Microfinance et entrepreneuriat à Madagascar - TEL - Thèses en ligne Access content directly
Theses Year : 2017

Microfinance and entrepreneurship in Madagascar

Microfinance et entrepreneuriat à Madagascar

Abstract

Developing countries, especially countries in Sub-Saharan Africa, are confronted with the need to reduce poverty while their populations are stillincreasing at high rates. Micro small and medium-sized enterprises hold the highest potential for job creation and income generation. However, lack of financing, among numerous other obstacles, significantly impedes their development.Microfinance institutions have played, and continue to play, a significant role in meeting the growing financing needs of MSEs excluded from the formal financial sector. In this dissertation, we attempt to illustrate some points to pay particular attention to in order to increase microfinance impacts. Firstly, we highlight that initial financial constraints may prevent entrepreneurs from investing in their first-choice sector and that ultimately, this misallocation of talent could be detrimental for growth. This result emphasizes the need for start-up financing, which is one of the riskiest and most critical aspects of running a business. Secondly, we draw attention on the fact that up-scaling strategies implemented by MFIs may lead to competition with banks. The net economic impact of up scaling strategies will depend on how much MFIs neglect the poorest clients (mission drift) and to what extent clients with the highest growth potential can in fact resort to commercial banks. Finally, we shed light on the fact that the lack of financial knowledge among entrepreneurs may actually skew their financing choices and ultimately prevent them from obtaining more affordable sources of financing.As a whole, MSEs need special attention to foster their growth and contribution to job creation. MFIs are a powerful tool to help MSEs meet growth objectives, but optimal development may require other forms of financial assistance and better suited funding.
Les pays en développement, notamment en Afrique subsaharienne, sont confrontés au défi de réduire la pauvreté alors que peu d'entre eux ont réellement amorcé leur transition démographique. Les micro, petites et moyennes entreprises (MPME) sont un des principaux leviers de création d'emplois et de revenus. Cependant, elles font face à des obstacles importants, au premier lieu desquels le manque de financement.Depuis les années 1970, les institutions de microfinance (IMF) jouent un rôle central pour diminuer la contrainte financière qui affecte les populations exclues du financement bancaire. Dans cette thèse, nous utilisons des données sur des MPME clientes d'une IMF à Madagascar pour étudier trois aspects de la relation entre les IMF et leurs clients.Premièrement, nous nous intéressons à l'influence que peut avoir la contrainte financière sur le choix d'activités des micro-entrepreneurs. Nos résultats suggèrent que le manque de moyens financiers peut amener des individus à créer une activité dans un secteur différent de celui qu'ils souhaitaient initialement en raison de coûts d'entrée trop importants. Ce phénomène pourrait se traduire par une allocation sous-optimale des compétences entrepreneuriales. Dans notre second chapitre, nous suggérons que la stratégie de "montée en gamme" initiée par certaines IMF, c'est-à-dire le fait de proposer des crédits d'un montant de plus en plus élevé, peut conduire IMF et banques commerciales à entrer en concurrence pour attirer les MPME à plus fort potentiel. L'impact de cette stratégie demeure incertain selon qu'elle conduit les IMF à négliger les populations les plus pauvres et qu'elle détourne certains entrepreneurs du financement bancaire. Enfin, dans notre troisième chapitre, nous mettons en lumière le faible niveau d'éducation financière des entrepreneurs et ses éventuelles conséquences en termes de choix de prêteurs (entre IMF et banques).En conclusion, nos travaux soulignent le rôle que peut jouer la microfinance dans le développement des MPME, tout en suggérant certaines pistes pour optimiser son impact économique et social.
Fichier principal
Vignette du fichier
2017CLFAD006_BARATON.pdf (6.2 Mo) Télécharger le fichier
Origin Version validated by the jury (STAR)
Loading...

Dates and versions

tel-02071475 , version 1 (18-03-2019)

Identifiers

  • HAL Id : tel-02071475 , version 1

Cite

Pierrick Baraton. Microfinance et entrepreneuriat à Madagascar. Economies et finances. Université Clermont Auvergne [2017-2020], 2017. Français. ⟨NNT : 2017CLFAD006⟩. ⟨tel-02071475⟩
2054 View
644 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More