Mobilities to the Test of Airports: from Public Spaces to Networked Territorialities. The cases of Paris Charles-De-Gaulle, Amsterdam Schiphol, Frankfurt am Main and Dubai International. - Archive ouverte HAL Access content directly
Theses Year : 2013

Mobilities to the Test of Airports: from Public Spaces to Networked Territorialities. The cases of Paris Charles-De-Gaulle, Amsterdam Schiphol, Frankfurt am Main and Dubai International.

Les mobilités à l'épreuve des aéroports : des espaces publics aux territorialités en réseau. Les cas de Paris Roissy-Charles-De-Gaulle, Amsterdam Schiphol, Francfort-sur-le-Main et Dubai International.

(1)
1
Jean-Baptiste Frétigny

Abstract

This thesis questions the meaning of the experience of four main international airports: Paris Charles-De-Gaulle, Amsterdam Schiphol, Frankfurt am Main and Dubai International. The main hypothesis is that these four hubs, far from being non-places, are on the contrary places of power and privileged laboratories to observe new relationships to place and to territory in mobility. These very complex places of interchange are analyzed through the lens of the non-idealized public spaces and through the actors at the heart of their day-to-day operations, in a comparative approach of the four field works. Airport public spaces prove to be powerful operators of visibility, intelligibility, performance and categorization of a very large spectrum of mobilities, such as touristic, business or transnational mobilities. Studying the design and the practice of these global places par excellence on a micro-scale, the PhD shows how much experiences and heterogeneous categorizations of mobilities are put to the test in these microcosms and make sense at a far larger scale than the one of these spaces themselves. This work stresses therefore the major role mobility places in the expression of powerful forms of individual and collective affirmation and segregation on the move. At the heart of globalization and metropolisation processes, airports turn out be revelators of the territorialities in network in construction through and in mobility.
La thèse interroge l'aménagement et l'expérience de quatre grands aéroports internationaux : Paris Roissy-Charles-De-Gaulle, Amsterdam Schiphol, Francfort-sur-le-Main et Dubai International. Elle fait l'hypothèse que ces quatre hubs ou plateformes de correspondance, loin de constituer des non-lieux, sont au contraire des lieux de pouvoir et des laboratoires privilégiés d'observation de nouveaux rapports au lieu et au territoire dans la mobilité. Pôles d'échange ou lieux-mouvements de grande complexité, ces commutateurs sont analysés au regard des mobilités qu'ils mettent en jeu dans l'entre-deux des territoires classiques. C'est la mise en pratique et en catégorie de ces mobilités qui est à l'épreuve dans ces espaces publics non idéalisés, et, par là même, le positionnement de leurs acteurs. L'investigation comparative multi-site des quatre terrains en réseau permet de montrer que ces espaces publics sont de puissants opérateurs d'intelligibilité, de classement et de performance d'un très large spectre de pratiques mobiles, habituellement abordées de manière séparée : notamment touristiques, migratoires ou de travail. La thèse questionne les catégorisations de la mobilité déployées par les acteurs institutionnels dans l'aménagement et le fonctionnement de ces vastes dispositifs spatiaux de savoir et de pouvoir. Elle les confronte aux pratiques et aux représentations des populations contrastées qui investissent ces microcosmes. Ce travail montre combien les expériences de ces lieux, mondiaux par excellence, prennent sens à bien plus large échelle que celle des espaces publics eux-mêmes et interrogent les propres catégories savantes de la mobilité. Soulignant l'efficacité symbolique et pratique de la diffusion de catégorisations normatives par ces lieux, elle en dégage aussi les limites. Elle analyse l'ampleur des formes d'appropriation à l'œuvre dans ces espaces comme des détournements et des contournements des dispositifs aéroportuaires. Elle souligne la contribution majeure des lieux de mobilité aux logiques de placement des individus et des collectifs, d'identification, de confrontation à l'altérité comme de ségrégation. Au cœur des mécanismes de mondialisation et de métropolisation, ce sont les territorialités en réseau, construites dans et par le déplacement, dont les aéroports sont les révélateurs.
Fichier principal
Vignette du fichier
These-JBF-2013-web.pdf (16.82 Mo) Télécharger le fichier
Vignette du fichier
fretigny-jbf-phd-thesis-mobilities-test-airports-translated-extracts.pdf (2.88 Mo) Télécharger le fichier
Format : Other
Comment : Extraits de la thèse traduits en anglais - PhD extracts translated in English

Dates and versions

tel-00951463 , version 1 (07-03-2015)

Licence

Copyright

Identifiers

  • HAL Id : tel-00951463 , version 1

Cite

Jean-Baptiste Frétigny. Les mobilités à l'épreuve des aéroports : des espaces publics aux territorialités en réseau. Les cas de Paris Roissy-Charles-De-Gaulle, Amsterdam Schiphol, Francfort-sur-le-Main et Dubai International.. Géographie. Université Panthéon-Sorbonne - Paris I, 2013. Français. ⟨NNT : ⟩. ⟨tel-00951463⟩
2238 View
4326 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More