Le prétexte du vêtement : sociologie du genre au prisme des pratiques vestimentaires - TEL - Thèses en ligne Access content directly
Theses Year : 2016

Talking about clothes : a pretext for a sociology of gender

Le prétexte du vêtement : sociologie du genre au prisme des pratiques vestimentaires

Abstract

In the course of my previous research, I realized that asking young French women about their body appearance was an interesting way to gather information regarding gender and sexuality. For this thesis, I generalized the analysis of the opinions about appearance and clothes, adding men’s opinions and an intergenerational comparison.This qualitative investigation is based on sixty interviews with men and women, who have been interviewed about their clothing tastes and opinions regarding body appearance. I carried out this study in the political context of the vote on the same-sex marriage law, at a moment (2011-2015) when the “gender topic” was sensitive. This led me to direct my research towards a “sociology of knowledge” (Berger, Luckmann: 1966) of gender in the French context.As indicated in the title of the thesis, I indeed consider the thematic “clothes” as a pretext to understand how visually differentiated groups of men and women are created, and the links between those differentiated appearances and the gender identification.Introduction sets out how I came to study this question, the methodology used, the theoretical and epistemological orientation. Chapter 1 describes the historical context of women’s and men’s different preferences in terms of choice of clothes. Then, in chapter 2, I try to explain the modalities through which taste in clothes and the associated “techniques of the body” (Mauss: 1934) are transmitted. Chapter 3 focuses on the construction of identity as a mechanism which accentuates and naturalizes the differences. Chapter 4 analyzes opinions concerning gender hierarchy and some way of dressing that aim at subverting this hierarchy. I finally discuss the point of view of those who attach an importance to the symbolic accentuation of sex differences in chapter 5.
Ayant remarqué, au cours de mes recherches de master, que questionner les jeunes Françaises sur leur apparence était un outil privilégié pour accéder à des informations concernant le genre et la sexualité, j’ai poursuivi ma recherche pour cette thèse en l’étendant à l’étude des représentations masculines et à la comparaison intergénérationnelle. Cette enquête qualitative s’appuie (notamment) sur un corpus d’une soixantaine d’entretiens individuels avec des hommes et des femmes, que j’ai interrogés sur leurs goûts vestimentaires et leurs opinions concernant l’apparence corporelle.L’enquête a été réalisée à un moment (2011-2015) où l’actualité concernant le genre était brûlante (en pleine polémique sur la « théorie du genre »), ce qui m’a amenée à orienter ma thèse vers une « sociologie de la connaissance » (Berger, Luckmann : 1966) du genre dans le contexte français. Comme l’indique le titre de ma thèse, je considère en effet le vêtement comme un prétexte pour comprendre comment se constituent des groupes hommes et femmes visuellement différenciés, et les liens qu’entretiennent ces apparences différenciées avec l’identification de genre.Dans un chapitre introductif, je décris l’histoire de mon questionnement, ma méthodologie, et enfin mon orientation théorique et épistémologique. Je commence mon argumentation en discutant du contexte historique (chapitres 1) et des modalités de transmission des goûts vestimentaires et des « techniques du corps » (Mauss : 1934) différenciés chez les hommes et les femmes (chapitre 2). Puis, j’aborde la construction identitaire comme un mécanisme amplifiant et naturalisant des différences (chapitre 3). J’en arrive à analyser certains propos abordant la question de la hiérarchie de genre, ainsi que des pratiques vestimentaires qui se proposent de subvertir cette hiérarchie (chapitre 4). Je termine en discutant du point de vue d’individus qui restent attachés à l’amplification de la différence des sexes au moyen de symboles (chapitre 5).
Fichier principal
Vignette du fichier
LETT_2016_archivage.pdf (2.69 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Version validated by the jury (STAR)

Dates and versions

tel-01372404 , version 1 (27-09-2016)

Identifiers

  • HAL Id : tel-01372404 , version 1

Cite

Coline Lett. Le prétexte du vêtement : sociologie du genre au prisme des pratiques vestimentaires. Sociologie. Université Grenoble Alpes, 2016. Français. ⟨NNT : 2016GREAH003⟩. ⟨tel-01372404⟩
2773 View
60496 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More