with the ATLAS detector at the LHC. Other [cond-mat.other]. Université Paris Sud - Paris XI; Institut de Physique Nucléaire de l’Académie Polonaise des Sciences (Pologne), 2012. English. ⟨NNT : 2012PA112304⟩. ⟨tel-00772329⟩
234 View
423 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More