DEPREDATION PAR LES ORQUES (ORCINUS ORCA) ET LES CACHALOTS (PHYSETER MACROCEPHALUS) SUR LES PALANGRIERS A LA LEGINE AUSTRALE DANS LA ZEE DE L'ARCHIPEL DE CROZET - Archive ouverte HAL Access content directly
Theses Year : 2012

DEPREDATION PAR LES ORQUES (ORCINUS ORCA) ET LES CACHALOTS (PHYSETER MACROCEPHALUS) SUR LES PALANGRIERS A LA LEGINE AUSTRALE DANS LA ZEE DE L'ARCHIPEL DE CROZET

(1)
1
Paul Tixier
  • Function : Author
  • PersonId : 1178917
  • IdHAL : paul-tixier

Abstract

Over the last 50 years, fisheries have undergone a major decline worldwide. With an increased competition for resource, depredation (i.e. removal of catches on fishing gear) has recently become a major case of conflict between humans and marine predators. In this study I focused on the depredation on Patagonian toothfish fisheries by killer and sperm whales in the Crozet EEZ. The first part of the study aimed at assessing the socio-economic consequences of this issue. Killer and sperm whales have interacted with 43.3% and 57.5% of longlines (n = 5 438) respectively from 2003 to 2010. Killer whales, alone or co-occurring with sperm whales were responsible for an estimated loss of 926 ± 76 tons of toothfish over that period, which represents 17.7% of the total catch. Three operational factors were identified as influencing significantly depredation levels: i) the use of short longlines (<5000m) in absence of killer whales, ii) the displacement of vessels on distances >75 km to leave the whales behind and iii) the use of longline hauling speed > 50 ham.min-1. The second aim of the study was to investigate the consequences of depredation on the Crozet killer whale population. The long term monitoring of individuals showed divergent demographic trajectories related to the depredation level of matrilines. During the 1990s, matrilines interacting with fisheries have undergone a high mortality due to lethal interactions with illegal fishing vessels using explosives to repel the whales. Since 2003 and the end of illegal fisheries, martilines interacting the most with fisheries have now clear demographic advantages with better survival and reproduction that other matrilines, suggesting the benefits of depredation. As depredation is a growing issue in the world, this study has great implications, on one hand because it involves a productive collaboration between fishermen, government and researchers, and on the other hand because it provides accurate insights on conservation priorities of such an issue.
C'est dans le contexte délicat du milieu marin, marqué par l'écroulement des stocks halieutiques et la conservation urgente des espèces de prédateurs marins, que s'inscrit cette étude sur la déprédation (i.e. prélèvement des poissons capturés) par les orques et les cachalots sur la pêche à la palangre dans la ZEE de l'Archipel de Crozet. Le premier objectif a été d'évaluer les conséquences socio-économiques du phénomène. Entre 2003 et 2010 les orques ont interagi avec un total de 43,3% des palangres relevées et les cachalots avec 57,5%, les deux espèces étant présentes simultanément sur 27.8% des palangres (n =5 438). Les orques, seules ou associées aux cachalots ont été estimées prélever 926 ± 76 tonnes de légines sur l'ensemble de la période, représentant un taux de déprédation de 17,7%. Trois facteurs opérationnels ont été identifiés comme faisant varier la déprédation par les orques : i) utilisation de palangres courtes (<5 000 m) en absence d'orques, ii) déplacement du navire sur des distances supérieures à 75 km pour quitter une zone confrontée à la déprédation et changer de zone, iii) utilisation de vitesse de remontée des hameçons à bord supérieures à 50 ham.min-1. Le deuxième objectif de cette étude a été d'évaluer les conséquences démographiques de la déprédation sur la population d'orques de Crozet. Le suivi à long terme des individus a permis de mettre en évidence des réponses différentielles des unités sociales en fonction de leur degré d'interaction avec les pêcheries. En effet, les années 1990 sont d'abord marquées par une sur-mortalité des orques interagissant à des hauts niveaux avec les pêcheries, confirmant l'effet de réponses de type létales de la part des navires braconniers sur les individus. Cette tendance s'inverse à partir de 2003 avec une survie et une reproduction supérieure dans les unités à fort taux d'interaction, suggérant un effet bénéfique de la déprédation. Avec l'augmentation des cas de déprédation dans le monde, la portée de cette étude est globale, d'une part par ses résultats positifs issus d'une collaboration entre pêcheurs, gestionnaires et scientifiques, et d'autre part par la précision des priorités de conservation impliquées.
Fichier principal
Vignette du fichier
TIXIER_Paul.pdf (65.19 Mo) Télécharger le fichier

Dates and versions

tel-00910893 , version 1 (02-12-2013)

Identifiers

  • HAL Id : tel-00910893 , version 1

Cite

Paul Tixier. DEPREDATION PAR LES ORQUES (ORCINUS ORCA) ET LES CACHALOTS (PHYSETER MACROCEPHALUS) SUR LES PALANGRIERS A LA LEGINE AUSTRALE DANS LA ZEE DE L'ARCHIPEL DE CROZET. Sciences de l'environnement. Université Aix-Marseille II, 2012. Français. ⟨NNT : ⟩. ⟨tel-00910893⟩

Collections

CNRS
476 View
114 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More