Contraintes préférentielles et ordre des mots en français - TEL - Thèses en ligne Access content directly
Theses Year : 2012

Soft constraints and word order in French

Contraintes préférentielles et ordre des mots en français

Abstract

This thesis introduces an experimental and quantitative approach to language through the study of the concept of soft constraints and its application to two phenomena of order in French: the position of the attributive adjective and the ordering of verbal complements occurring in postverbal position. Soft constraints are defined as affecting the acceptability rather than the grammaticality of the sentences. Our main hypothesis is that these constraints are properties of the language and thus must studied in syntax. These constraints raise a methodological issue: since they do not affect the grammaticality of the sentences, they cannot be investigated using the traditional tools of syntax (introspection and grammaticality judgment). It is therefore necessary to define tools for their description and analysis. The proposed methods are statistical analysis of corpus data, inspired by the work of Bresnan et al. (2007) and Bresnan & Ford (2010) and, to a lesser extent, psycholinguistic experiment. Regarding the position of the adjective, we test most of the constraints encountered in the literature and we propose a statistical analysis of the data extracted from the French Treebank corpus. We show the importance of the adjectival item and the nominal item with which it combines. Other constraints linked to the internal syntax of the adjectival phrase and the noun phrase also play a significant role in the choice of position. The work on the relative order of the verbal complements is conducted on a sample of sentences extracted from two newspaper corpora (French Treebank and Est-Républicain) and two corpora of spoken French (ESTER and C-ORAL-ROM). We show the significant influence of the constituent weight over the the ordering: short before long order which is a feature of SVO languages like French, is observed in over 86% of cases. We also identify the important role of the verbal lemma associated with its semantic class (annotated with the dictionary of Dubois & Dubois-Charlier, 1997). Finally, building on the analysis of corpus data as well a two questionnaires eliciting acceptability judgments, it seems that nor animacy neither information structure (given/new, Prince, 1981) have a significant effect on the postverbal complement ordering.
Cette thèse propose une approche expérimentale de la linguistique à travers l'étude de la notion de contrainte préférentielle et son application à deux phénomènes d'ordre en français : la position de l'adjectif épithète ainsi que l'ordre relatif des deux compléments sous-catégorisés par le verbe et apparaissant en position postverbale. Les contraintes préférentielles sont définies comme des contraintes qui n'affectent pas la grammaticalité mais l'acceptabilité des phrases. Nous émettons l'hypothèse selon laquelle ces contraintes constituent des propriétés spécifiques à la langue dont il faut rendre compte dans le champ de la linguistique. Sur le plan méthodologique, l'étude de ces contraintes est rendue problématique par leur nature : étant donné qu'elles n'agissent pas sur la grammaticalité des phrases, elles échappent aux méthodes traditionnelles de la syntaxe (introspection et jugement de grammaticalité). Il est donc nécessaire de définir des outils permettant leur description et leur analyse. Les méthodes envisagées sont l'analyse statistique de données de corpus, inspirée des travaux de Bresnan et al. (2007) et de Bresnan & Ford (2010), et, dans une moindre mesure, l'expérimentation psycholinguistique. En ce qui concerne la position de l'adjectif, nous testons la plupart des contraintes rencontrées dans la littérature et nous proposons une analyse statistique de données extraites du corpus French Treebank. Nous montrons notamment l'importance de l'item adjectival ainsi que de l'item nominal avec lequel il se combine. Certaines contraintes syntaxiques concernant la configuration du syntagme adjectival et du syntagme nominal jouent également un rôle dans le choix de la position. Le travail concernant l'ordre relatif des compléments du verbe est mené sur un échantillon de phrases extraites de deux corpus journalistiques (French Treebank et Est-Républicain) et de deux corpus d'oral (ESTER et C-ORAL-ROM). Nous montrons l'importante influence du poids des constituants dans le choix de l'ordre : l'ordre court avant long, caractéristique d'une langue SVO comme le français, est respecté dans plus de 86% des cas. Nous mettons également à jour le rôle fondamental du lemme verbal associé à sa classe sémantique, annotée à partir du dictionnaire de Dubois & Dubois-Charlier (1997). Enfin, en nous appuyant sur l'analyse des données de corpus ainsi que sur deux questionnaires d'élicitation de jugement d'acceptabilité, il semble que ni caractère animé, ni l'opposition 'donné/nouveau' (Prince, 1981) n'ait une influence sur l'ordre des compléments, ce qui semble aller à l'encontre d'observations faites dans d'autres langues comme l'anglais ou l'allemand.
Fichier principal
Vignette du fichier
These-JT.pdf (1.91 Mo) Télécharger le fichier
soutenance.ps (219.29 Ko) Télécharger le fichier
Format : Other
Loading...

Dates and versions

tel-00781228 , version 1 (25-01-2013)

Identifiers

  • HAL Id : tel-00781228 , version 1

Cite

Juliette Thuilier. Contraintes préférentielles et ordre des mots en français. Linguistique. Université Paris-Diderot - Paris VII, 2012. Français. ⟨NNT : ⟩. ⟨tel-00781228⟩
1186 View
1793 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More