Psychosocial approach to HIV risk management for men who have Sex with men in a preventive, biomedical and community-based research trial (ANRS-IPERGAY) - Archive ouverte HAL Access content directly
Theses Year : 2019

Psychosocial approach to HIV risk management for men who have Sex with men in a preventive, biomedical and community-based research trial (ANRS-IPERGAY)

Approche psychosociale de la gestion du risque VIH des Hommes ayant des rapports Sexuels avec des Hommes (HSH) dans un essai de prévention biomédicale communautaire (ANRS-IPERGAY)

(1)
1

Abstract

HIV prevention remains a public health issue throughout France and the world. In 2017, of an estimated 1.8 million new HIV infections worldwide (ONUSIDA, 2018), 6400 were in France (Santé publique France, 2019). Men who have sex with men (MSM) constitute the population most affected by the epidemic in France, representing 41% of new infections in 2017 (Santé publique France, 2019).Given this alarming public health situation, the community-based clinical trial ANRS-IPERGAY recently evaluated the use of one of the newest HIV prevention tools – on-demand pre-exposure prophylaxis (PrEP) – in MSM in France. Results showed a relative reduction of 97% in HIV incidence in this population using on-demand PrEP (Molina et al., 2017).The aim of this thesis is to study psychosocial issues linked to PrEP integration into existing risk management strategies by MSM enrolled in ANRS-IPERGAY.Methods:The French community-based ANRS-IPERGAY trial comprised two phases: i) a double-blind placebo-controlled randomised phase (DBP) (2012-2014) and ii) an open-label extension (OLE) study without placebo (2014-2016) among HIV-negative MSM (n=428). A mixed methods approach was implemented during the study in order to meet the thesis objectives, whilst maintaining a comprehensive and psychosocial view. We conducted 5 studies, as follows:- 1) Both sexual and preventive behaviours of MSM in different contexts of risk exposure (i.e., DBP versus OLE) were studied through a longitudinal, quantitative analysis.- 2) Risk perception and associated factors were examined through a longitudinal, quantitative analysis. The level of risk perception was then compared with both the levels of PrEP and condom use.- 3) The participant-physician relationship was explored in the specific context of prevention support as part of risk management, using a qualitative analysis focused on physicians.- 4) The perception of combined medical and community-based support was studied using a qualitative analysis involving both physicians and participants.- 5) Factors associated with condomless anal sex without PrEP were analysed using a quantitative, longitudinal analysis.Results:The quantitative studies highlighted that PrEP use was higher than condom use. Risk perception was a major factor in predicting PrEP use, but not condom use. Results also showed that 19% of anal intercourses by MSM in ANRS-IPERGAY were unprotected (i.e., no condom or PrEP). Factors associated with this show that risk taking do not have a distinctive "profile". Indeed, associated factors were dynamic, dependent of the social and relational contexts of the sexual intercourses. Furthermore, qualitative studies highlighted that participant-physician relationships were based on listening and support. Moreover, physicians positively perceived the relational dynamic with community-based peer counsellors (PC) in the trial. They highlighted the complementary nature of using both approaches. Participants also viewed this combined approach as a strong point. They positively compared physicians participating in the trial with other physicians, yet were less positive when comparing the trial’s physicians with PC.Conclusions:The work carried out in this thesis provides a global view of sexual behaviours, risk management and associated psychosocial determinants in the HIV-negative population in France. Quantitative results showed that sexual and preventive behaviours are more influenced by contextual and relational factors than personal characteristics. This finding provides concrete indications for future HIV prevention programs targeting MSM.Furthermore, with regard to PrEP implementation, PrEP use may be positively influenced by the support system surrounding the MSM, being the relationship with the physicians and the counselling associated.
La prévention du VIH demeure un enjeu mondial de santé publique. En 2017, on estime encore à 1,8 millions le nombre de personnes nouvellement touchées par le VIH dans le monde (ONUSIDA, 2018) et 6 400 pour la France (Santé publique France, 2019). Les personnes les plus touchées par le VIH en France sont les Hommes ayant des rapports Sexuels avec des Hommes (HSH), ils représentent 41% des nouvelles infections en 2017 (Santé publique France, 2019). C’est dans ce contexte que l’efficacité d’un nouveau moyen de prévention a récemment été évaluée, la prophylaxie préexposition (PrEP).L’objectif de cette thèse est d’étudier les enjeux psychosociaux relatifs à l’intégration de ce nouveau moyen de prévention dans les stratégies de gestion du risque VIH des HSH participant à un essai de PrEP.Méthode :L’essai ANRS-IPERGAY (2012-2016) s’est déroulé en deux phases : i) randomisée en double aveugle contre placebo (2012-2014) puis ii) en phase ouverte (suppression du bras placebo ; 2014-2016) auprès de HSH (n=428) en France. Cet essai était également une recherche communautaire. Dans ce contexte, des méthodes mixtes ont été déployées pour répondre à l’objectif de cette thèse avec un regard compréhensif et psychosocial. En ce sens, cinq études ont été menées :- 1) Étude quantitative et longitudinale des comportements sexuels et préventifs des HSH dans deux contextes d’exposition au risque (la phase double-aveugle de l’essai versus la phase ouverte).- 2) Analyse quantitative et longitudinale de la perception du risque, de ses facteurs associés ainsi que de ses liens avec l’adhésion à la PrEP et l’utilisation du préservatif. .- 3) Étude qualitative auprès des médecins quant à leur relation avec les participants dans ce contexte d’accompagnement préventif à la gestion des risques- 4) Analyse qualitative de la perception de l’accompagnement combiné médical et communautaire auprès des médecins et participants.- 5) Étude quantitative et longitudinale des facteurs associés aux comportements à risque (i.e rapports sexuels protégés ni par le préservatif ni par la PrEP). .Principaux résultats :Les résultats mettent en avant que l’adhésion à la PrEP est supérieure à celle du préservatif. La perception du risque semble être un déterminant majeur de l’utilisation de la PrEP avant un rapport sexuel, mais ne prédit pas l’utilisation du préservatif. Les résultats montrent également que 19% de rapports sexuels chez les HSH de l’essai restent non protégés par la PrEP sans utilisation du préservatif en contrepartie. Les facteurs associés à ces rapports montrent une absence de « profil » des personnes à risque. Les principaux facteurs associés sont des facteurs dynamiques liés à la situation sociale et relationnelle du rapport sexuel.Par ailleurs, les résultats soulignent une relation participant-médecin fondée sur l’écoute et l’accompagnement. La dynamique relationnelle avec les accompagnateur·rice·s communautaires (AC) a été vécue comme positive par les médecins, avec une mise en avant de la complémentarité de ces deux approches. Les participants ont également porté un regard très positif sur l’accompagnement combiné médical et communautaire..Conclusion :Ce travail de thèse a permis d’avoir une vision d’ensemble des comportements sexuels, de la gestion du risque VIH et des déterminants psychosociaux relatifs à ces aspects. Les données recueillies ont montré que les comportements sexuels et préventifs mis en oeuvre sont davantage influencés par des facteurs contextuels et relationnels que par des caractéristiques personnelles. Ces résultats constituent des pistes concrètes pour les futures actions de prévention auprès des HSH.Concernant la mise en oeuvre de la PrEP, l’adhésion au protocole de prévention peut positivement être influencée par l’accompagnement délivré avec celle-ci.
Fichier principal
Vignette du fichier
these_internet_di-caccio_m.pdf (5.02 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Version validated by the jury (STAR)
Loading...

Dates and versions

tel-02493209 , version 1 (27-02-2020)

Identifiers

  • HAL Id : tel-02493209 , version 1

Cite

Marion Di Ciaccio. Approche psychosociale de la gestion du risque VIH des Hommes ayant des rapports Sexuels avec des Hommes (HSH) dans un essai de prévention biomédicale communautaire (ANRS-IPERGAY). Psychologie. Université de Lyon, 2019. Français. ⟨NNT : 2019LYSE2081⟩. ⟨tel-02493209⟩
427 View
679 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More