Charlotte is listening at maximum. A first scientific formulation of a listening sociology approach - Archive ouverte HAL Access content directly
Theses Year : 2018

Charlotte is listening at maximum. A first scientific formulation of a listening sociology approach

Charlotte écoute un max. Première formulation scientifique d'une sociologie-écoute

(1)
1

Abstract

Where does listening stand today? Since the beginning of the 20th century, with the development of telephony, radio and recording techniques, the definition of listening has been the same: pay attention to what reaches our ears. However, is consulting your Twitter feed part of listening, when there is nothing to hear? When the young woman Charlotte communicates in writing on her smartphone, in conversational practices that last several hours, does she listen? One would be tempted to answer positively, yet this simple fact is only slightly reflected in scientific research on listening. The latter seems to be satisfied, even satisfied, with a sonic acceptance of the notion, most often confining it to Sound Studies, Media Studies or Communications. Because of the digital context, does listening change? How can sociology look at the object-listening? How can listening contribute to the practice of sociology and its renewal? What would be the consequences of new forms of listening on the reflective practice of sociologists? What is "listening" to its purpose? The working hypothesis is as follows: if listening is no longer (or is less) sonic, it nevertheless continues to move on the properties of sound, namely the methexic properties. The scientific strategy is then deployed in three parts. The first part consists in going back upstream of the notion, to the encounter of listening (the profession) of the 12th century, the sister listens in cloistered monasteries who listens to conversations in parlours and brings them back to the Mother Superior, the doctor "auscultateur" or the écornifleur (in French from Québec) who "listens at the doors". The second part of the scientific strategy consists of developing tactics, crossing, and bypass points in order to go beyond the sound perception of listening. The thesis thus extends to territories such as the library, the office, the theatre stage or the mural-graffiti. The third part of the strategy consists of working on the dimensions of listening: doing research "on" listening as much as research "to" listening, and "with" listening. This is what is referred to in the thesis as "sociologie-écoute" (Listening Sociology in English). Theoretical and methodological, this doctoral research leads, following the form of the listening node (a marine node), which holds the thesis as much as it gives it the possibility of being easily and quickly undone, to a contemporary listening re-thought and re-viewed. Envisaged in its floating, its reading of differences, its distribution and its virality, the future of Listening Sociology looks promising.
Où l’écoute en est-elle aujourd’hui? Depuis le début du 20e siècle, avec le développement de la téléphonie, de la radio et des techniques d’enregistrements, la définition de l’écoute est la même : porter attention à ce qui parvient à nos oreilles. Pourtant, consulter son fil Twitter relève-t-il de l’écoute, alors qu’il n’y a rien à entendre ? La jeune Charlotte, lorsqu’elle communique par écrit sur son téléphone intelligent, dans des pratiques conversationnelles qui s’étalent sur plusieurs heures, écoute-t-elle ? On serait tenté de répondre positivement, pourtant ce simple fait ne se reflète que fort peu dans la recherche scientifique sur l’écoute. Celle-ci semble se contenter, voire se complaire, dans une acceptation sonore de la notion, la cantonnant le plus souvent aux Études du son (Sound Studies), aux Études médiatiques ou aux Communications. Du fait du contexte numérique, l’écoute change-t-elle ? Quel regard la sociologie peut-elle porter sur l’objet-écoute ? En quoi l’écoute peut-elle contribuer à la pratique de la sociologie et à son renouvellement? Quelles seraient les conséquences de nouvelles formes de l’écoute sur la pratique réflexive des sociologues ? Qu’est-ce qu’ « être à l’écoute » de son objet ? L’hypothèse de travail est la suivante : si l’écoute n’est plus (ou est moins) sonore, elle continue cependant de se mouvoir sur les propriétés du son, à savoir les propriétés méthexiques. La stratégie scientifique se déploie alors en trois pans. Le premier pan consiste à remonter en amont de la notion, à la rencontre de l’écoute (le métier) du XIIe siècle, de la sœur écoute dans les monastères cloîtrés qui écoute les conversations de parloirs et les rapporte à la mère supérieure, du médecin auscultateur ou encore de l’écornifleur (en français du Québec) qui « écoute aux portes ». Le deuxième pan de la stratégie scientifique consiste à élaborer des tactiques, des points de passage et de contournement de façon à dépasser l’acception sonore de l’écoute. La thèse se déploie ainsi sur des territoires tels que la bibliothèque, le bureau, la scène de théâtre ou encore la murale-graffiti. Le troisième pan de la stratégie consiste à travailler les dimensions de l’écoute : faire une recherche « sur » l’écoute autant qu’une recherche « à » l’écoute, et « avec » l’écoute. C’est ce qui est désigné dans la thèse sous le terme de « sociologie-écoute ». Théorique et méthodologique, la recherche doctorale conduit, en suivant la forme du noeud d’écoute (un noeud marin), qui tient la thèse autant que lui donne la possibilité de se dé-faire facilement et rapidement, à une écoute contemporaine repensée et revue. Envisagé dans sa flottance, sa lecturité des différences, sa distribution et sa viralité, le futur de la sociologie-écoute s’annonce alors prometteur.
Fichier principal
Vignette du fichier
These-Emmanuelle-Sonntag.pdf (25.13 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

tel-02074754 , version 1 (02-04-2019)

Identifiers

  • HAL Id : tel-02074754 , version 1

Cite

Emmanuelle Sonntag. Charlotte écoute un max. Première formulation scientifique d'une sociologie-écoute. Sociologie. Université du Québec à Montréal, 2018. Français. ⟨NNT : ⟩. ⟨tel-02074754⟩
343 View
8278 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More