In the eye of the chamber - Archive ouverte HAL Access content directly
Theses Year : 2015

In the eye of the chamber

En la mirada de la camera

Dans le regard de la chambre

Nello sguardo della camera

(1)
1

Abstract

Through a hole, the inverted image of what is outside, is projected inside a dark room. This phenomenon,constantly at work in naturally sombre closed spaces, in the eyes of humans and most animals, occasionallyinside habitations, is also the optical principle that made photography and motion pictures possible. This opticalproblem was observed and described for the first time in Europe by Aristotle in his Problemata. Then, over thecenturies, this “camera obscura phenomenon” was studied and used to measure time and space, makeastronomical observations and experiments, produce images or theatrical performances. In the last few decades,science has demonstrated that for matter to come to life, breed and evolve, it has gradually taken hold of thisphenomenon produced by light. Through vision it plays a fundamental role in our intimate perception of theworld and our self-consciousness. However, few academic studies address its natural, technical as well asaesthetic characteristics. This research will try to bring forth a global coherence in this field. The method that weuse is founded on our artistic practice of the photographic capture of the images as they appear inside thecamera obscura. In addition, this practice is also based on an analytical approach founded on a range ofphilosophical, scientific and fictional sources including poetry and movies. We follow through these documentsthe genesis of the technical objects related to the camera obscura phenomenon. Then, our research focuses onsome artists alleged to have, or have actually utilized "optical" devices to perform their works of arts since thefifteenth century. We conclude with the approach and practice of some contemporary photographers committedto photographing the camera obscura phenomenon, whose works of arts open new perspectives forphotographic art, yet still refer to fundamental questions about art.


If you wish to order the ANRT printed edition of this thesis, in two volumes : http://www.diffusiontheses.fr/69731-these-de-martin-rainaud--claude.html
Par un trou, l’image renversée de ce qui se trouve à l’extérieur se projette à l’intérieur d’une chambre obscure. Ce phénomène, à l’oeuvre en permanence dans les espaces naturellement sombres, dans les yeux de l’homme et de la plupart des animaux, occasionnellement à l’intérieur de l’habitation, est aussi le principe à la base de la photographie et du cinéma. Ce problème d’optique a été observé et décrit pour la première fois en Europe dans les Problemata d’Aristote. Au cours des siècles, ce principe du «phénomène de la camera obscura» a été étudié et utilisé pour mesurer le temps et l’espace, effectuer des observations et des expériences astronomiques, produire des images ou des spectacles. Ces dernières décennies, les sciences ont démontré que pour prendre vie, se reproduire et évoluer, la matière s’est emparée progressivement de ce phénomène issu de la lumière. À travers la vision, il a un rôle premier dans notre perception du monde et notre conscience d’être. Cependant, rares sont les études de ses caractéristiques et de ses applications naturelles, techniques et esthétiques. Notre recherche voudrait contribuer à faire émerger une cohérence globale dans ces domaines. La méthode utilisée ici repose sur une pratique artistique de la capture photographique dans la camera obscura elle-même des images qui y apparaissent. En outre, cette pratique s’appuie sur une approche analytique fondée sur un choix de sources philosophiques, scientifiques et romanesques, poétiques et cinématographiques. Nous suivons d’abord à travers ces documents la genèse des objets techniques qui se rattachent au phénomène de la camera obscura. Puis la recherche se focalise sur certains artistes qui sont présumés avoir fait usage, ou qui ont effectivement employé des appareils «optiques» pour réaliser leurs oeuvres depuis le quinzième siècle. Nous concluons sur la démarche et l’oeuvre de certains photographes contemporains qui se consacrent à photographier le phénomène de la camera obscura, dont les travaux ouvrent à l’art de la photographie des perspectives inédites, tout en se référant à des questions picturales fondamentales.


Pour commander l’édition complète de la thèse imprimée par l’ANRT en deux volumes, dont celui des annexes : http://www.diffusiontheses.fr/69731-these-de-martin-rainaud--claude.html
Fichier principal
Vignette du fichier
pdf2star-1447934560-x_these_11.pdf (8.91 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Version validated by the jury (STAR)
Loading...

Dates and versions

tel-01248530 , version 1 (04-01-2016)

Identifiers

  • HAL Id : tel-01248530 , version 1

Cite

Claude Martin-Rainaud. Dans le regard de la chambre. Art et histoire de l'art. Université d'Avignon, 2015. Français. ⟨NNT : 2015AVIG1143⟩. ⟨tel-01248530⟩
758 View
1463 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More